Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Patrimoine : Le Gingerbread un type d’architecture haïtienne

iciHaïti - France : Découvrez le Fonds Haïtien pour la Biodiversité

iciHaïti - Nécrologie : Décès du grand historien Marcel B. Auguste

iciHaïti - Taïwan : Don de matériels adaptés pour les personnes vivant avec un handicap

iciHaïti - Mirebalais : Renforts policiers à «Terre-Rouge» et «Fonds-Cheval» (vidéo)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’ONU lance un appel de 674 millions US, pour venir en aide à 3,6 millions de personnes en Haïti

Haïti - Politique : Le Président Abinader promet de livrer le mur frontalier avec Haïti dans les prochaine semaines

Haïti - FLASH éliminatoires Mondial 2025 : Nos Grenadiers qualifiés pour la phase finale qualificative (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Le Président plante des arbres...
06/06/2012 10:18:02

Haïti - Environnement : Le Président plante des arbres...
À l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, le Président Michel Martelly, s’est rendu, mardi 5 Juin 2012, à Morne l’Hôpital, précisément à Galet, où il a visité un Projet pilote de reboisement des ravines, financé par des partenaires internationaux avec l’appui du Ministère de l’Environnement [estimé 170,000 dollars américains]. Par cette visite, le Chef de l’Etat, qui fait de ce domaine l’une de ses priorités, a voulu encourager cette initiative qui apporte une réponse intelligente au problème crucial causé par le déboisement.

«... aujourd'hui c'est la journée Mondiale de l'Environnement, un environnement en Haïti, qui se dégrade sans arrêt, cause de toutes les souffrances que nous avons au niveau de Port-au-Prince, de Cité Soleil, de Pétion ville, à Tabarre. Dès qu’il pleut, nous savons ce qui arrive... c'est la dégradation de l'environnement qui en est la cause.

Beaucoup de monde demandent aux travaux publics de venir faire le nettoyage, mais ça c'est un faux problème, c'est un travail de pompiers, du gaspillage. Le bon travail, c'est de commencer à la source du problème, que sont les mornes où des gens plantent des choses, tel que le maïs sur les versants, alors que ce n'est pas recommandé. Nous avons besoin de forêts, d’arbres fruitiers. Nous pouvons comprendre que pour une question de survie, le maïs est bon pour eux, mais s'ils mettaient des citrons cela permettraient de garder la terre et leur donnerait aussi un apport financier.

C'est une question de choix, d'éducation, d’accompagnement. Aujourd'hui, je suis content de voir qu'ils gèrent, toutes les roches qu'ils mettent là, pour empêcher la terre de descendre, pour empêcher l'eau de faire des dégâts, mais ce n’est qu’une partie du travail au niveau des bassins versants.

La deuxième partie, que je suis venu inaugurer, c'est de planter des arbres. Aujourd'hui, nous allons planter des cèdres, des manguiers et des citronniers [...] je leur demande de participer dans le programme [...] nous leur avons dit qu'à travers de programme, nous allons les accompagner pour l'engrais, et que de leur coté, ils gèrent, se conscientisent, se sensibilisent, pour qu'ils comprennent, que lorsqu'ils font des dégâts ici, ils tuent des gens en bas, c'est aussi simple que ça.

Donc, il s'agit d'accompagner toutes les personnes qui veulent faire ce travail et protéger les bassins versants [...] Ce projet crée des emplois, c'est une première phase [...] il y a 27 bassins versants comme ça, sur lesquels ils travaillent, 27 déjà... l'idée maintenant, c'est de planter sur tout ces bassins versants, et de suivre ce travail [...] le suivi est très important, c'est pour cela que je leur ai promis de revenir l'année prochaine, je veux voir les arbres que nous avons planté cette année, plus grand l'année prochaine [...] à partir de septembre, c'est 2 million d’arbres que nous allons planter, aujourd'hui, c'est un geste symbolique pour la journée de l'environnement, nous allons en planter 800, ce qui est minime par rapport à nos besoin... aujourd'hui il y a 1,345 personnes dans le groupe qui travaillent [...]



En cette journée mondiale de l’Environnement, il me semble tout indiqué de mettre en évidence l’action qu’enclenche l’Organisation Nationale des Jeunes Professionnels pour Sauver Haïti (ONJPSH) visant à réhabiliter la ravine Capitaine Louis du Morne l’Hôpital. À côté donc de la gestion environnementale, l’opération qu’entreprend l’ONJPSH aura des retombées économiques certaines et dans sa phase d’implantation et dans celle de son exploitation. Elle ouvre des perspectives d’emplois intéressantes à court, moyen et long terme pour les riverains de la zone
 », a déclaré le Président Martelly félicitant les partenaires impliqués dans cette démarche.

En termes de résultats :

  • Des murs secs en étage formeront plusieurs paliers qui réduiront la vitesse des eaux et assureront un meilleur débit d’écoulement
  • Les racines vivaces du vétiver et du bambou, qui y seront plantées retiendront la terre et la rendront apte à accueillir d’autres herbes et arbres
  • Les plantations introduites élargiront nos capacités de production en essences aromatiques et fourniront matière aux diverses transformations en artisanat et en ébénisterie auxquelles se prête le bambou.

Il s’agit de sensibiliser la population sur l’importance des projets pilotes de reboisement d’Haïti et de protection de l’environnement comme une voie de croissance économique et de création d’emplois et comme une mesure importante dans le but d’éviter les inondations et l’érosion. 

Le Président de la République croit que ce genre d’expérience doit se multiplier à travers le pays non seulement pour étendre notre couverture végétale et empêcher que notre terre se perde dans la mer, mais aussi pour accroître nos capacités de production et d’utilisation de notre main-d’œuvre.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Brunet.B
Posté le 06/06/2012 19:06:11
Ça ne vaut pas la peine de planter des arbres en Haiti sans avoir creé un moyen pour empêcher de cruisiner avec du charbons de bois dans sur tout le territoire d'Haiti. Imaginez combien de camions de charbons qui rentrent á Port-au-Prince tous les 24h et 365 jours par année...
Africa
Posté le 06/06/2012 12:54:40
@erndelma1, bravo pour tes paroles. moi j'ajoute, il nous faut conjuguer et mettre en pratique le verbe aimer: s'aimer, aimer le pays, aimer nos compatriotes au présent et au futur pour arracher les mauvaises herbes et attirer du positif.
tony
Posté le 06/06/2012 12:36:25
On comprend aujourd'hui qu'on doit tous mettre la main à la pâte pour faire avancer la chose, il y a longtemps c'était comme tous les vendredi les élèves dans nos villes de provinces plantaient des arbres; se serait bon de revenir avec cette pratique. Je comprend aussi si on est pas organisé, structuré, si on ne regarde pas tous dans la même direction on ne sortira pas du trou, tout au contraire ''Zôt'' trouvera encore des moyens pour nous diviser d'avantage qu'on l'ait aujourd'hui [hors sujet] On doit changer notre mentalité, convertir cette force destructrice qui sommeille en nous en une énergie créatrice.
erndelma1
Posté le 06/06/2012 12:01:23
Geste magnanime de la part du Chef de l’État et légitime de la part du citoyen Michel Joseph Martelly. En cette perspective de la Renaissance Haïtienne, le bon exemple doit sortir d’en haut. Souhaitons que la jeunesse soit galvanisée et que toutes les volontés désintéressées soient mobilisées pour rencontrer à mi-chemin la logique du Président et du citoyen.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n