Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)

iciHaïti - Insécurité : Le Président Abinader avertit les dominicains de ne pas se rendre en Haïti

iciHaïti - Social : L’Ambassade d’Haïti inquiète des déportations en RD

iciHaïti - Taux de change : Note de démenti de la Primature


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #584

Haïti - Éducation : Actions en vue de d’améliorer la gouvernance des écoles dans le département de l’Ouest

Haïti - État de Droit : Notre pays très mal classé au niveau Mondial et Régional

Haïti - FLASH : Faute de carburant, la vie des patients est menacée dans les hôpitaux


+ de nouvelles



Haïti - Élections : La diaspora exclue des élections 2010
03/08/2010 06:18:50

Haïti - Élections : La diaspora exclue des élections 2010
Lors d’une intervention à la clôture dimanche, du 37 ème congrès de l’Association des médecins haïtiens de l’étranger (AMHE) tenu a Montebello au Canada, Edwin Paraison, Ministre des haïtiens vivant a l’étranger, déplore l’impossibilité pour les autorités concernées d’assurer le droit à la participation électorale des compatriotes installés en dehors du territoire national, pour des raisons techniques et juridiques.

Le Ministre a déclaré avoir rencontré le Conseil Électoral Provisoire (CEP) le 23 juillet dernier pour une session de travail autour de la possibilité d’un projet pilote dans 4 grandes villes, concernant le vote des haïtiens de l’étranger « Le principal obstacle c’est la réforme de la loi électorale permettant l’installation de nouveaux bureaux de vote a l’étranger qui n’a pu se réaliser a temps ».

Selon le Ministre, tous les contacts avaient été faits pour s’assurer de l’approbation par la 49 ème législature des deux dossiers politiques les plus importants de la diaspora, à savoir le vote à l’étranger et la double nationalité. Un projet de réforme de la loi électorale avait été préparé par le MHAVE et transmis aux instances concernées. Le séisme de janvier dernier a modifié l’ordre des priorités. Il a fait savoir qu’il avait fait des démarches similaires auprès d’Albert Ramdin le secrétaire général de l’Organisation des États Américains (OEA) et Pierre Arcand, Ministre des relations extérieures du Québec qui avaient tout deux promis leur appui aux niveaux technique et financier.

Néanmoins, Edwin paraison reste convaincu que la diaspora peut influencer le vote pour le candidat de leur choix par le biais des parents et amis qu’elle supporte économiquement. Il a précisé que les candidatures à la présidence, issues de la diaspora et répondant aux exigences de la loi électorale et de la constitution, ne devraient avoir aucun problème à être admises par les autorités concernées.

D’autre part, le fonctionnaire a fait savoir que le MHAVE a accepté d’appuyer l’initiative de certaines organisations de la diaspora et de la société civile haïtienne de mettre sur pied, d’une part une mission d’observation électorale et d’autre part, des conférences-débats avec les principaux candidats a la présidence pour qu’ils fassent connaitre leurs positions sur les grands dossiers d’intérêt de la diaspora. Ces conférences débats auront lieu chaque samedi du mois de septembre a-t-il précisé.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


frito Josue
Posté le 11/08/2010 21:29:14
si la diaspora est une piece importante dans le developpement d'Haiti en aucun cas elle ne devrait pas exclure dans le processus electoral, car elle a doit aussi au vote merci
Pwenfepa
Posté le 05/08/2010 15:46:38
Étant moi aussi de la diaspora, je ne comprends pas pourquoi on veut exclure les haitiens les plus productifs comme nous autres qui pourraient investir argent et savoir-faire dans ce pays qui nous a vus naitre. Pendant ce temps, tapis rouge pour les étrangers exploiteurs et les ONG dont l'objectif n'est que d'amasser des millions sur le dos d'Haiti comme le fait Bill Clinton par exemple. En ne nous reconnaissant pas comme des citoyens a part entière, Haiti se condamne a être sous l'obédience de l'étranger au lieu d'utiliser ses fils et ses filles de l'exterieur non-corrompus par le systeme de bluff, de "mounpa" et de "fe oue" qui sévit dans le pays depuis"ti konkonb ap goumen ak berejen".
AMS money
Posté le 03/08/2010 22:20:18
Je suis un haitien de la diaspora. je suis réellement désolé de voir que jusqu'à ce moment les membres du gouv ne reconnaissent pas notre poids. M pap lage map toujou rete HAITIEN.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n