iciHaïti - Taïwan : Renforcement de la coopération dans les infrastructures et l'énergie

iciHaïti - Politique : La Ministre Suzan aux côtés des «Madan Sara»

iciHaïti - Séjour conditionnel : 205,026 haïtiens ont déjà été approuvés

iciHaïti - Insécurité : Assassinat de l’ancien gardien de but du Don Bosco

iciHaïti - FLASH : Nouvelles dates de rendez-vous (Visa pour le Brésil)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Formation : 300 jeunes mobilisés pour la Paix sociale et la Sécurité

Haïti - Coopération : Taiwan pourrait faire don de davantage de fournitures à Haïti

Haïti - Sécurité : Communes et localités concernées par l’État d’urgence (liste)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Séminaire sur l’harmonisation des contrats passés par les administrations
01/10/2012 15:05:21

Haïti - Politique : Séminaire sur l’harmonisation des contrats passés par les administrations
L'Office de Management des Ressources Humaines (OMRH), l’un des quatre organes stratégiques de la primature et l’instance de pilotage opérationnel de la réforme de l’État a tenu la semaine dernière, à l’Hôtel Montana, un important séminaire sur l’harmonisation des contrats passés par les administrations « L’État ou pour être plus précis, ceux qui agissent au nom de l’État, ne peuvent plus continuer à engager les fonds du Trésor public en dehors des politiques, des procédures et des normes établies, à cet effet » a déclaré Uder Antoine, Coordonateur Général de L'OMRH dans son discours d’ouverture.

Discours de M. Uder Antoine :
Mesdames Messieurs les Ministres ;
Monsieur le Secrétaire General de la Primature ;
Mesdames Messieurs les Membres du Cabinet du Premier Ministre ;
Mesdames Messieurs les Directeurs Généraux ;
Mesdames Messieurs les Représentants des organisations internationales et nationales ;
Mesdames Messieurs les cadres de la Primature ;
Mesdames Messieurs les cadres de l’OMRH ;
Chers membres de la Presse parlée, écrite et télévisée ;
Distingues invités ;
Mesdames, Messieurs,

J’aimerais d’abord vous souhaiter la bienvenue à cette cérémonie de lancement du séminaire sur l’harmonisation des contrats passés par les institutions de l’Administration centrale de l’État. Votre présence en si grand nombre démontre votre intérêt à accompagner la réforme de l’État et à aider l’OMRH à faire face aux grands défis de l’heure. L’Office de Management et des Ressources Humaines, compte beaucoup sur votre participation active à toutes les phases de l’implémentation de la réforme de l’État et vous en remercie.

Tous les spécialistes de la gestion publique conviennent, que la capacité d’un État a élaborer des politiques publiques et a adopter des mesures d’accompagnement pour attirer les investissements, créer des emplois, promouvoir la croissance et se positionner dans la compétition internationale, dépendent d’une bonne Gouvernance.

Si le génie et l’intuition pouvaient suffire a un Chef militaire du XVe siècle, aujourd’hui, le succès militaire dépend davantage de la bonne organisation administrative, des moyens logistiques appropriés et de la capacité technique du Chef. La gestion publique axée sur des résultats, ou encore l’émission des contrats de consultation axés sur les résultats, coïncide donc avec l’ère de la bonne gouvernance. Le recours à des indicateurs de performance s’affirme aujourd’hui comme un passage obligé dans l’administration publique haïtienne.

Il est indéniable, que la performance d’une administration, qu’elle soit publique ou privée, repose sur la qualité de ses ressources humaines et une bonne gestion de ses ressources financières. Autant dire, que les agents contractuels recrutés sur contrats, les services professionnels requis pour la fourniture de biens et la réalisation d’ouvrages d’envergures, au même titre que les fonctionnaires, sont d’une importance capitale pour le fonctionnement des services publics.

L’importance croissante du débat sur les maigres ressources dont dispose l’État, par rapport a l’ampleur des besoins des populations, aboutit a la mise en question des services publics par les citoyens, devant la non satisfaction de leurs revendications. La rigueur dans la gestion des dépenses publiques devient une condition nécessaire pour légitimer l’État et l’appareil administratif qui l’accompagne.

Ce séminaire sur l’harmonisation des contrats passés par les administrations au nom de l’État, a n’en pas douter, poursuit un certain nombre d’objectifs qui correspondent aux préoccupations de l’OMRH, l’un des quatre organes stratégiques de la primature et l’instance de pilotage opérationnel de la réforme de l’État. En effet, qu’il s’agisse de contrats d’engagement de personnels, de marchés publics de services, de fournitures ou de réalisation de travaux de construction, les mêmes soucis d’efficacité, d’efficience, de rentabilité, de respect du cadre légal et réglementaire doivent guider les administrateurs. L’État ou pour être plus précis ceux qui agissent au nom de l’État ne peuvent plus continuer à engager les fonds du trésor public en dehors des politiques, des procédures et des normes établies, à cet effet.

