Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Installation d’Ariel Henry comme Ministre de la Culture et de la Communication

iciHaïti - FLASH : Report de l’exposition «NAWÈ N»

iciHaïti - FLASH : Appel à candidatures, Stage de formation en commissariat d’exposition et médiation

iciHaïti - Caracoli : Formations en gestion culturelle, inscription ouvertes

iciHaïti - Social : Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #617

Haïti - Éducation : Le Ministre Manigat installé, réactive ses 12 mesures pour la réforme du secteur éducatif

Haïti - Politique : Installation du Nouveau Ministre des Affaires Érangères

Haïti - Migration : Naufrage près de l'île de Mona 10 haïtiens rescapés 2 disparus


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le rapport de la Commission, qualifié de tentative de Coup d'État !
11/12/2014 08:44:29

Haïti - Politique : Le rapport de la Commission, qualifié de tentative de Coup d'État !
La solution de la Commission Consultative pour dénouer la crise est mal accueilli tant par les acteurs pro-gouvernementaux que par l’opposition, qui dans leurs réactions rejettent à une très grande majorité ce rapport https://www.haitilibre.com/article-12697-haiti-politique-la-commission-donne-8-jours-au-premier-ministre-pour-demissionner.html

Premier Ministre, Laurent Lamothe :
Le Premier Ministre Laurent Lamothe a déclaré « Je travaille pour le Président et s'il me demande de démissionner, je vais démissionner [...] Je ne veux pas que ce soit une situation délicate. Il m'a choisi. Je veux une parfaite harmonie avec lui. Je ne veux pas créer une situation où nous créons plus de chaos. En résolvant cette crise, nous ne devons pas créer plus de crises et c'est ce que nous allons discuter dans les prochains jours. »

Partis politiques de l’opposition :
La table de concertation de l’opposition démocratique et de la résistance patriotique rejette le rapport de la commission et continue d’exiger le départ des deux chefs de l’exécutif. La Fusion des socio-démocrates juge la solution proposée, qui a repris ses revendications, plutôt équilibrée. Pour l'OPL il est importante qu'il y est une concertation entre Michel Martelly et les présidents des deux Chambres avant l’éventuelle application du rapport de la Commission. INITE reconnait que le rapport reflète certaines des revendications de la population mais estime que c’est insuffisant. La nouvelle plateforme politique « Pitit Dessalines » composée majoritairement d’organisations populaires, proche de Fanmi Lavalas, dirigée par le sénateur Moise Jean Charles, rejette également le rapport de la Commission. Le MOPOD ne veut rien savoir de ce rapport qui exclus la démission du Chef de l’État et annonce la poursuite de la mobilisation anti-Martelly.

PSP de la Chambre basse :
Le Député Fritz Chery, porte-parole du bloc majoritaire pro gouvernemental « Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès » (PSP) s’interroge « Comment demander au Président de la République de solliciter la démission du Premier ministre ; le renvoi du gouvernement, la démission du Président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la mise en place d'un nouveau gouvernement en si peu de jours ? » selon lui avec cette solution, « l'élan du processus de développement est cassé ».

Mirlande Manigat :
Secrétaire Générale du « Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes » (RDNP) se montre pessimiste quant à l’application du rapport de la commission consultative, soulignant que cette Commission n’a aucune autorité pour demander à l’opposition de surseoir aux mouvements de protestation contre le pouvoir en place.

Sénateur Wencesclas Lambert :
Le Sénateur Wencesclas Lambert a assimilé le rapport de la Commission à « une tentative de Coup d'État envers la justice et le Gouvernement » invitant les institutions à ne pas céder à ce chantage ridicule qui en aucune façon règlera la crise préélectorale, mais plutôt aggravera la situation « Le Premier Ministre Laurent Lamothe ne partira que s’il le décide de son plein gré » laissant entendre, que le départ de Lamothe, pourrait entrainer la chute du Président Michel Martelly.

