Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - RD : Haïti «génère un danger pour la région et en particulier pour la RD»

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (août 2021)

iciHaïti - Sécurité : Arrestations de 3 présumés criminels

iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»


+ de nouvelles


Haïti - 263e Dessalines : Hommage au Père de la Nation, (discours du P.M.)

Haïti - FLASH : 45 à 60 vols de d'expulsion d’haïtiens attendus à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #549

Haïti - FLASH : Les gangs reculent devant la PNH


+ de nouvelles



Haïti - Social : Après le Mondial, les manifestations
10/07/2010 08:12:58

Haïti - Social : Après le Mondial, les manifestations
La plateforme de l’opposition, réunissant des partis, groupements et regroupements politiques, annonce de nouvelles manifestations à Port-au-Prince et en province à partir du 13 juillet 2010 et affirment soutenir la manifestation qui sera organisée par la Commission Mobilisation de Fanmi Lavalas prévue le 15 juillet pour réclamer la démission du Conseil Electoral Provisoire (CEP) et le départ du président René Préval

[NdHL Remettons les choses en place, la manifestation de Fanmi Lavalas a pour buts essentiellement de fêter le 57ème anniversaire de l’ancien-président Jean Bertrand Aristide en exil en Afrique du Sud depuis le 29 février 2004 et de réclamer son retour en plus des revendications habituelles, démission, démission...]

Séméreste Bolière, un membre de la plateforme de l’opposition, a fait savoir que les différentes manifestations sont organisées pour forcer le chef de l’État à entendre raison et à se retirer. Précisant qu’en confiant l’organisation des prochaines élections à un CEP contesté, le Président Préval ne pense qu'à ses intérêts personnels, sans se soucier du risque de plonger le pays dans une crise aux conséquences graves.

Pour sa part, Serge Jean Louis, dirigeant de la plateforme Libération, a rejeté les récentes déclarations du Président René Préval, qui affirmait qu'avant le séisme les partis politiques étaient prêts à prendre part aux élections que ce CEP avait projeté d’organiser le 28 février. Il rappelle au Président Préval qu’aux mois de novembre et décembre 2009, plusieurs sit-in avaient été organisés devant les anciens locaux du CEP à Delmas en vue de réclamer la démission des conseillers pour « déficit de crédibilité ».

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Don Francisco
Posté le 11/07/2010 01:19:36
Les organisateurs des manifs doivent s'entendre pour donner plus de force a leurs revendications s'ils veulent etre pris au serieux.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n