iciHaïti - Installation : Mme Devalis Octavius Ministre de la jeunesse et des sports

iciHaïti - Diaspora : Le 275e de Port-au-Prince, célébré à Paris

iciHaïti - Politique : Nouveau Ministre des Travaux Publics. (Discours, vidéo)

iciHaïti - Environnement : Importamte réunion du CPT sur la réponse à la saison des ouragans

iciHaïti - Agriculture : Urgence de reprendre les exportations de mangues vers les USA


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - AVIS : Mise en exploitation des rapports de vérification physique des marchandises importées

Haïti - Justice : L’ULCC membre du Réseau mondial GlobE anti-corruption

Haïti - FLASH : 2 importantes nominations à la Primature

Haïti - FLASH : Frantz Elbé DG de la PNH révoqué, remplacé par un ex DG révoqué !


+ de nouvelles



Haïti - Politique : «L’erreur» dans l’article 137, qui dit vrai ?
23/06/2012 11:17:38

Haïti - Politique : «L’erreur» dans l’article 137, qui dit vrai ?
L’article 137, du texte amendé de la Constitution de 1987, publié ce jeudi dans le journal officiel « le Moniteur » indique : « Le Président de la république choisit le Premier ministre parmi les membres du parti ayant la majorité absolue au Parlement. La majorité est établie sur la base des résultats électoraux des élus dans chacune des deux Chambres. A défaut de cette majorité, le Président de la république choisit le Premier Ministre en consultation avec le Président du Sénat et celui de la Chambre des Députés ».

Il manquerait à ce texte, selon le Sénateur Simon Dieuseul Desras, Président du Sénat, la phrase suivante : « dans les deux cas le choix doit être ratifié par le Parlement. »

Toutefois, le Professeur Rosny Desroches, Directeur exécutif de l’Initiative de la société civile (ISC) et membre de la Commission qui était chargée de reconstituer les minutes de la séance du 9 mai 2011, affirme le contraire en expliquant que le texte publié dans le Moniteur est bien le texte conforme, tel qu’il a été voté par les parlementaires et que la phrase « dans les deux cas le choix doit être ratifié par le Parlement » ne figurait pas dans la déclaration d’amendement. Ajoutant qu’après cette publication, il est impossible d’apporter une nouvelle modification au texte publié...

Une déclaration qui est loin d’être partagée par le Député Charles Faustin, qui affirme tout le contraire. Il rappelle qu’à l’époque, la proposition d’amendement visait plutôt à faire ratifier le Premier Ministre en Assemblée Générale au lieu d’une ratification séparée dans les deux Chambres. Toutefois, cette proposition ayant été rejetée, il avait été, selon lui, convenu de revenir à la double ratification, mais qu’en aucun cas, la suppression de la ratification par les parlementaires n’avait été une option.

Le Député Jean Willbert Deshommes, déplore quant à lui, que la correction n’a pas été apportée à l’article 137, visant à rétablir la ratification par les parlementaires, pointant du doigt la responsabilité des Présidents des deux Chambres. Par contre, tout comme Rosny Desroches, il juge que « le texte ayant été promulgué dans Le Moniteur, avec toutes ses erreurs, aucun changement ne peut plus y être apporté. » Selon le Député, la seule possibilité de changements dans Constitution, c’est de reprendre le processus de révision constitutionnelle, à la fin de la 49e législature.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-5956-haiti-politique-nouvelle-constitution-premiere-erreur.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


ajjk
Posté le 02/07/2012 09:04:06
L'article 137 n'a pas d'erreur au contraire il libère le pays sur la dictature parlementaire, c'est bien ça !
LLouverture
Posté le 24/06/2012 05:14:54
Je croyais que les parlementaires étaient avant tout les représentants élus du peuple, l'intermédiaire entre l'ensemble de la Nation et le pourvoir politique. Je croyais que le travail législatif du parlement, était de créer, adopter et corriger les lois. Mais en haiti on veux être sénateur ou député pour avoir l'immunité [modération] et abuser de notre nation. je trouve déguelasse que des gens incompétent continuent de trainer le peuple dans la boue.
man
Posté le 23/06/2012 19:33:59
Je crois que nous devons donner une chance a la société,si cette amendement va causer la peine au génération future vaut mieux qu'on enfreigne les règles et apporter la correction qu'il faut. Assez de se plaindre ensemble, conduisons le pays à bon port. C'est pas moment de critiquer le gourvernement, nos parlementaires . Préparons nos votants pour les prochaines élections pourqu'on cesse avoir des hommes qui pensent pour la génération future. Haiti pap mouri
fred
Posté le 23/06/2012 16:35:48
Il est temps pour que le pays se libère de ces [modération] sénateurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n