Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Politique : Journée d'orientation pour 25 stagiaires

iciHaïti - Nord-Ouest : 40 millions d’Euros pour lutter contre la faim et la malnutrition

iciHaïti - Bulletin routier : Hausse de 67% des victimes sur nos routes

iciHaïti - Insécurité : Le pédiatre Ernst Paddy abattu, après une tentative d’enlèvement

iciHaïti - Culture : Lauréats du concours de Conception d’Image de Taïwan


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

iciHaïti - Politique : Après environ 178 ans comme section communale, Dichiti devient une commune

Haïti - Énergie : Vers l'installation de 70,000 compteurs prépayé

Haïti - Politique : Le Vietnam appelle les parties à bien se préparer pour les élections

Haïti - Agriculture : Signature de 5 projets de coopérations d’un montant total de 2,15 millions US


+ de nouvelles



Haïti - Social : Un haïtien fait une chute mortelle de 8 étages
13/08/2010 16:41:02

Un ouvrier du bâtiment d’origine haïtienne, Baron Noel, âgé d'environ 20 ans, est décédé jeudi 13 août, après une chute du 8 ème étages d’une tour en construction (Leonardo IV) située dans la zone Renacimiento à Santo Domingo Ouest, en République Dominicaine.

L’accident s’est produit vers 10:00 du matin lorsque, d’après des ouvriers témoins, les vis de fixation du treuil qu’opérait Noël ont cédé. Apparement par réflexe Noêl aurait tenté de retenir la charge mais le poids de celle-ci l’a entraîner dans une chute mortelle.

Selon Joseph Negaud, un haïtien cousin de la victime qui travaillait avec Noël, les vis de fixation du treuil étaient trop faibles pour résister aux charges auxquelles elles étaient soumise. Une version qui a été démentie par Leonel Simó, le propriétaire de l'immeuble, qui affirme que le treuil avait été correctement installé et qu’il répondait aux normes de la construction, affirmant qu’il ne s’agit que d’un «accident de chantier ».

Le manque de sécurité sur les chantiers de constructions en République Dominicaine est connu de tous sans pour autant que des mesures soient prises pour éviter les drames. Les accidents mortels sur les chantiers en raison de l’absence des règles élémentaires de sécurité ne sont pas rare (surtout lorsqu’il s’agit de travailleur haïtien illégaux). Mais chaque fois qu’un haïtien meurt sur un chantier, ce n’est jamais pour les promoteurs qu’un banal « accident de chantier ». Un ouvrier aussitôt remplacé par un autre de nos compatriotes qui attendent aux abords de ces chantiers qu’ont leur offre un travail, prêt à tout pour gagner quelques dollars, même au risque de leur vie.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n