iciHaïti - Ligue des Nations : Des nouvelles de nos Grenadiers à Managua

iciHaïti - Social : Livraison de produits alimentaires pour 59 restaurants communautaires dans le Nord

iciHaïti - Social : Objectifs ambitieux de l’Observatoire de la Jeunesse Haïtienne

iciHaïti - Politique : Activité de plaidoyer des 12 mairesses d’Haïti

iciHaïti - Nicaragua : Le premier groupe des Grenadiers est bien arrivé à Managua


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - PetroCaribe : Daméus soupçonne une compagnie dominicaine un peu rapidement !

Haïti - Politique : Drapeau noir et rouge, l’OPC indigné de l'affront subi par le peuple haïtien

Haïti - RD : Multiplication des arrestations et de déportations d’haïtiens dans la province de Pedernales

Haïti - Éducation : La Bataille de Vertières s’invite dans les écoles


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le MOPOD se transforme en Parti Politique, le KID fait sécession
28/01/2014 10:59:03

Haïti - Politique : Le MOPOD se transforme en Parti Politique, le KID fait sécession
Le « Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique » (MOPOD), qui regroupe les principaux partis de l’opposition s’est réuni en retraite le week-end écoulé sur la côte des Arcadins, pour réfléchir sur la situation socio-politique du pays et se positionner par rapport au dialogue inter-haïtien, entamé entre l’Exécutif, les partis politiques et la Société Civile, sous la médiation de la Conférence Épiscopale d’Haïti CEH).

Au cours de cette retraite les membres du MOPOD ont décidé dans une résolution, de transformer le mouvement en parti politique et de réaffirmer entre autres, leur détermination à obtenir la démission du régime Martelly/Lamothe. Le MOPOD refuse de participer à un dialogue qu’il considère d’une part comme non inclusif et d’autre part comme ne prenant pas en compte les véritables problèmes du pays. Notons que cette résolution n’a pas été signée par les représentants du KID ni par l’OPL

Evans Paul, le Leader de la « Konvansyon Inite Demokratik » (KID), a décidé de se retirer du MOPOD, expliquant que « La conjoncture politique actuelle exige à la KID de changer de stratégie politique [...] la KID ne peut pas être à la fois pour le dialogue et s’inscrire en même temps dans une démarche anti-dialogue [...] »

Rappelons que lundi, Famni Lavalas après un volte-face, a décidé de participé au dialogue inter-haïtien. https://www.haitilibre.com/article-10400-haiti-politique-dialogue-inter-haitien-volte-face-de-fanmi-lavalas.html

Texte in extenso de la résolution des Arcadins :
« Considérant que depuis le manifeste du Cap-Haitien adopté le 17 octobre 2012, le MOPOD a développé une stratégie de mobilisation en vue d’accompagner le peuple haïtien dans ses légitimes revendications ;

Considérant que le pays connaît actuellement un ensemble de crises majeures qui menacent dangereusement les bases de l’État : une crise socio-politique, une crise environnementale, une crise de développement économique et une crise de souveraineté nationale ;

Considérant que le changement politique souhaité n’est toujours pas réalisé en dépit des efforts consentis ;

Considérant que le MOPOD doit continuer la mobilisation jusqu’à la victoire finale ;

Considérant que le MOPOD se doit de se structurer, de se renforcer et de présenter au peuple haïtien une alternative crédible ;

Considérant que le MOPOD, comme force politique attachée à l’idéal dessalinien, a l’impérieuse obligation d’œuvrer pour la prise du pouvoir en vue de parvenir à la désoccupation du territoire national et de refonder ou de reconstruire l’Etat-Nation par l’application d’un projet national démocratique tendant à garantir un Etat politiquement indépendant, économiquement fort et socialement juste ;

Considérant que pour parvenir à ces fins, le MOPOD se doit de construire un outil unitaire, démocratique et populaire, un large front politique qui participera aux prochaines compétitions électorales dès que les conditions seront réunies ;

Considérant qu’il convient de participer à ces élections avec des candidats uniques à tous les postes électifs ;

Considérant que tous les candidats du MOPOD, s’engageront sous une seule bannière, avec un emblème unique, les mêmes couleurs et un même numéro d’identité électorale ;

Considérant que le MOPOD œuvre depuis sa création pour la transparence dans la pratique politique haïtienne, la modernisation des outils politiques ;

Considérant qu’il est nécessaire d’intégrer les élections primaires ouvertes au choix des candidat(e)s aux différents postes électifs ;

Considérant la volonté du régime Martelly/Lamothe de brader les entreprises haïtiennes au profit des entreprises dominicaines ;

Les partis politiques, groupements politiques, organisations sociales et personnalités politiques réunis sur la côte des Arcadins les 24, 25 et 26 janvier 2014 ont adopté la résolution suivante :

Article 1 : Le MOPOD est désormais un mouvement politique créé en vue de participer, le cas échéant, aux élections, avec des candidats uniques, dès que les conditions seront réunies ;

Article 2 : Le MOPOD réitère sa détermination à obtenir la démission du régime Martelly/Lamothe. En conséquence, le Comité de Pilotage, compte tenu des nombreuses dérives du pouvoir en place attentatoires à l’ordre républicain, adressera une correspondance au Président de la République lui demandant formellement de présenter sa démission aux pouvoirs législatif et judiciaire, dans les meilleurs délais.

