iciHaïti - Ligue des Nations : Des nouvelles de nos Grenadiers à Managua

iciHaïti - Social : Livraison de produits alimentaires pour 59 restaurants communautaires dans le Nord

iciHaïti - Social : Objectifs ambitieux de l’Observatoire de la Jeunesse Haïtienne

iciHaïti - Politique : Activité de plaidoyer des 12 mairesses d’Haïti

iciHaïti - Nicaragua : Le premier groupe des Grenadiers est bien arrivé à Managua


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - PetroCaribe : Daméus soupçonne une compagnie dominicaine un peu rapidement !

Haïti - Politique : Drapeau noir et rouge, l’OPC indigné de l'affront subi par le peuple haïtien

Haïti - RD : Multiplication des arrestations et de déportations d’haïtiens dans la province de Pedernales

Haïti - Éducation : La Bataille de Vertières s’invite dans les écoles


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Possibilités d'énergie «verte» dans l'Amérique latine et les Caraïbes
20/06/2012 13:21:48

Haïti - Environnement : Possibilités d'énergie «verte» dans l'Amérique latine et les Caraïbes
Le Fonds Multilatéral d'Investissement (MIF), la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et « Bloomberg New Energy Finance » ont noté 26 pays sur leur capacité à favoriser la croissance de l'énergie à faible émission de carbone.

L'Amérique latine et les Caraïbes compte d'extraordinaires ressources d'énergies renouvelables et une grande partie de la Région a connu une forte croissance économique ces dernières années. Pourtant, le secteur de l'énergie propre local, commence tout juste à gagner du terrain. L'année dernière, il a attirer moins de 5 % d'un montant estimé à 280 milliards de dollars investi dans le monde.

Pour les entrepreneurs d'énergie propre, les développeurs et les fabricants, d'énormes opportunités semblent se dessiner à l'horizon, s'ils peuvent les identifier. De même, les gouvernements de la Région, ont le pouvoir de déclencher une vague de nouveaux investissements dans les énergies propres, s'ils peuvent élaborer des cadres stratégiques propices au développement de ce secteur.

Pour identifier ces opportunités, le MIF (membre de la BID), en collaboration avec « Bloomberg New Energy Finance » a créé le Climatescope (Climascopio), le premier rapport annuel, indice, et outil Web interactif axé sur le marché de l'énergie propre en Amérique latine et dans les Caraïbes qui a été publié le 19 juin au cours de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable Rio+20.

Le Climatescope utilise 30 indicateurs pour mesurer la capacité de chaque pays pour attirer des capitaux pour construire une économie plus verte. Chaque pays est noté de 0 à 5 (5 représentant le meilleur environnement d’investissement). Le pays classé premier est le Brésil, mais il n'a obtenu qu'une note de 2,6, ce qui indique de nombreuses possibilités pour améliorer les conditions et attirer davantage de capitaux pour des capacité d'énergétique renouvelables à faible intensité de carbone.

« Le Climatescope est beaucoup plus qu'un rapport » a déclaré Nancy Lee, Directrice Générale du MIF « Il s'agit d'un outil interactif et dynamique avec des données riches et les profils de pays en profondeur qui permet aux utilisateurs de changer les pondérations de chaque paramètre en fonction de leurs besoins. Nous espérons que la combinaison unique d'information sur les finances, la politique, et les possibilités du marché de Climatescope aura des avantages réels pour faciliter les investissements verts en Amérique latine et dans les Caraïbes. »

Michael Liebreich, Directeur Général de « Bloomberg New Energy Finance », a déclaré « au cours des trois dernières années les prix des équipements ont baissé au point où l'énergie propre non subventionnée est sur le point d'être compétitif face aux combustibles fossiles [...] toutefois, pour le moment, le secteur a encore besoin de mécanismes de soutien intelligents, et il a certainement besoin que de multiples barrières disparaissent, [...] Ce que le Climatescope fait, c'est de mesurer les progrès dans ces domaines à un niveau très précis, pays par pays. C’est la première fois, que quelqu'un a tenté de le faire, et nous pensons qu'il se révélera d'une valeur inestimable pour les pays d'Amérique latine et des Caraïbes, qui s'efforcent d'attirer des fonds, pour accélérer leurs trajectoires de croissance verte. Nous nous félicitons le MIF et la BID pour avoir soutenu cette initiative. »

Les pays ont été classés en fonction de quatre paramètres : un environnement propice à l'investissement ; l'investissement dans l'énergie propre et le financement de projets à faible teneur en carbone ; des entreprises à faible teneur en carbone et une chaîne de valeur énergétique propre, et des activités de gestion des gaz à effet de serre.

Classement et score finaux :

1 Brésil 2,64
2 Nicaragua 2,13
3 Panamá 1,97
4 Pérou 1,73
5 Chili 1,72
6 Mexique 1,67
7 Colombie 1,63
8 Costa Rica 1,47
9 Guatemala 1,45
10 Uruguay 1,38
11 Argentine 1,32
12 Honduras 1,28
13 El Salvador 1,29
14 Equateur 1,14
15 République Dominicaine 1,07
16 Jamaïque 1,02
17 Belize 0,99
18 Paraguay 0,86
19 Bolivie 0,84
20 Barbade 0,58
21 Bahamas 0,54
22 HAÏTI 0,44
23 Trinidad et Tobago 0,42
24 Guyane 0.38
25 Venezuela 0,37
26 Suriname 0,29

Le rapport documente 90 milliards de dollars d'investissement cumulatif dans les énergies propres en Amérique latine et les Caraïbes entre 2006 et 2011. Le Brésil a attiré environ 80 % du total de ces investissements.

D'autres résultats clés comprennent :

- La capacité d'énergie renouvelable peut être installé dans certaines parties de la région sans besoin de subventions, en raison de la combinaison de la baisse des prix des technologies liées à l'énergie propre, les prix élevés de l'électricité et la demande croissante d'électricité.

- Au moins 80 politiques énergétiques propres ou dans leur phase initiale de planification, principalement celles liées à la réglementation des marchés de l'énergie et des incitations fiscales.

- La micro-finance est devenue un support important pour élargir l'accès à l'énergie propre pour les plus démunis. Actuellement, 71 des 448 institutions de micro-finance opérant dans la région, offrent un certain type de « produit financier vert ».

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n