Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Journée internationale des personnes handicapées (déclaration)

iciHaïti - Politique : Les jeunes handicapés sportifs

iciHaïti - Musique : Prix Découvertes RFI 2021, un haïtien finaliste

iciHaïti - Culture : Festival International de Littérature Créole

iciHaïti - Diaspora : Plan d’actions du MHAVE pour le prochain trimestre


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #624

Haïti - USA : Une loi déposée au Congrès pour le renouvellement des programmes HOPE/HELP

Haïti - Rép. Dominicaine : Malgré les protestations, les expulsions de femmes enceintes se poursuivent

Haïti - BID : Don de 60 millions US pour améliorer la productivité agricole des ménages ruraux


+ de nouvelles



Haïti - Social : Le COSSTTRAH divise le secteur syndical
22/07/2010 16:05:57

Haïti - Social : Le COSSTTRAH divise le secteur syndical
Le mot d’ordre de grève lancé pour ce jeudi divise le secteur syndical. Mardi les responsables de la COSSTTRAH, ont appelé à  la grève générale. La Fédération des Transporteurs Publics Haïtien (FTPH), la Coalition Nationale des Syndicats de Transports Haïtiens (CNSTH) et l’Union des Transporteurs et des Travailleurs Haïtiens (UT2H) se sont prononcés contre cette grève, appelant plutôt les forces de l’ordre à sévir contre tous les fauteurs de trouble.
 
Pour Saint Fort Dieumaître du CNSTH,  les transporteurs haïtiens n’ont aucun intérêt à respecter la grève lancée par la COSSTTRAH, grève qu’il qualifie de démagogique et qui risque de plonger le pays dans une crise encore plus profonde que celle actuelle.
 
De son côté, Rétès Réjouit, le représentant de la FTPH, dénonce une utilisation politique à outrance qu’un certain secteur cherche à faire du mouvement syndical depuis la chute de Jean Claude Duvalier en 1986. Il estime que les revendications brandies par les initiateurs du mouvement de ce jeudi n’ont rien à voir avec celles des transporteurs haïtiens « s’ils font la grève pour exiger une meilleure accessibilité des transporteurs à l’administration publique, s’ils veulent que les rues soient libérées des décombres, s’ils veulent la modernisation du transport en Haïti, nous sommes partant mais autrement, personne ne les suivra » a-t-il fait déclaré.
 
Paul Loulou Chéry de la CTH abonde dans le même sens. Il croit que la grève annoncée pour aujourd'hui ne poursuit que des objectifs politiques.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-694-haiti-social-le-desordre-s-organise.html
https://www.haitilibre.com/article-706-haiti-social-le-gouvernement-met-en-garde-les-organisateurs.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n