Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (juillet 2022)

iciHaïti - Politique : Réunion entre le Ministre de l’intérieur et le Chef de mission adjoint de l’Ambassade Américaine

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’assassin présumé du policier Anthony Dumas

iciHaïti - Reconstruction : Le pont provisoire sur la rivière de la Grand-Anse bientôt terminé

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’ex policier Saint-Hilaire Jean Woosevelt


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #871

Haïti - Mexique : Les autorités refusent l’entrée de 124 passagers haïtiens d’un vol charter privé

Haïti - FLASH Assassinat du Président : Samir Handal libéré par la Turquie rentre aux États-Unis

Haïti - FLASH : Résultats des examens de 9ème A.F. (2022) pour 8 départements (par école et par matière)


+ de nouvelles



Haïti - Social : Bellerive déclare «l’immigration est un élément dangereux»
28/08/2010 11:10:16

Haïti - Social : Bellerive déclare «l’immigration est un élément dangereux»
Jean Max Bellerive, le premier Ministre haïtien en marge d’une réunion sur un vaste plan d’investissements privés pouvant atteindre 1 milliard de dollars a déclaré hier sur une télévision locale dominicaine (canal 45) au sujet de l’immigration qu’Haïti avait besoin de la République dominicaine pour faire face dans le cadre de la Commission mixte bilatérale, à la question épineuse de l'immigration, qualifiant cette dernière d’élément «dangereux» et «très sérieux».

« Comme je suis un haïtien, je vois la situation dans les rues dominicaines, et je crois que la Commission doit aborder le problème des immigrés de façon responsable et leurs intégrations dans la société dominicaine [...] nous devons trouver une solution ensemble pour voir comment gérer cette situation »

Bien qu'il n'existe pas de chiffres officiel en République dominicaine, les deux nations s’accordent pour dire que le nombre d’haïtiens sans papier pourrait se situer entre 700.000 et un million. Récemment, Paul Tactuk, le directeur des statistiques, a annoncé qu'il avait conclu des accords avec diverses organisations du secteur afin de recenser les haïtiens sans papier avant la fin de cette année. Officiellement il y a 18,000 haïtiens ayant un statut officiel et 60,000 ayant un statut de travailleur en République Dominicaine.

Le premier ministre à ajouté que « la priorité immédiate d’Haïti et de la République dominicaine étaient l'intégration économique de ces immigrants par une meilleure coordination et cohérence des actions et des politiques qui permettraient à chacun des deux pays d’y trouver leur intérêt sur cette question »

Une priorité modérée cette semaine par le député Pelegrin Castillo qui averti le gouvernement Dominicain qu'il est « très risqué pour le pays de s’impliquer dans la gestion de la situation en Haïti, en particulier à un moment où la communauté internationale, ne remplit pas ses obligations. Rappelant que « la politique de contrôle aux frontières est extrêmement fragile et faible » précisant que les unités de surveillance aux frontières n'ont pas le soutien budgétaire que la situation exige ajoutant « le gouvernement dominicain cède au chantage et la manipulation des États-Unis et de la communauté internationale ».

Mgr Nunez Collado Agripino, coordonnateur du Dialogue national va dans le même sens, et demande aux autorités de porter plus d’attention à l'immigration clandestine et à la recherche de solutions. Il dit que « bien que la Commission bilatérale mixte dominico-haïtienne a, sur son ordre du jour, la question des immigrés clandestins, il s'oppose à ce que ce soit un sujet de discussion, car le contrôle de l'immigration est un droit souverain de chaque pays ».

Mgr Nunez Collado Agripino, interpelle le Président Leonel Fernandez, les ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur, la police et le ministère de l'Immigration sur la nécessité d’appliquer la loi sur l'immigration et ses règlement, approuvé il a plus de 6 ans. Il suggère de créer un statut spécial pour les haïtiens qui viennent travailler au pays

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1007-haiti-social-l-etat-dominicain-le-plus-gros-employeurs-de-clandestins.html
https://www.haitilibre.com/article-866-migration-illegale-causes-et-dangers.html
https://www.haitilibre.com/article-782-haiti-social-refoulement-expulsion-rapatriement-les-subtilites-dominicaines.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Stanley Lucas
Posté le 28/08/2010 14:26:48
Bravo Jean Max! C'est un dossier qui merite d'etre discute en vue de trouver une solutions qui souffre la-bas et qui n'ont pas de statut legal. Bonne chance!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n