iciHaïti - Handicapés : Résultats de l'étude sur les opportunités de formation et d’emploi

iciHaïti - Social : L’Ambassadeur de Taïwan distribue en personne des kits alimentaires

iciHaïti - AVIS : Arrêté sur la circulation des poids lourds, garage et «car wash» à Cap-Haïtien

iciHaïti - Carburant : Mise en garde du Ministre du Commerce

iciHaïti - Nécrologie : Sympathies au guitariste compositeur Hans Peters Joseph


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #302

Haïti - Éducation : 151 millions pour la construction du lycée de Lamennais (St Louis du Nord)

Haïti - FLASH : Bourse d’études au Japon pour les enseignants haïtiens

Haïti - Agriculture : Le Ministère va appuyer 8,000 producteurs dans les Nippes


+ de nouvelles



Haïti - Économie : L'or brun coule de nouveau
15/05/2010 16:11:46

Trente cinq secondes... Les hauts fûts et des barriques en chêne, vacillent et s’écrasent sous la force du séisme le 12 janvier dernier. Dans les chaix de la société Barbancourt, les fûts éclatés déversent des milliers de litres du précieux or brun. La perte est estimée à près de 4 millions de dollars par les dirigeants de la cie Barbancourt fondée en 1862. C’est 1/3 du chiffres d’affaires annuel qui vient d’être annihilé. L’usine c’est arrêté, les chaînes d’embouteillages se sont arrêtés, un silence angoissant a envahit le site de production.

La compagnie a continué à approvisionner le marché local en puisant dans ses réserves. Mais depuis quelques semaines, l’or brun porte bien son nom surtout sur le marché noir, ce rhum inimitable se fait rare dans les restaurants et les bars de la ville.

Depuis le début du mois de mai, l’usine reprend progressivement ses activités, la compagnie Barbancourt n’à pas cesser d’acheter la canne à sucre aux producteurs locaux et l’or brun s’est remis à couler.

Les cliquetis de la chaîne d’embouteillage indique que le marché local verra à nouveau, dans les semaines à venir, ce rhum inimitable. Les exportations ont reprises, elles représentent près de 50% des ventes de la compagnie.

Barbancourt devrait progressivement reprendre son rythme de production, mais il faudra encore 4 ou 5 ans à cet or brun pour vieillir à l’abri du monde et reconstituer les pertes du vénérables 5 étoiles vieux de 15 ans.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n