iciHaïti - Handicapés : Résultats de l'étude sur les opportunités de formation et d’emploi

iciHaïti - Social : L’Ambassadeur de Taïwan distribue en personne des kits alimentaires

iciHaïti - AVIS : Arrêté sur la circulation des poids lourds, garage et «car wash» à Cap-Haïtien

iciHaïti - Carburant : Mise en garde du Ministre du Commerce

iciHaïti - Nécrologie : Sympathies au guitariste compositeur Hans Peters Joseph


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #302

Haïti - Éducation : 151 millions pour la construction du lycée de Lamennais (St Louis du Nord)

Haïti - FLASH : Bourse d’études au Japon pour les enseignants haïtiens

Haïti - Agriculture : Le Ministère va appuyer 8,000 producteurs dans les Nippes


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Attaque d’une résidence à Thomassin, 1 blessé, 1 mort
06/09/2010 15:57:26

Haïti - Insécurité : Attaque d’une résidence à Thomassin, 1 blessé, 1 mort
Dans la nuit de dimanche, des individus armés ont pénétré dans une résidence à Thomassin 38. D’après les informations recueillies par la police, les bandits avaient l’intention de cambrioler la propriété et de kidnapper la fillette du couple. La mère de la fillette s’est interposée pour défendre sa fille, surprit par cette résistance, un des bandits lui a tiré une balle en plein visage la laissant pour morte avant de prendre la fuite avec ses complices sans conduire à terme leur opération.

Transportée à l’hôpital d’urgence par une patrouille de police, arrivée sur les lieux quelques minutes après le drame, sa vie ne serait pas en danger. Un homme dont l’identité n’a pas été communiquée a été retrouvé mort près de la résidence. Selon des témoins il s’agirait d’un passant qui s’est trouvé par hasard sur le chemin des bandits qui s’enfuyaient à pieds et qui l’ont froidement abattu.

Selon des sources policières du sous-commissariat de Thomassin, plusieurs actes similaires dans les quartiers de Pèlerin, Laboule, Thomassin et Fermathe semblent avoir le même mode opératoire. Il s’agit d’actes criminels menés de nuit, caractérisés par l’utilisation d’une pierre retrouvée dans la cour pour forcer la serrure. Les malfaiteurs choisissent toujours des femmes ou des enfants pour cibles, cambriolant la maison avant de repartir avec un ou plusieurs otages.

Des pratiques qui laissent à penser qu’il pourrait s’agir de la fameuse bande à Bobo, un dangereux criminel évadé de prison le 12 janvier dernier. Toutefois, la police s’est montrée avare de détails, laissant néanmoins entendre, qu’elles détenait des indices sérieux lui permettant de remonter jusqu’aux malfaiteurs, question de temps et de moyens. Des moyens justement qui manquent à la police qui depuis quelques semaines avait déployer ses effectifs pour assurer la sécurité des habitants de la zone. Une faiblesse qu’exploite les malfaiteurs.

Après deux opérations couronnées de succès ces dernières semaines (Tabarre et route de Frères), cet échec est un coup dur pour la Police National Haïtienne (PNH). Quelque soit les propos qui se veulent rassurant pour la population, les habitants de ces zones, antérieurement épargnées par de tels actes criminels, savent très bien qu’aujourd’hui l’insécurité ne fait qu’augmenter.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-947-haiti-insecurite-kidnapping-2-eme-succes-de-la-pnh.html
https://www.haitilibre.com/article-933-haiti-insecurite-kidnapping-succes-de-la-pnh.html
https://www.haitilibre.com/article-883-haiti-insecurite-kidnappings-en-serie.html
https://www.haitilibre.com/article-1092-haiti-insecurite-8-nouveaux-kidnappings-en-7-jours.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


bonbagay
Posté le 07/09/2010 00:49:10
Il est impératif de faire des exemples sur ces bandits qui sèment la terreur. D'abord il faudrait exécuter chaque semaine au moins un bandit sur la place publique. Ceci aurait servirait d'avertissement à ceux qui sont encore libre de tout faire, qu'eux aussi recevrait le même sort. Encore merci au petit pretre dechu des bidonvilles qui a pu pondre ces oeufs de zenglendos qui ne ce cessent d'accroitre le malheur de notre chère Nation.
Jaguar
Posté le 06/09/2010 18:23:56
Pour ce qui est du banditisme en Haiti, des mesures drastiques doivent être prises par les autorités en établissant des peines qu'il faut pour protéger la société. Il ne faudrait pas être incertain qu'on ne puisse pas avoir un pays qui offre une vie de rêve au peuple, car la superficie d'Haiti n'est pas trop grande pour ne pas pouvoir contrôler ces «moins que rien» qui sèment la terreur. Normalement, lorsqu'on nettoie une maison, il faut se debarrasser des poussières en commencant par des petites pour terminer aux grosses. Dans ce cas, la balle est dans le camp de notre machine judiciaire qui doit mettre en évidence son efficacité...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n