Article 3 : Le MOPOD adopte cinq (5) objectifs spécifiques définissant sa vision du processus de refondation ou de reconstruction nationale :

La récupération de la souveraineté politique ;

La protection de l’environnement naturel et du patrimoine culturel haïtien ;

Le développement économique durable (création de mécanismes et d’infrastructures de production durable de richesses économiques) ;

La justice Sociale (distribution équitable de richesses en créant des mécanismes permettant d’éliminer graduellement la pauvreté et de réduire les inégalités criantes) ;

La stabilité sociopolitique au bénéfice de l’épanouissement de la démocratie représentative et participative et du développement humain durable.

Article 4 : Le MOPOD s’engage à défendre sur le plan international les valeurs universelles de liberté, d’égalité des races humaines, de non-discrimination et à combattre les injustices dont sont victimes en territoire voisin des citoyens d’origine haïtienne en raison de la couleur de leur peau.

Article 5 : Le MOPOD défendra, par tous les moyens pacifiques, le principe d’organisation d’élections présidentielles anticipées avec un conseil électoral de consensus, crédible et indépendant.

Article 6 : Le MOPOD s’engage à organiser des élections primaires ouvertes pour choisir ses candidats.

Article 7 : Le MOPOD adopte le document intitulé « Structuration du MOPOD » et recommande au Comité de Pilotage d’intégrer les éléments de structuration du Mouvement dans le projet de statuts et des règlements internes à soumettre à la prochaine Assemblée Générale ;

Article 8 : L’Acte Constitutif du MOPOD comme groupement politique portera la date de la présente résolution.

Article 9 : Le MOPOD adopte le document intitulé « Dispositions électorales » et recommande au Comité de Pilotage de mettre en place la commission électorale prévue dans ses structures organisationnelles et veiller à ce que ce document intègre les dispositions générales devant régir, au moment opportun, la participation du MOPOD aux compétitions électorales.

Article 10 : Le MOPOD adopte le document intitulé « Projet d’alternative du MOPOD » comme démarche proposée pour la construction d’un large mouvement des forces politiques, sociales et territoriales pour la refondation ou la reconstruction de l’Etat-nation.

Article 11: Le MOPOD élève au rang d’urgence nationale la lutte contre la pauvreté de masse et la dégradation accélérée de l’environnement. Le MOPOD s’engage à travailler à l’intégration des masses populaires et paysannes par l’accès généralisé au logement, à l’éducation, à l’alimentation, à la santé et à la dignité humaine.

Article 12: Le MOPOD est ouvert à un dialogue inclusif intégrant tous les secteurs de la vie nationale sans renoncer aux préalables fixés dans sa prise de position du 19 septembre 2013.

Article 13 : Le MOPOD opte pour une nouvelle stratégie de mobilisation, inspirée du manifeste du Cap-Haïtien et de la Résolution de Léogane. Cette mobilisation sera étendue à l’échelle nationale. Elle intègrera toutes les formes de contestation, notamment les manifestations de rue, les concerts de casseroles, les sit-in, les grèves, les pétitions, etc.

Article 14: Le MOPOD demeure favorable à toute entreprise de réconciliation nationale basée à la fois sur les aveux, le pardon et la justice en accord avec les lois de la République.

Article 15 : Le MOPOD, dans le souci de construire un large front républicain, reste ouvert aux autres forces démocratiques, populaires et progressistes désireuses de le rejoindre.

Fait sur la Côte des Arcadins, ce 26 janvier 2014.

Suivent les signatures :

Partis et organisations politiques : BOURAD (Jeannot Fritz Berg) ; ESKANP (Célestin Hugue) ; Groupe 77 (Michel André) ; MRN (Garat Omar) ; PDCH (Claude Marie-France) ; PLB (Lubin Anes) ; PLH (Victor Jean André) ; PNDPH (Delpé Turneb) ; RH-PREH (Charles Jean) ; RDNP (Manigat Mirlande)


Groupement politique : Plateforme Libération (Jean Louis Serge) ; Petit Frère Mathieu ; Dorainvil Volvick ; Cantave Dunois Erick ; KONBIT (Parent Jacques Clarck) ; Platfòm VEYE YO (Desanclos Jean Simson)


Organisation de la Société Civile : Initiative Citoyenne (Barbier Anthony) ; Kolektif pou libereAyiti / Nò (Gauthier Saul) ; Opozisyonsanblòf (OSB) / Sid (Jean Odnet)

Personnalités politique : Saint Juste Newton ; Madistin Samuel ; Joseph Mario. »


HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 28/01/2014 14:12:18
Il faut se méfier d'une association qui refuse tout dialogue, ce sont des extrémistes qui ne connaissent que la ligne dure. Pour une fois qu'un gouvernement haïtien propose de s'asseoir avec l'opposition, ce qui, je pense, est une première, ils auraient dû en profiter. Nous savons tous par expérience qu'à un moment donné, ce regroupement de partis politiques va se diviser et ce sera la guerre entre eux, c'est la moindre des choses. Donc si le MOPOD ne veut pas de dialogue, qu'il aille se faire voir ailleurs.
Antonio
Posté le 28/01/2014 11:28:30
Article 12 dans cet article il y a un paradoxe ! Dans l'article: ils disent « Article 12: Le MOPOD est ouvert à un dialogue inclusif intégrant tous les secteurs de la vie nationale sans renoncer aux préalables fixés dans sa prise de position du 19 septembre 2013 » pourquoi refusent ils de participer aux dialogue Inter-Haitien ?
sagesse
Posté le 28/01/2014 11:18:32
Lavalas a appris de ses erreurs. Cependant Madame l'ex candidate sera de nouveau candidate pour un 2d échec. L'autre bord est plus fort, donc je souhaite une transformation des autres partis en un seul comme ça Haiti aura la chance d'avoir deux ou trois forces politiques et on aurait ainsi 3 canditats à la presidence avec trois projets nationaux à choisir.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n