Ceux qui sont autorisés à signer particulièrement les contrats de services au nom de l’État doivent se demander avant d’engager l’État :

Pourquoi dois-je signer ce contrat? Quels sont les avantages que l’État aura à tirer en termes de résultats? Comment le fournisseur de services a-t-il été sélectionné? Le processus de sélection a-t-il été correctement documente voire compétitif ? Les intérêts de l’État sont-ils suffisamment protégés?

Mesdames, Messieurs les hauts cadres de l’administration publique

Il est opportun de rappeler que chaque fois que vous aurez à engager l’État dans le cadre de vos responsabilités respectives par la signature d’un contrat quelconque, vous vous engagez personnellement aussi. En effet, nous prenons pour acquis que ces étapes ont été soigneusement évalués avant d’apposer votre signature : J’ai lu, j’ai compris, j’accepte, je m’engage…

Mesdames, Messieurs

L’OMRH croit qu’une approche contractuelle basée sur les résultats doit être privilégiée et mise en application dans l’administration publique en général. Suite à cette formation, devraient figurer par exemple dans les contrats négociés avec les consultants et dans les contrats de services avec les firmes des termes de référence axes sur les résultats et les paiements aux consultants et aux firmes devraient se faire sur la base de résultats attendus objectivement vérifiables, mesurables et fournis dans les délais requis. En cas de non-respect des clauses, les firmes et les consultants auront à payer des amendes ou pénalités. Une telle approche aura pour effet de changer le comportement des consultants, des firmes, de nos décideurs et de nos gestionnaires et simul d’améliorer la performance globale de l’administration publique et finalement de renforcer la bonne gouvernance

Il est indispensable de préciser que la gestion publique a ses exigences. Le recrutement des agents publics non titulaires est strictement encadré par les textes. Les procédures de passation des marchés publics prévoient les conditions dans lesquelles, les administrations peuvent se procurer les biens ou les services requis pour la réalisation de leurs activités. Ce qu’il nous faut c’est d’abord la volonté d’appliquer les principes et les normes en vigueur, d’identifier leurs faiblesses et ensuite de proposer les modifications appropriées.

Pour effecteur le grand virage vers la modernité et le progrès, il faudra rompre avec l’image d’une administration basée sur des pratiques routinières mais plutôt sur des techniques de gestion modernes et des mécanismes de contrôle interne qui tiennent comptent de la reddition de compte, une des exigences d’une administration publique moderne, efficace, impartiale et au service des citoyens et de l’intérêt général

Dans le vaste processus de réingénierie institutionnelle mis en place dans le cadre de la réforme de l’état avec l’appui inconditionnel de son excellence Monsieur le Président de la République Michel Joseph Martelly et de son excellence Monsieur le Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe, l’OMRH se propose de fournir aux administrations l’encadrement nécessaire pour approcher les problèmes de fonds et proposer le renforcement institutionnel correspondant par une assistance technique de proximité. Les résultats de ces travaux de réflexions en ateliers auxquels vous allez participer, j’en suis sur, contribueront à alimenter les débats, orienter les prises de décision et consolider la capacité de l’administration à assurer désormais une bonne gestion des contrats signes au nom de l’État et d’opérer une gestion rationnelle de ses ressources humaines et financières.

Un simple regard à la liste des intervenants sélectionnés rassure déjà sur la qualité des prestations qui vont suivre. Avant de terminer, je voudrais présenter mes sincères remerciements au Secrétariat General de la Primature qui, en collaboration avec l’Office de Management et des Ressources Humaines, a pris l’initiative de cette action de renforcement au bénéfice des agents de la fonction publique.

Mesdames, Messieurs les Ministres, les Directeurs Généraux et les Participants!

En répondant à cette invitation, vous donnez la preuve encore une fois que vous êtes les principaux interlocuteurs voire les piliers opérationnels de la réforme et comme je le dis souvent la reforme se fera avec les agents publics mais jamais contre eux. Conjuguons nos efforts pour que l’administration publique soit dans un futur pas trop lointain au service de la population qui a définitivement droit à des services de qualité.

Je vous remercie. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Carpediem
Posté le 03/10/2012 10:40:14
C'est très intéressant cette initiative, mais c'est bien dommage que l'invitation, n'a pas été étendue a toutes les structures relevant de la Primature. La prochaine fois, pensez à tout le monde.
hub1245
Posté le 01/10/2012 23:29:06
M. Uder Antoine a de belles idées comme tant d'autres visant à encourager l'auditoire.Ce qui importe surtout,ce sont les résultats. Nous attendons impatiemment les retombées. J'espère qu'il nous parlera la prochaine fois des réalisations obtenues
roro robot
Posté le 01/10/2012 21:45:29
Ce monsieur que je n'ai pas l'honneur de connaitre me parait un homme compétent et de nobles intentions a l'égard de notre pays. Il faut l'encourager; non seulement lui, mais aussi tout autre Haitien se montrant digne de notre appréciation par leur engagement actif et concret a accompagner le peuple haitien dans sa lutte contre la misère.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n