iciHaïti - ENARTS : Reprise des cours après deux ans de dysfonctionnement

iciHaïti - Londres : Laurent Lamothe intronisé au Panthéon de la renommée 2019

iciHaïti - Insécurité : Un employé de la voirie assassiné à Port-au-Prince

iciHaïti - Sécurité : Au moins 100 morts par balles en 3 mois !

iciHaïti - Vaudou : Carl-Henry Desmornes nouveau Chef suprême National


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : 50 Boat-people haïtiens interceptés au Nord de Cap-Haïtien

Haïti - Politique : Vers l’amélioration des conditions d’entraînement des sportifs de haut niveau

Haïti - JO 2020 : Le Japon aux côtés de nos athlètes Olympiques

Haïti - Fête des mères : Vibrant hommage du Premier Ministre à toutes les mamans haïtiennes


+ de nouvelles



Haïti - Culture : Une institution Boudhiste finance du théâtre vaudou
02/08/2010 13:20:47

Haïti - Culture : Une institution Boudhiste finance du théâtre vaudou
Financé par un don d’une institution bouddhiste en République de Corée, l’UNESCO lance avec le concours de la compagnie Zhovie Lage une série de 5 représentations théâtrale pour les communautés affectées par le séisme du 12 janvier. La première représentation a eu lieu dimanche 1 août au camp Pétionville club qui abrite environ 50.000 personnes dans des tentes et des cabanes de fortune sur l’ancien terrain de golf de la capitale au niveau de l’avenue Delmas 48.

Créée en 2004, Zhovie est une troupe de théâtre de rue comptant 14 comédiens et trois percussionnistes. Son spectacle « Zonbi Lage » évoque le séisme au travers d’extraits de texte de l’écrivain haïtien Frankétienne, Artiste de l’UNESCO pour la paix. Ces spectacles mettent en scène les grands mythes de la culture haïtienne, avec des références au Vaudou en particulier, comme Baron Samedi, le maître des morts, ou un personnage tel que celui du zombie, mort-vivant asservi.

En organisant cette série de représentations, l’UNESCO espère pouvoir apporter un moment de joie et de réconfort aux déplacés, et les aider aussi à se libérer de leurs angoisses alors qu’ils ont souvent tout perdu dans le séisme. Outre la chorale des enfants, un groupe de jeunes du camp offrira aux habitants un spectacle à la suite de la pièce de théâtre.

Outre un soutien matériel certes essentiel, l’art et la culture peuvent en effet aider les Haïtiens à aller mieux et à surmonter le traumatisme qu’ils ont subi. Ils redonnent un sens de normalité malgré les conditions de vie difficiles dans les camps. L’art et la culture constituent par ailleurs des éléments de cohésion sociale importants et une forme de soutien moral aux déplacés, estime l’UNESCO. La culture redonne aussi un fort sens d’identité et d’appartenance, ces deux éléments étant des facteurs de rétablissement dans des circonstances difficiles.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n