iciHaïti - RD : La question des mineurs haïtiens illégaux dans les rues de Santiago

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Première victoire du Tempête FC (calendrier 9ème journée)

iciHaïti - Journée Nationale de la Diaspora : Message de la Ministre du MHAVE

iciHaïti - PNCS : Tournée de suivi et d’évaluation des cantines scolaires

iciHaïti - FLASH : Cuba lance une opération d’évacuation de ses citoyens bloqués en Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Économie : BRH lance une revue d'éducation financière

Haïti - Arts : Deux artistes peintres haïtiens exposés à la Biennale de Venise 2024

Haïti - Rep. Dominicaine : Entre 500 et 800 millions de dollars dépensés par an pour les parturientes haïtiennes

Haïti - Politique : La Congressiste Yvette Clarke plaide pour Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : 357 mille dollars pour former des magistrats
21/07/2010 21:16:57

Haïti - Éducation : 357 mille dollars pour former des magistrats
Une centaine de Magistrats du Parquet (Commissaires du gouvernement) provenant de différentes juridictions du pays, bénéficieront d'un nouveau programme de formation organisé dans le cadre du projet « État de droit » du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

La première session a débuté le 19 juillet. Et l’ensemble du programme s’étend de juillet à décembre. L’École de la Magistrature compte renforçer aussi les capacités d’autres acteurs du système judiciaire comme les greffiers et les huissiers.

D’un coût total de 357,000 dollars américains, ce programme de formation, financé par le PNUD, bénéficie également de l’appui technique de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Cette formation vise à renforcer les capacités des magistrats dont le niveau de compétence est « relativement faible », si l’on en croit Lionel Bourgoin, le directeur de l’Ecole de la Magistrature (EMA) : « sans une bonne formation, ils ne peuvent pas être respectueux des libertés individuelles et sécuriser juridiquement le pays ». Aussi estime-t-il qu’il y a une « nécessité de formation » si l’on veut « renforcer » l’État de droit.

En effet, explique Lionel Bourgoin, les magistrats dans les parquets haïtiens forment une véritable « mosaïque ». due notamment à leur diversité de provenance et de formation. « Certains magistrats proviennent de l’Ecole de la Magistrature. D’autres sont nommés sur une base «clientéliste» ou choisis en fonction de leur expérience comme praticiens du droit », précise-t-il.

Les magistrats, répartis en groupe de 15, reçoivent des cours théoriques et pratiques. Leur formation est d’environ 5 semaines durant lesquelles les Magistrats du Parquet auront à travailler sur des thèmes tels que le parquet et la justice des mineurs, les enquêtes de police judiciaire, le rôle et l’organisation du ministère public, les réquisitoires et les libertés individuelles entre autres. D’autres thèmes touchant des aspects plus spécialisés comme les infractions économiques et financières ainsi que les notions pratiques de médecine légale complèteront leur formation.

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n