iciHaïti - Politique : Avancée considérable au cours de ce mois d’avril

iciHaïti - Projet Biodiversité Sud : Deux accords ont été signés

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats partiel 9ème journée

iciHaïti - RD : La question des mineurs haïtiens illégaux dans les rues de Santiago

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Première victoire du Tempête FC (calendrier 9ème journée)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Santé : L’afflux de blessés rend critique les besoins des hôpitaux

Haïti - FLASH : 1,64 million d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë d’urgence

Haïti - FLASH : La République Dominicaine a augmenté ses dépenses militaire de 14%

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Santé : Eau potable, situation toujours critique dans les camps
13/08/2012 13:24:34

Haïti - Santé : Eau potable, situation toujours critique dans les camps
Dans son dernier rapport, la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA) / Cluster WASH fait État de la situation toujours critique, en relation avec la qualité de l’eau potable dans les camps d'hébergement de la région métropolitaine et des communes situés à l'Ouest.

Les échantillons prélevés lors d’une enquête réalisée en juin 2012, dans 384 sites d'hébergement, abritant près de 344,000 personnes, révèlent que seulement 58% de la population, vivant dans les camps, consomment de l'eau chlorée contre 61% en avril.

Les données montrent qu’à Delmas, la commune qui compte le plus grand nombre de camps, la situation est la plus grave avec un taux de 78 % de prises d’eau de mauvaise qualité (sans chlore), suivi par les communes de Pétion-Ville (71%), Tabarre (57%) et Cité Soleil (45%). Par conséquent, la sensibilisation de la population et la distribution des produits chlorés s'avèrent nécessaires pour éviter une recrudescence de maladies d'origine hydrique dans ces communes.

Toutefois, le rapport note une importante amélioration de la situation de l'assainissement dans les camps au cours des deux derniers mois. Le nombre de sites vidangés est passé de 107 à 120 entre avril à juillet 2012 alors que le pourcentage de sites ou les besoins naturels des résident se font à l'air libre a diminué pour passer de 50% à 38%, grâce aux efforts déployés par UNICEF et la Croix Rouge International, principalement dans les activités de vidange.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Roubi
Posté le 14/08/2012 09:42:40
Que font les NGOS mandatées à cet effet?
lapidouce
Posté le 13/08/2012 17:25:17
La situation sanitaire est très grave dans les camps. Il n'y a pas de nourriture y compris de l'eau portable. [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n