iciHaïti - Floride : Interception d’un yacht de luxe rempli de migrants haïtiens

iciHaïti - USA : Un avion militaire AC-130 atterri à Port-au-Prince

iciHaïti - FAES : Don d’une génératrice de 375 KVa à l’Hôpital La Paix

iciHaïti - Insécurité : Le terminal Pétrolier de Varreux bloqué

iciHaïti - Politique : Avancée considérable au cours de ce mois d’avril


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Royal Caribbean annule ses escales en Haïti jusqu'à l’automne

Haïti - ONU : Le point sur les sources d'armes illicites et les flux financiers

Haïti - FLASH : À Genève, Haïti réclame l’aide de l’ONU pour la restitution par le France de la dette de l’indépendance

Haïti - FLASH : «J-1» Installation du CPT et élection du Président-coordonateur


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : 22 millions de dollars pour soutenir la réforme de la politique agricole en Haïti
02/06/2012 09:18:55

Haïti - Agriculture : 22 millions de dollars pour soutenir la réforme de la politique agricole en Haïti
Une subvention de 15 millions de dollars de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) aidera Haïti dans ses efforts pour moderniser ses politiques agricoles et institutions pour accroître la productivité agricole et la compétitivité. Les ressources de la BID seront complétés par une subvention de 7 millions de dollars du Fonds de reconstruction d'Haïti.

Ce programme, le premier d'une série de 3, fournira un appui budgétaire pour que le gouvernement haïtien effectue des réformes visant à résoudre plusieurs des contraintes majeures entravant l'agriculture. Ce programme a été conçu en coordination avec d'autres donateurs qui soutiennent les efforts d'Haïti pour améliorer l'agriculture, y compris la Banque mondiale, le FIDA, l'IICA, l'USAID, l'USDA, l'Union européenne, la France, le Canada et le Brésil.

L'agriculture fournit les principaux moyens de subsistance pour plus de 1 million de familles haïtiennes et génère environ la moitié des emplois du pays. La productivité agricole en Haïti est la plus faible des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, ses grandes cultures comme le riz, les bananes et le café, ont subi des baisses importantes dans les deux dernières décennies.

Parmi les réformes qu'Haïti entreprendra il y a le renforcement du ministère de l'Agriculture (MARNDR) pour mener à bien ses fonctions de planification, de programmation et de budgétisation, améliorer sa capacité à gérer, surveiller et évaluer les programmes et accroître l'efficacité de ses services. En vertu de ce programme, le ministère créera une équipe de spécialistes des marchés publics pour stimuler sa capacité à absorber et à gérer des ressources financières prévues par la trésorerie du gouvernement et les bailleurs de fonds.

Cette réforme permettra au MARNDR de mieux exécuter les programmes sous sa direction. À l'heure actuelle, les subventions de la BID financent des projets agricoles totalisant plus de 200 millions de dollars en Haïti, y compris l'intensification des cultures, l'irrigation, les chaînes de valeur rurales, les transferts de technologie agricoles, la clarification du régime foncier et la gestion des bassins versants.

Une autre réforme implique la mise à jour des politiques d'administration des terres et des cadres juridiques et institutionnels. Environ 60 % des parcelles privées n'ont pas les titres de propriété, une situation qui limite à long terme l'investissement rural et l'accès au crédit pour les agriculteurs. L'attribution de titres fonciers en Haïti est coûteux et encombrant, et régi par des lois et des procédures désuètes. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement va promouvoir une législation pour permettre aux géomètres et les notaires d'utiliser les technologies modernes qui pourraient accroître l'efficacité de leurs services.

Haiti va aussi promouvoir une nouvelle législation pour attribuer un statut juridique aux associations d'usagers de l'eau, permettant aux agriculteurs de gérer et de maintenir les systèmes d'irrigation. Les politiques seront mis à jour pour assurer la coordination entre l'irrigation et la gestion des bassins versants. Une commission inter-agence contrôlera la gestion du barrage de Péligre, cherchant à concilier les exigences de production d'énergie hydroélectrique avec la nécessité de fournir de l'eau pour irriguer la vallée de l'Artibonite, la principale région rizicole du pays. Pour élargir l'accès aux technologies agricoles améliorées, les réformes favoriseront la création d'un système renouvelé de recherche agricole capable de fournir des conseils aux producteurs locaux en milieu rural.

De plus, Haïti a besoin de construire son système de santé agricole aux normes internationales afin de protéger les cultures et le bétail contre les parasites domestiques et exotiques et les maladies. Les réformes commenceront par l'établissant d'un plan avec des objectifs spécifiques rationalisant l'utilisation des ressources financières pour de tels services.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Mabouya
Posté le 02/06/2012 15:35:20
Dans les régions rurales, nous avons hâte de voir ces projets en action. Surtout pour l'irrigation et l'élevage
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n