Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - Pillages : Le Ministre de l’Intérieur appel au calme

iciHaïti - Taïwan : Projet de relance économique, 40 femmes formées avec succès

iciHaïti - Petit-Goâve : 2 détenus meurent de faim, 5 autres dans un état grave

iciHaïti - Sécurité : La PNH dégage une nouvelle fois les barricades

iciHaïti - FLASH : Date du concours d’admission de l’ENS reportée


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : La terre a tremblé dans les Nippes

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #918

Haïti - Social : 18,412 haïtiens de retour de la Rép. Dominicaine en 1 mois

Haïti - Politique : Discours du P.M. Henry à la 77ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Réginald Delva, veut contrôler la vente des téléphones cellulaires
19/08/2012 10:49:57

Haïti - Sécurité : Réginald Delva, veut contrôler la vente des téléphones cellulaires
Pour faire face au phénomène d’insécurité, Réginald Delva, le Secrétaire d’Etat à la sécurité publique identifie au moins deux problèmes auxquels il doit trouver rapidement des solutions.

Le premier, est la vente sans contrôle des téléphones portables et des cartes SIM, qui affecte le bon déroulement des enquêtes. Le second, concerne la vente de taxi-moto.

Concernant les téléphones portables, le Secrétaire d’État, demande aux responsables du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) de prendre des mesures afin que toutes les ventes de téléphones cellulaires soit enregistré et demande à l’Office National d’Identification (ONI) de l’aider à identifier les malfaiteurs.

Jean-Marie Guillaume, le Directeur du CONATEL se dit conscient de la faiblesse de son institution, reconnaît que 90% des malfaiteurs utilisent leur téléphone au cours de leurs méfaits. Comme première mesure il appelle les opérateurs à contrôler la pré-activation des cartes SIM.

De son côté, Jean Baptiste St-Cyr, le Directeur de l’ONI, annonce la mise en place d’une ligne téléphonique pour aider les autorités policières à identifier une personne à partir de son téléphone cellulaire et demande à tous les opérateurs de prendre des dispositions, pour que chaque carte SIM soit liée à un client, correctement identifié.

Concernant la vente et le trafic de taxi-moto, Réginald Delva, au delà de la nécessité de régulariser la vente de motos en Haïti, a fait savoir que les conducteurs de taxi-moto, vont devoir porter un T-shirt et un casque, portant un même numéro d’identification, visible de tous.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Colos
Posté le 20/08/2012 15:16:45
En ce qui concerne le contrôle des téléphone cellulaire et des cartes SIM vendus en Haiti, Je crois que c'est très simple à résoudre. Premièrement il faut aviser les clients quant ils perdent leurs téléphone ils doivent rapporter ça tout de suite afin de bloquer la SIM, sinon n'importe quel acte commis par ce numéro, c'est le client enregistré qui est responsable. Dans ce sens tous les clients vont être très prudent quand ils perdent leurs téléphone. Parceque le problème, c'est pas une question de cellulaire sinon une question de carte SIM qui gère le numero, Car le cellulaire en soi n'est pas valide sans une carte SIM A moins qu'il soit d'Haïtel.
neptune
Posté le 19/08/2012 21:49:51
Avec leurs motos et leurs cellulaires, les gangs ont le controle du pays, en plus ils sont armés jusqu'aux dents, le simple citoyen n'a aucune protection aucun recours, le soir le black out, vraiment c'est épeurant de vivre dans ce pays, [hors sujet]
press
Posté le 19/08/2012 20:08:01
Monsieur Le secrétaire D'état le problème n'est pas aussi simple comme vous le poser , dans le temps à ce que je sache il y avait un Maire qui obligeait ces taxis-moto à porter un gilet dans sa Commune beaucoup ont suivi ce principe mais il y a un problème le taximan porte un client à l'arrière donc le numéro apposer au dos n'est plus visible il faudrait trouver d'autres palliatifs l'hors d'un controle d'un véhicule il faudrait que le préposer puisse avoir un appareil pouvant avoir des informations sur l'identité en temps réel de l'individu contrôler pour la réalisation de ce programme il doit y avoir l'implication de tout un système DGI , service d'immatriculation des véhicules et le CNI quoi de plus extraordinaire de sécuriser le pays , comme les services de la circulation ou la DGI ont fais Sud , Nord les motos par secteur 1, 2 ,3 . . . Diriger c'est prévoir Messieurs il faut consulter des gens qui peuvent contribuer à renforcer un système fiable afin que le pays ne pleure pas la mort de ses enfants à chaque coin de rue c'est inadmissible tandis que il y a des gens payés pour surveiller sur la Population .
maloulou
Posté le 19/08/2012 18:39:28
Des mesures impopulaires oui... mais qui à la longue nous feront tellement de bien. Chers messieurs du gouvernement, n'ayez pas peur de prendre des mesures impopulaires soient-elles pour le bien de la population. Kimbé la pa lagué.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n