Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Wyclef n’est pas encore candidat
06/08/2010 10:16:32

Haïti - Élections : Wyclef n’est pas encore candidat
Wyclef Jean, la star haïtienne du hip hop, a fait acte de candidature jeudi à la présidence haïtienne en déposant ses documents  à  direction du Conseil Électoral Provisoire (CEP). L’acte de candidature se doit d’être conforme et approuvée avant d'accéder au statut de candidat agrée. Actuellement, comme tous les autres prétendants, il ne s’agit que de «candidatures potentielles».

Nombreux sont ceux qui considère Wyclef comme déjà candidat, oubliant un peu rapidement que la recevabilité des demandes de candidatures doit passer par l’étape de validation et d'authentification des documents constituant le dossier d’inscription afin de s’assurer que le candidat remplit bien toutes les conditions prévues dans la constitution haïtienne. Ceci étant valable tant pour Wyclef que pour tout autres prétendants au poste suprême du pays. Seule la liste des candidats qui sera publiée par le CEP tel que prévue au calendrier électoral confirmera les candidats agrées seuls autorisés à participer aux élections présidentielles.

Pour qu’une candidature soit recevable le candidat doit se conformer à l’article 135 de la constitution d’Haïti du 29 mars 1987 :



Article 135:

Pour être élu Président de la République d'Haïti, il faut:

  • 
a) être haïtien d'origine et n'avoir jamais renoncé à sa nationalité;

  • b) être âgé de trente-cinq (35) ans accomplis au jour des élections;

  • c) jouir de ses droits civils et politiques et n'avoir jamais été condamné à une peine afflictive et infamante pour crime de droit commun;

  • d) être propriétaire en Haïti d'un immeuble au moins et avoir dans le pays une résidence habituelle;
  • 
e) résider dans le pays depuis cinq (5) années consécutives avant la date des élections;
  • 
f) avoir reçu décharge de sa gestion si on a été comptable des deniers publics.

La candidature de Wyclef Jean risque d'être le principal obstacle à son éventuelle participation aux prochaines joutes présidentielles. Si nous présumons que Wyclef Jean répond correctement aux les alinéas a, b), c) et f), 2 points peuvent faire obstacle :

d) être propriétaire en Haïti d'un immeuble au moins et avoir dans le pays une résidence habituelle;

La possession d’un immeuble n’en doutons pas n’est pas un obstacle pour la star du hip hop, par contre, il reste à savoir ce que signifie en terme constitutionnel «résidence habituelle»

e) résider dans le pays depuis cinq (5) années consécutives avant la date des élections;

Wyclef Jean ne remplit pas cette condition, puisqu'il réside aux États-Unis depuis le début des années 80. Ce point va être la clé, d’après nous (sauf surprises sur un autre alinéa) de l’acceptation ou non de la candidature de Wyclef.

Sur ce point nous savons déjà que les conseillers juridiques de Wyclef entendent faire valoir que ses activités en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté (titre honorifique accordé par René Préval en 2007) justifie qu’il ne pouvait avoir une résidence continue sur le territoire Haïtien à cause de ses nombreux voyages à ce titre.

Justifier que son rôle d’ambassadeur de bonne volonté l’empêchait de résider en Haïti est un argument peu solide. L’ambassadeur de bonne volonté n’est pas une charge diplomatique et les très nombreux déplacements de Wyclef ou il n’a cessé de faire la promotion d’Haïti (attitude bien antérieure à sa nomination d’Ambassadeur de bonne volonté) n’avait pas pour objet premier la promotion d’Haïti mais des raisons professionnelles liées à sa carrière (l’un n’empêchant pas l’autre).

Les conseillers juridiques entendent faire valoir que son rôle d’ambassadeur devrait compenser les 5 ans de résidence, qui le disqualifie actuellement. Si cela était, Wyclef n’est Ambassadeur de bonne volonté que depuis 3 ans, il manquerait encore 2 ans pour répondre à l’alinéas e) de la constitution. D’autant que n’ayant pas cette charge avant 2007, il ne résidait pas pour autant en Haïti. Dernier recourt demander et obtenir une dérogation du CEP.

Quelque soit la décision sur la recevabilité du candidat potentiel Wyclef Jean, l’impact sur la campagne électorale et le climat social sera le même «Perdant-Perdant»

Si la candidature est recevable (dérogation), elle servira de catalyseur pour toute l’opposition et sera la cause d’importants désordres sociaux entre partisans et opposants. De plus cette dérogation sera perçue par les opposants comme une magouille politique avec tout ce que cela entraînera comme dérives.

Si la candidature est rejetée, le résultat sera le même, elle sera le point de départ d’important désordres sociaux, les partisans de Wyclef prendront le gouvernement comme cible, voyant ce rejet comme une magouille politique avec tout ce que cela entraînera comme dérives.

