iciHaïti - Humanitaire : Malgré la situation tendue l’aide humanitaire présente sur le terrain

iciHaïti - Cap-Haïtien : Début prochain des travaux de Réhabilitation du Port international

iciHaïti - Taekwondo : Haïti ne participera pas au JO Paris 2024

iciHaïti - Humanitaire : Le PAM va bientôt manquer de stock alimentaire

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Les États-Unis saluent la création du Conseil Présidentiel de Transition

Haïti - Sécurité : 95,000 personnes ont fui Port-au-Prince en un mois

Haïti - FLASH : Biden débloque 60 millions USD pour la mission dirigée par le Kenya

Haïti - FLASH : Le décret MODIFIÉ de création du Conseil présidentiel publié (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le Sénateur Moïse bloque le Sénat
20/07/2012 10:07:30

Haïti - Politique : Le Sénateur Moïse bloque le Sénat
Suite à la première séance plénière du Sénat de mercredi, après plus de 2 mois de léthargie, le Sénat avait prévu une seconde séance hier jeudi.

Réunissant 16 Sénateurs [le quorum minimum], la lecture de la proposition d’ordre du jour, qui incluait la désignation des représentants du corps législatif au nouveau Conseil Électoral Permanent, a suscité une réaction d’hostilité immédiate du Sénateur Jean-Charles Moïse « Pas question de parler de formation du Conseil Électoral Permanent » a déclaré le Sénateur, menaçant de ne plus prendre part aux séances plénières, si le Sénat persistait dans la formation d’un Conseil Électoral Permanent, avant de quitter la séance. Son départ infirmant le quorum, a empêché la poursuite de la séance.

Avant cet incident, Dieuseul Simon Desras, le Président du Sénat, avait eu le temps d’annoncer que les bureaux des deux Chambres s’apprêtaient à former une Commission bicamérale chargée de recevoir et d’examiner les candidatures « La Commission sera formée éventuellement de trois députés et de deux sénateurs. »

Le Président du Sénat, a exhorté ses collègues à participer aux séances plénières en dépit de leurs divisions, leur rappelant qu'ils « ont un devoir moral de venir travailler. » Informant les Sénateurs, qu’en cas de persistance de blocage, le Président Martelly pouvait très bien poursuivre le processus de formation du CEP sans le Pouvoir Législatif, soulignant que l’article 136 de la Constitution de 1987, donnait au Chef de l’État le droit de veiller à la stabilité et à la bonne marche des institutions... Des propos qui renforcent la rumeur qui circule depuis quelques jours, de la mise sur pied d’un CEP, provisoirement amputé du Législatif, en attendant que les Parlementaires règles leurs différents et que leurs 3 représentants, rejoignent enfin le Conseil Électoral.

Le Sénateur Edwin Zény (Edo), qui a insisté sur la nécessité de constituer le CEP et invité ses collègues à travailler dans cette direction, a rejeté catégoriquement l’idée d’un Conseil Électoral Provisoire de consensus, tel que souhaité entre autres, par le Sénateur Moïse « Pas question de violer un amendement que j’ai approuvé, la formation d’un Conseil Électoral Provisoire, serait une violation de la Constitution amendée. »

De son côté, le Sénateur Lucas Saint-Vil, qui appelle également au consensus, reconnaît devant les positions divergentes et catégoriques de certains de ses collègues, qu’il est quasiment impossible d’obtenir la majorité des 2/3 requise dans les deux Chambres, en raison de l’amputation de 10 Sénateurs à la Chambre haute. Des propos qui implicitement, confortent ceux du Président du Sénat, qui avait évoqué mercredi, la réduction du quorum de 16 à 11, provoquant de vive réactions d’opposition.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6170-haiti-politique-premiere-seance-au-senat-depuis-le-9-mai-2012.html
https://www.haitilibre.com/article-6162-haiti-cep-rien-ne-bouge-chez-les-parlementaires.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


patt22
Posté le 22/07/2012 09:27:02
Ces messieurs des deux Chambres ont fait perdre du temps et des opportunités à Haiti. Notre pays n'a pas les moyens pour faire élire tout le monde par le biais d'élection. On est dépourvu de tout pour organiser des élections pour les collectivités territoriales. Soyons réalistes messieurs... Nous sommes dans un bourbier, nous devons chercher la porte de sortie avec ou sans les corrompus...
Kool Groove
Posté le 21/07/2012 09:03:05
Moise Jean-Charles aimerait maintenir ce même CEP qui l'a propulsé au Sénat, tout-a-fait normal. Je suis de l'avis de @doubletranchant, un CEP choisi par un gouvernement quelconque aura toujours une sorte d'allégiance vis-a-vis de ce Gouvernement, donc une invitation à la corruption et aux fraudes.
lapidouce
Posté le 21/07/2012 08:53:14
Le Sénateur Moise est un vilain qui a un passé très «nuage». Mais on a besoin d'homme comme lui pour contrebalencer et dénoncer les autres vilains qui se font passer pour des brebis. [hors sujet]
doubletranchant
Posté le 20/07/2012 22:49:39
@Jaguar-- Je suis d'accord avec vous. Les membres du Conseil Électoral devraient être élus par la population. Les juges devraient être élus par la population aussi, pour que ces gens là puissent agir avec toute indépendance.Il faut laisser à la population de choisir ses dirigeants.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n