iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Social : Réduction du coût de la nourriture des ouvriers de la sous-traitance
05/12/2013 10:54:06

Haïti - Social : Réduction du coût de la nourriture des ouvriers de la sous-traitance
Dans le cadre du plan d'action du Gouvernement, Charles Jean Jacques, le Ministre des Affaires Sociales et du Travail, en présence de membres de la Commission tripartite (patronat, État, syndicat), dont entre autres Me Renan Hedouville (Représentant de l’État) et M. Louis Fignolé St Cyr (représentant du secteur syndical), de Bernard J. Chetiny, Directeur de la Société Nationale du Parc Industriel (SONAPI) et de représentants des ouvriers et petits marchands, a rendu public, à la salle de conférence de la SONAPI, les résultats des travaux de la Commission ayant abouti à la matérialisation du projet de réduction du coût de la nourriture des ouvriers de la sous-traitance.

« C'est une victoire pour les ouvrières et ouvriers » a déclaré le Ministre Jean Jacques. « L'ouvrier paiera seulement 20 gourdes pour se nourrir » précisant que la subvention publique sera de 15 gourdes par plat de nourriture. Le coût de cette mesure pour l’exercice en cours est de 92 millions de gourdes et bénéficiera aux 11,800 ouvriers de la SONAPI, aux 1,900 du Parc industriel de Caracol et aux 7,000 de la Compagnie de Développement Industriel (CODEVI), située dans la zone franche de Juana Mendez en Haïti.

En revanche, les ouvriers du même secteur en dehors des parcs industriels bénéficieront des repas de la cantine mobile du Fonds d'Assistance Économique et Social (FAES) dans de bonnes conditions et aux heures régulières.

Les bénéficiaires ont applaudi ce volet du programme d'Assistance Sociale de l'Administration Martelly-Lamothe et salué les efforts du Gouvernement visant à aborder également le problème du transport et du logement des ouvriers, comme l'a annoncé le Ministre Jean Jacques, qui s’est dit tout à fait conscient de la problématique du salaire minimum https://www.haitilibre.com/article-9993-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html

« Ce projet d'accompagnement des ouvriers et ouvrières du secteur de la sous-traitance, s'inscrit dans le cadre de la vision du Gouvernement en matière d'Assistance Sociale » a souligné le Ministre Jean Jacques, qui laisse espérer une meilleure performance des ouvriers et des retombées socio-économiques concrètes de cette initiative sur leurs conditions de vie

HL/ TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Man
Posté le 05/12/2013 11:07:29
Ces actions sont bonnes mais il faut que le gouvernement étudie maintenant comment les systématiser et mettre en place un vrai plan/système de protection sociale pour toute la population. Pour cela, ils peuvent s'appuyer sur les observations faites à partir de ces actions qui pourraient au prime abord servir d'actions pilotes. Et aussi, pour que cela marche il faut pouvoir identifier la population, comme dans tous pays qui s'organisent, par son état civil et son lieu de résidence réèlle. Ils peuvent aussi négocier avec les employeurs pour qu'ils participent à la mise en place de cantines/restaurants d'entreprises. L'État pourrait les encourager/subventionner en envisageant une baisse d'impôts pour les sociétés qui le feraient. C'est là ma vision des choses.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n