iciHaïti - Politique : Avancée considérable au cours de ce mois d’avril

iciHaïti - Projet Biodiversité Sud : Deux accords ont été signés

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats partiel 9ème journée

iciHaïti - RD : La question des mineurs haïtiens illégaux dans les rues de Santiago

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Première victoire du Tempête FC (calendrier 9ème journée)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Santé : L’afflux de blessés rend critique les besoins des hôpitaux

Haïti - FLASH : 1,64 million d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë d’urgence

Haïti - FLASH : La République Dominicaine a augmenté ses dépenses militaire de 14%

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Mesure de protection en faveur de l’environnement
16/08/2012 10:59:58

Haïti - Environnement : Mesure de protection en faveur de l’environnement
Suite à l’arrêté interdisant l’importation et la commercialisation des sachets en polyéthylène, en vue de protéger l’environnement et la population, le Ministère de la Communication précise que cette mesure n’interdit pas les emballages en plastique, mais vise à réduire l’impact d’un type d’emballage spécial, le polyéthylène qui concerne notamment les sachets noirs utilisés dans certain cas, pour recouvrir la nourriture et qui provoquent de véritables dégâts biologiques dans tous nos départements.

Le Ministère de la Communication fait savoir que ces plastiques ne sont pas biodégradables, peuvent prendre 400 ans avant de se dégrader, et provoquent de graves pertes économiques lors des dragages d'égoûts et mettent en danger la faune maritime Haïtienne et l’industrie de pêche. Soulignant également, que les sachets plastiques en polyéthylène et leurs dérivés de même qualité, affectent considérablement les eaux maritimes de nos voisins.

Le Ministère demande à la population de collaborer pour aider le Gouvernement à réussir son plan de protection de notre environnement.

Arrêté présidentiel en date du 9 Août 2012 :

1. Il est formellement interdit de fabriquer, d'importer, de commercialiser et d'utiliser, de quelque manière que ce soit, les sachets en polyéthylène noir;

2. Il est formellement interdit de fabriquer, d'importer, de commercialiser et d'utiliser, sous quelque format que ce soit, les objets en polystyrène expansé (PSE ou PS cristal ou styrofoam) à usage alimentaire unique, tels que plateaux, barquettes, bouteilles, gobelets et assiettes.

Cet arrêté entrera en vigueur le 1er Octobre prochain. Tout arrivage de colis contenant des plastiques prohibés sera confisqué par les autorités douanières et les propriétaires sanctionnés conformément aux dispositions du Code douanier.

Une décision, qui provoque déjà des réactions négatives dans divers secteurs, entre autres dans la vente d’eau et de jus en sachets. Des ouvriers de l’usine Alaska ont manifesté mardi dans la Capitale, craignant que cette décision fasse perdre des milliers d’emplois.... La direction de STRE S.A. (Société de Traitement d’Eau) averti que cette mesure, pourrait entraîner la fermeture de l’usine [?]

Les industriels haïtiens, devraient pourtant savoir, qu’il leur est tout à fait possible, de produire des plastiques écologiques biodégrables par l’ajout, lors de la fabrication, d’un additif, qui rend le plastique oxo-biodégradable [biodégradation en CO2, eau et biomasse sans toxicité pour l’environnement]. Le plastique biodégradable est aussi résistant qu’un plastique traditionnel et utilise les mêmes machines de production, sans modification. Il peut être utilisé sans problème [entre autres] dans la vente de liquides en sachet. La période de dégradation peut être prédéterminé lors de la fabrication, pour une période allant de 6 mois à 5 ans. Notons qu’il existe également des solutions écologiques alternatives, pour la production de contenants écologique en remplacement du styrofoam.

Plusieurs pays d’Afrique (et pays riches) ont voté des lois similaires et modifiés leurs productions avec succès. Il n’y a aucune raison pour qu’Haïti ne puisse prendre la voie de l’écologie et ne que l'industrie et la population s'adaptent aux nouveaux produits écologiques. Il serait souhaitable, qu’au delà des décrets, le Gouvernement envoi des notes d’informations aux industries haïtiennes concernées et communique plus largement auprès de la population, dont l’éducation limitée, ne voit que l’interdiction et aucune solution alternative...

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Philoscosmos
Posté le 09/12/2014 07:37:07
L'on parle de l'arrêté... mais les mesures de restrictions prises par les autorités ne Sont pas prises considérations, autrement dits n'ont pas été exécutées. On est en 2014, rien n'a été fait ! L'Etat haïtien doit fait preuve de responsabilité dans ce genre de situation, malheureusement il ne semble ne pas savoir l'ampleur/la gravité/la portée de cette question pour l'environnement. On a à se demander à quoi cela va déboucher dans 10-15-20ans. C'est manifeste, même très évident... Nos enfants vont payer.
maloulou
Posté le 17/08/2012 21:48:33
Biodégradable ou pas ces petits sacs ne devrait pas être du tout dans l'environnement. Pourquoi ils enseignent pas plutôt aux gens d'utiliser ces petites bouteilles réutilisable en acier inoxydable, ou en plastique dur sans BPA? C'est beaucoup mieux pour la santé et aussi pour leur porte feuille. Aussi il faudrait que le gouvernement installe des bacs à recyclage et à déchets sur tout le territoire et à chaque coin de rue et donner des contraventions a quiconque jette leur cochonnerie par terre.Vous verrez comment on aura un beau pays propre avec des gens heureux et en santé.
press
Posté le 17/08/2012 00:08:08
Le Pourvoir commence à prendre Corps et forme en réalité éffectivement il faut des mesures sérieuses afin qu'Haiti ne figure plus parmis les pays voyou avec des hommes de rigeur connaissant l'enjeu le pays peux s'en sortir, il y le problème des produits avariés supers-marchés , les patrons s'en fiches dates périmées les stations d'essence qui pratique la politique de faux gallon si rien n'est fait l'image des dirigeants risque d'être ternie. Félicitations pour ces mesures .
maloulou
Posté le 16/08/2012 21:32:00
C'est une bonne mesure et il faut la faire respecter. Non seulement ces petits sacs d'eau en polyéthylène pollue l'environnement, ils polluent aussi notre santé, car le plastique chauffé au soleil dégage des molécules très dangereuses dans cette eau qu'on boit. L'eau, même la plus pure devient infecte de bactéries après quelques jours dans ces petits sacs, et en plus, toutes ces mains sales qui les touche, la poussière etc... puis tout droit dans la bouche il y a de quoi faire dresser les cheveux sur la tête.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n