Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Politique : Journée d'orientation pour 25 stagiaires

iciHaïti - Nord-Ouest : 40 millions d’Euros pour lutter contre la faim et la malnutrition

iciHaïti - Bulletin routier : Hausse de 67% des victimes sur nos routes

iciHaïti - Insécurité : Le pédiatre Ernst Paddy abattu, après une tentative d’enlèvement

iciHaïti - Culture : Lauréats du concours de Conception d’Image de Taïwan


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

iciHaïti - Politique : Après environ 178 ans comme section communale, Dichiti devient une commune

Haïti - Énergie : Vers l'installation de 70,000 compteurs prépayé

Haïti - Politique : Le Vietnam appelle les parties à bien se préparer pour les élections

Haïti - Agriculture : Signature de 5 projets de coopérations d’un montant total de 2,15 millions US


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Libre échange République Dominicaine - Haïti?
08/08/2010 19:17:13

Haïti - Économie : Libre échange République Dominicaine - Haïti?
L’économiste Julio Ortega Tous, Secrétaire exécutif de la Commission Mixte binationale dominico-haïtienne, a déclaré ce dimanche que l'Accord d’Association Économique (AAE) signé entre l'Union Européenne (EU) et les pays des Caraïbes prévoit le mécanisme par lequel la République Dominicaine et Haïti peuvent régulariser et formaliser leurs échanges commerciaux bilatéraux. Le secrétaire a rappelé qu'il s'agit d'un accord qui, en plus d'établir les préférences de libre-échange entre l'UE et les pays des Caraïbes permet de mettre en œuvre le même régime de préférences tarifaires en matière de commerce.

« Haïti a adhéré à cet accord l'année dernière et à ce jour souhaite étendre ses préférences de libre-échange avec l'UE et le reste des pays de la région comprenant le CARIFORO et la CARICOM, dont la République dominicaine, cet accord est possible mais cela doit-être une négociation bilatérale [...] des discussions sont en cours entre les autorités haïtiennes et dominicaines » a déclaré Ortega Tous.

Ce mécanisme de libre-échange peut être activé entre Haïti et la République dominicaine « J'ai compris cela j’ai parlé d'établir une liste d'exclusion. La préférence tarifaire serait de réduire de 10 % les frais normaux pratiqués en Haïti sur les produits dominicains, en échange, la République Dominicaine offrira un tarif similaire comme ce qui a été fait avec Port-au-Prince qui a intégré le MERCOSUR [...] Ainsi, un délai de cinq à dix ans donnerait un temps suffisant au processus de reconstruction et de croissance des exportations haïtiennes lui permettant de parvenir à une réelle intégration économique avec la République Dominicaine», a déclaré l'économiste.

Il a dit, cependant, qu’il faisait cette proposition à titre personnel, et que la question doit être décidée par le Comité des négociations commerciales, nommé au ministère des Affaires étrangères, des associations commerciales du département du commerce extérieur de l'Industrie et du Commerce dominicaine ajoutant que « l'important, c'est que c'est un cadre que nous avons déjà et qui peut être utiliser sur une base bilatérale ».

Selon les statistiques du «Centro de Inversión y Exportación» (CEI-RD), la République Dominicaine vend environ 700 millions de dollars par an en Haïti, alors que les produits vendus par Haïti en République Dominicaine représentent environ dix millions de dollars par an.

Le secrétaire de la commission a également révélé que Carlos Morales Troncoso, le ministre des Affaires étrangères en République Dominicaine a été chargé de promouvoir un accord tripartite entre Haïti, Porto Rico et la République dominicaine. Il a cité en exemple le Groupe M, dirigé par Fernando Capellan qui exploite son entreprise dans une zone franche de la communauté haïtienne de Juana Mendez ou il emploi plus de 4,000 haïtiens et 3,000 dominicains. Il affirme que c’est un bon modèle, car il fonctionne avec du tissu produit dans la République dominicaine, transformé en Haïti et exporté vers les marchés internationaux, principalement aux États-Unis et l'Union européenne. C'est un modèle qui peut être promu dans d'autres domaines à la frontière par des entrepreneurs dominicains et profiter qu’Haïti n'a pas de restriction sur ses exportations. Les résultats de telles initiatives pourraient se traduire par des dizaines de milliers d'emplois en Haïti.

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


libere Ayiti
Posté le 07/09/2010 21:36:25
Le pays d'HAITI n'est pas prêt a s'imiscer dans une telle politique économique de marche libre qui livré l'économie nationale à la merci de l'importation étrangère. Elle a aussi une conséquence néfaste pour la production nationale, qui se lvre a une compétition déloyale. Et génere la fermeture de certaine entreprise nationale à la faveur des transnationale, la perte d'emplois, la misère etc...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n