Dans tous les cas, cette candidature (acceptation ou rejet) sera, durant la période électorale qui s’annonçait déjà «tumultueuse», un facteur «perdant-perdant» pour la paix sociale déjà bien fragile et la société haïtienne qui n'en sera que plus divisée.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Evens Volcy
Posté le 18/08/2010 11:43:46
Bonjour, je vous remercie, comme Platon, Aristite l'auraient fait pour votre courage, surtout votre grandeur morale et sociale pour avoir honoré ma réflection sur un sujet qui ne mérite pas ce gaspillage d'encre, seulement la mauvaise lecture de certains, et les manipulateurs de tous les temps continuent, et cherchent encore à enfoncer dans les pronfondeurs infinie de l'abîme un pays déjà abîmé. Je vous félicite pour ce coin de réflexion que vous nous accordez de partager nos amertumes, nos souffrances, nos remords, et nos chagrins aussi notre espérance de voir, même quand nous serons dans le concert du ciel, le prochain millenaire nos descendants en lisant notre mémoire auront compris, que nous n'avons jamais connu une période de Paix dans notre histoire, qu'ils s'entendrent eux-même afin de faire la difference. Comme ça un jour peut-être on pourra restorer l'image, la valeur, la fierté d'Haiti. Vous pouvez garder ces lignes confidetiellements dans vos archives de gratitudes. C'était juste pour vous dire Merci. Que Dieu puisse continuer à vous aider, à vous encourager, et de vous combler de toute sorte de bénédiction.
Evens Volcy
Posté le 17/08/2010 22:47:33
C'est triste de voir qu'en 2010 certains de nos frères haïtiens continuent de rejeter, de vomir ses enfants. Malgré les kilomètres qui nous séparent de l'Alma Mater quand ça va mal là-bas nous autres, nous souffrons aussi. On demande toujours aux haïtiens vivant à l'étranger de touner leurs yeux vers le pays, souvent on les exhotent de ne pas oublier qu'Haïti compte beaucoup sur eux. En voyant aujourd'hui les réactions agressives des nos frères je commence à comprendre, que la solution du problème haïtien n'est pas pour demain. Ça c'est de l'hypocrisie, Wyclef n'est pas un extra terrestre, il ne vient pas d'une autre planète, pourquoi tant de calomnie, et de dénigrement, pourquoi ne pas l'encadrer, lui seul ne pourra pas réussir, le poste du président est limité dans le temps, au lieu de nous affronter comme des sauvages se serait mieux réfléchir sur l'après Wyclef. Plus on dit mauvais de lui, plus le phénomène gagne du terrain. Michaelle Jean n'est pas une Canadienne d'origine nous le savons, mais les canadiens au lieu de détruire le Canada se replient, les conservateurs républicains pour éviter l'éclatement du système négocient le pouvoir entre temps ils continuent de travailler très durement pr les prochaines élections 2012. En agissant de la sorte, nous n'aimons pas Haïti, la division s'aggrandira. Nous ne croyons en la génération future:2006-2010 toujours les mêmes visages et les mêmes noms, stratégies, rien de neuf. Wyclef n'est pas le problème, il veut seulement aider.
Pierre F. Lherisson
Posté le 07/08/2010 09:44:24
Mr. Wyclef Jean a été un succès aux États-Unis en tant que musicien. Il est devenu millionnaire. Toutefois, sa réussite financière aux États-Unis, ne le qualifie pas ipso facto pour être président en Haïti. Certains groupes financiers des États-Unis poussent sa candidature dans la gorge du peuple haïtien. Mr. Wyclef Jean n'a pas la préparation académique nécessaire pour devenir Président d'Haïti. Si et seulement si, il devient président d'Haïti, il sera connu sous le nom pas «Podiums de faux pas ou podiums de cauchemars président». Il pourrait éviter les ennuis imminent au podiums en évitant de donner des discours en français ou en anglais, ou il devra envoyer quelqu'un pour le représenter à titre de conférencier. Mettant de côté ces problèmes mineurs, quand il sera temps pour lui de présider à des questions très importantes concernant l'État, ses lacunes académique vont l'empêcher de discerner la vue d'ensemble de choses comme chef de l'État.
roroli
Posté le 06/08/2010 13:58:38
Les politiciens traditionnels haïtiens parlent de constitution chaque fois que les données sont en leurs défaveurs, en dehors de leurs intérêts propres. en effet, ils oublient de penser et de travailler pour une Haïti bien vue aux yeux et au vu de tous. Nous, les jeunes, leur demandons une chance pour qu'Haïti aille dans une autre direction car 23 ans de misère, de souffrance de toute sorte pour un pays c'est assez. nous n'avons pas besoin de ces dirigeants, ces vendeurs d'Haïti.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n