iciHaïti - Diaspora : Journée Internationale des Envois de Fonds

iciHaïti - Canada : Exposition spéciale «Ouvre un Livre, Découvre un Pays»

iciHaïti - Environnement : Joseph Vernet un cadre du Ministère promu Ministre

iciHaïti - Installation : Mme Devalis Octavius Ministre de la jeunesse et des sports

iciHaïti - Diaspora : Le 275e de Port-au-Prince, célébré à Paris


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : «Il n’y a pas de temps à perdre» dixit le Ministre de l’Agriculture

Haïti - Insécurité : La PNH poursuit ses opérations dans le territoire de «Barbecue» (Vidéo)

Haïti - FLASH : Attaque du Gang «Ti-Bwadòm» dans l’Artibonite au moins 11 morts

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Justice : 3 Organisations demandent la fin de l’immunité des agents de la Minustah
10/10/2012 12:36:05

Haïti - Justice : 3 Organisations demandent la fin de l’immunité des agents de la Minustah
À l’occasion du renouvellement du mandat de la Mission des Nations pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) qui s’achève le 15 octobre, lors d’entretiens avec des membres du Conseil des sécurité et de représentants permanents auprès des Nations Unies, trois organisations de défense des droits humains : la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) et le Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH) appellent le Conseil de sécurité à inclure des dispositions et des mécanismes pour lutter contre l’impunité des violations des droits de l’Homme commises par des membres du contingent militaire de la Minustah.

Ces dernières années, la Minustah a dû faire face à plusieurs allégations de graves violations des droits de l’Homme visant des membres de son personnel. Si en vertu de la politique de tolérance-zéro prônée par l’ONU, les militaires mis en cause ont été renvoyés dans leurs pays d’origine, seulement 3 cas font l’objet d’un suivi judiciaire. Les autres cas sont soit demeurés impunis, soit ils ont fait l’objet de poursuites devant des juridictions militaires, aboutissant tout au plus à des sanctions disciplinaires.

Face à cette situation d’impunité, la FIDH, le RNDDH et le CEDH appellent le Conseil de sécurité à exiger de la Minustah qu’elle communique publiquement sur le suivi des procédures impliquant les soldats rapatriés, en vertu de la politique de tolérance-zéro, et à recommander l’amendement du « Status of Forces Agreement » entre les Nations Unies et le gouvernement haïtien, de manière à contraindre les soldats de la Mission, responsables de violations de droits de l’Homme à être soumis à des poursuites devant un tribunal de droit commun dans leur pays d’origine.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Momo
Posté le 26/10/2012 00:03:09
Ils ne devraient pas seulement se pencher sur l'immunité des agents de la Minustah, ils devraient aussi se pencher sur sur l'immunité de nos fameux parlementaires qui font la pluie et le beau temps, je sais que dans d'autres pays comme le Canada par exemple l'immunité est valable seulement quand le ministre est en fonction, je pense que cela devrait être idem en Haiti.
fred
Posté le 11/10/2012 00:04:09
Très bien @ania, nous combattons nos proches tandis que nous oublions nos ennemis.Ils pensent que nous ne comprennons pas leurs jeux malins. je prie Dieu à ce que ils sortent de mon pays. Je ne les vois pas de bon oeil dans mon pays. Dans nimporte quel pays ils sont, c'est toujours la misère et l'insécurité qui règnent. Regarde en Afrique pour bien comprendre.
Ania
Posté le 10/10/2012 12:58:53
L'essentiel c'est surtout de demander le départ de la Minustah qui ne nous sert pratiquement a rien. J'ai remarqué qu'à chaque fois que le mandat de la Minustah arrive à terme, il y a toujours une vague d'insécurité, de manifestations et autres turbulences dans le pays. C'est comme un "fait expres" pour justifier leur présence. Nous combattons nos proches tandis que nous oublions nos vrais ennemis.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n