Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Concours : 46ème Édition du Prix littéraire Henri Deschamps est lancé

iciHaïti - Croix-des-Bouquets : Libération d’un otage des mains de ses ravisseurs

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (mars 2021)

iciHaïti - Concours : Liste des finalistes du concours de dissertation et d'éloquence

iciHaïti - Concours jeunes leader : Liste des 10 jeunes qualifiés pour la 2ème phase


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #386

Haïti - Santé : La Ministre de la Santé veut un autre vaccin qu’AstraZeneca

Haïti - Économie : Sommet international de la Finance et Fintech, Inscriptions ouvertes

Haïti - Environnement : Avis d’inondation levé, mais la prudence reste de mise


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Mettre la priorité sur les politiques sociales
25/07/2010 13:14:54

Haïti - Économie : Mettre la priorité sur les politiques sociales
Le représentant de l'ONU, qui présentait vendredi dernier le premier rapport du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a déclaré à la veille de cette présentation « l'Amérique latine dans son ensemble, est la région la plus inégale du monde »

«Une des causes de l'inégalité sociale qui existe en Amérique latine est due au modèle économique, qui ne tient pas compte des questions sociales, a déclaré le secrétaire général adjoint de l'Organisation des Nations Unies (ONU) » Heraldo Munoz en sa qualité de directeur régional du PNUD, ajoutant que les statistiques montrent que cette forme de développement a créé beaucoup d'inégalités. Selon le rapport, 10 des 15 pays les plus inégalitaires au monde sont précisément en Amérique latine et dans les Caraïbes.



Selon Munoz, l'expérience du PNUD confirme que les modèles économiques qui donnent la priorité aux chiffres de croissance ne résolvent pas les problèmes structurels des pays d'Amérique latine « Nous avons besoin de nouveaux modèles économiques pour intégrer des politiques de protection sociale spécifiques, des transferts conditionnels d'argent aux ménages les plus démunis pour réduire la pauvreté et les inégalités ».



En ce qui concerne le risque d'explosion sociale que pourrait générer ces inégalités dans les pays où l'écart social est le plus sensible, Muñoz a souligné que les gouvernements doivent s'attaquer d'urgence à ce problème « Cela peut conduire à la frustration, à des mobilisations, à la violence, à la criminalité et finalement, à l'érosion de la cohésion sociale, c'est pourquoi il s'agit d'une question prioritaire, importante et sensible ».



Munoz a mentionné la corruption comme l'un des fléaux qui affligent les pays de la région, qui contribue à l'élargissement du fossé social, car « elle détourne des ressources qui pourraient être affectées aux programmes sociaux »

En ce qui concerne les travaux du PNUD en Haïti, considéré comme le pays le plus pauvre de la région, il a expliqué que cet organisme a fait un effort, en dépit du fait que les pays donateurs se sont engagés à coopérer mais n’ont pas confirmé dans les faits, leurs engagements.



Muñoz a également souligné qu'Haïti et les autres pays de la région, sont confrontés à une grande disparité sociale et que la transparence et la réduction de l'exclusion sociale passait par le renforcement institutionnel, citant comme exemples : le Brésil, le Mexique, l'Argentine, le Chili, l'Uruguay, la Bolivie et le Panama comme étant des pionniers dans la mise en place de politiques sociales et du transfert économique pour l'éradication de la pauvreté.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n