Président de la Chambre basse :
Jacques Stevenson Thimoléon, le Président de la Chambre basse, rejette la démission du Premier Ministre et dénoncé l`exclusion du parlement du scénario de sortie de crise. Il affirme que certaines recommandations de la Commission empiètent sur les prérogatives du Parlement, co-dépositaire de la souveraineté nationale. Qualifiant d’absurde la travail de la Commission et soulignant l'absence de sens de responsabilité de ses membres, il invite le Président à ignorer ce rapport et lance un appel au dialogue des 3 pouvoirs de l`Etat en vue de débloquer la situation.

Réginald Boulos :
Réginald Boulos, le Coordonnateur de la Commission Consultative Présidentielle, s'est réjouit de ce que la Commission ait pu remettre son rapport dans le délai, au Président Martelly. Il rappelle que les recommandations faites au Chef de l’État forme un tout et sont indissociables.

Sénateur Jean Willy Jean Baptiste :
Jean Willy Jean Baptiste, 2e sénateur de l'Artibonite a qualifié le rapport de la Commission de coup d'Etat contre les institutions de la république, il a proposé au Président de la République de convoquer une assise entre les grands pouvoirs de l'Etat en vue de dénouer la crise actuelle.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-12697-haiti-politique-la-commission-donne-8-jours-au-premier-ministre-pour-demissionner.html
https://www.haitilibre.com/article-12695-haiti-flash-la-commission-propose-la-demission-du-gouvernement-et-beaucoup-plus.html

S/ TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Neitsab
Posté le 25/12/2014 21:09:57
Depuis 1994, si je ne me trompe pas, il y a dans ce pays qui est notre une soi-disante opposition qui n'a rien a voir avec la misere qui bat son plein dans la societe Haitienne. Cette soi-disante opposition utilise toujours le nom du peuple Haitien dans ses démarches mesquines alors elle ne connait meme pas la vraie realite de ce peuple. Elle ne fait que creer une situation difficile pour plonger le pays davantage dans la crasse et la misere la plus noire. Ou etait cette opposition en 2004 apres le coup d'etat des soi-disant pays qui se disent toujours amis d'Haiti, quand le sang du peuple coula partout dans la Capitale Haitienne et dans certaines villes du pays, ou etait cette opposition? Cette opposition par qui est-elle mandatee? Ces gens ne seraient-ils pas de preference des pecheurs en eau trouble qui cherchent a tout pris de jeter le pays dans un Carrefour de non retour? S'il vous plait Opposition donne une chance au peuple Haitien. Pourquoi ne pas demander de preference plus de routes, plus d'electrite, plus de bonnes ecoles et d'Universites pour la generation montante? Pourquoi ne pas creer au contraire un climat de paix dans ce pays falicitant la route a un developpement profond et durable. C'est ce que j'attends d'une vraie opposition qui aime son pays. Et c'est a ce moment la qu'elle va aussi gagner la confiance du peuple. Nous ne voulons pas une opposition qui bloque tout eventuel developpement qui s'annonce dans le pays. Nous sommes deja au bord du neant sombre.
Boaz
Posté le 12/12/2014 14:45:47
Ça me fait mal jusqu'au os de voir qu'il y a énormément de gens qui ne veulent pas voir le progrès d'Haïti. Ma position est de trouver une solution à la crise produite par les dits opposants de la patrie. je souhaite que le peuple ait l'opportunité de continuer de voir le progrès d'Haiti par l'équipe en place le Président Martelly et le Premier Ministre Lamothe. L'unité nationale c'est tout ce qu'il nous faut. Souvenez vous messieurs que l'union fait la force est notre devise et non diviser pour régner.
Sajhy
Posté le 12/12/2014 09:16:22
Je crois que cette opposition devrait avoir honte de sa position dans cette crise oú les vrais victimes sont les gens qui ne savent comment trouver 50 gdes pour se nourrir, voir un emploi fixe pour nourrir leurs enfants.
Francois IV
Posté le 11/12/2014 23:33:32
Je le voyais orsque l'un des des membres a déclaré « c'est un ordre!! » Cela a été une dérive et un faux pas. Cette recommendations est loin d'être une solution mais sûrement une crise dangereuse et le colapse de toute notre société qui mettra le Président dans un contexte d'ingouvernabilité totale!!. Il y a beaucoup de ministre compétent comme Rocourt, Villedouin, Guillaume II et d'autres
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n