Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Exposition : «Figure bidimensionnelle de Frankétienne»

iciHaïti - Démenti : Le DG de l'Unité de Lutte Contre la Corruption victime de calomnies

iciHaïti - CHFP : Programme des matchs de la 2ème journée

iciHaïti - Petit-Goâve : Dissolution de la Police Municipale

iciHaïti - Bulletin routier : 53% moins d'accidents cette semaine


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #392

Haïti - COVID-19 : Le refus du don de vaccin AstraZeneca, pourrait coûter des millions de dollars à Haïti

Haïti - Diaspora : Dates des prochains Consulats mobiles en Floride

Haïti - France : Appel à projets aux organisations de la Société Civile


+ de nouvelles



Haïti - Jacmel : La culture gagne, mais la Mairie est paralysée
23/07/2010 21:36:43

Haïti - Jacmel : La culture gagne, mais la Mairie est paralysée
Suite à la pétition signée par des élèves, jeunes écrivains, enseignants et intellectuels de la ville soumise à la Presse et au conseil municipal de Jacmel le 20 juillet 2010, exigeant que la mairie de Jacmel libère dans une semaine le local de la bibliothèque municipal Roussan Camille, plusieurs décisions ont été prises par Edwin Zenny, le maire de la ville qui qualifie de politique le mouvement des protestataires.

Edwin Zenny a annoncé à la Presse ce vendredi 23 juillet, que les différents services fournis à la population seront paralysés, notamment la fiscalité, le service de génie, de la voirie, ainsi que le programme de «Cash for Works» qui a donné environ 750 emplois aux victimes du séisme du 12 janvier.

Le premier citoyen de la cité d’Alcibiade Pommayrac a ajouté qu’il a décidé volontairement de laisser la bibliothèque. D’une part pour éviter des affrontements entre son clan, les employés de la mairie et les signataires de la pétition et d’autre part, pour protéger la réputation de la ville de Jacmel.

Le maire a par ailleurs pointé du doigt Jean Pierre Adler, un employé du Ministère de la Culture qui les a provoqués par des menaces verbales en date du 22 juillet 2010. Pour l’instant la mairie de Jacmel ne fonctionne plus jusqu’à nouvel ordre. Le maire de jacmel a demandé au pouvoir central d’assumer ses responsabilités dans ce dossier.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-699-haiti-jacmel-ultimatum-culturel.html

HL/ Claudy Bélizaire

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n