iciHaïti - Politique : Nouveau Ministre des Travaux Publics. (Discours, vidéo)

iciHaïti - Environnement : Importamte réunion du CPT sur la réponse à la saison des ouragans

iciHaïti - Agriculture : Urgence de reprendre les exportations de mangues vers les USA

iciHaïti - PNH : Offrande florale aux policiers tués en devoir (Vidéo)

iciHaïti - FLASH : 511 nouveaux passeports disponibles pour livraison (Santiago, RD)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Installation: Un Ministre de la Santé Publique de 38 ans

Haïti - Installation : Ministre de la Défense (Vidéo discours)

Haïti - Diplomatie : Vers une ère nouvelle dans la diplomatie haïtienne

Haïti - FLASH : «Barbecue» annonce la terreur dans la commune de Delmas (vidéo)


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Leslie Voltaire, lignes directrices du programme
29/09/2010 13:11:07

Haïti - Élections : Leslie Voltaire, lignes directrices du programme
Chaque candidat agrée aux élections présidentielles peut nous faire parvenir des informations sur son programme et ses engagements. HaïtiLibre en fera la publication, gratuitement, sans distinction, ni privilège, dans le seul but d’informer et de diffuser le plus largement possible l’information auprès des électeurs et de la population. Nous tenons à rappeler qu’HaïtiLibre est un organe de presse indépendant et que la publication de ces informations ne doit en aucun cas être considérée comme la position d’HaïtiLibre.







Leslie Voltaire
Platfòm Ansanm Nou Fò

LIGNES DIRECTRICES POUR UNE HAITI MEILLEURE DU CANDIDAT A LA PRESIDENCE
LESLIE VOLTAIRE


« Kok la Chante, ansanm ansanm an nou leve kanpe »
« Pou nou bati yon lòt Ayiti»




Chers compatriotes,

Le projet de société que je vous propose vise avant tout à rebâtir la confiance des citoyens dans les institutions de l'État en instituant un dialogue constructif permanent entre tous les partenaires où chacun pourra contribuer à la construction d'une Haïti meilleure. Mon programme est structuré autour d'un ensemble d'actions concrètes à mettre en œuvre pour remettre notre pays sur la voie du développement durable. Je m'engage à travailler sans relâche avec vous dans leur réalisation car ANSANM NOU FO.

Je ne veux pas vous tromper en vous disant que tous les problèmes que connait notre pays seront résolus au cours des cinq prochaines années. Cependant, nous avons l'opportunité, maintenant et ENSEMBLE, d'agir contre la précarité, les injustices, l'exclusion, le chômage et la pauvreté.

Notre pays, post-séisme, est à un tournant critique de son histoire. Je veux, avec vous, développer une plus grande cohésion sociale et amorcer les réformes essentielles pour bâtir une société plus juste, plus solidaire, au service de tous où chacun et chacune d'entre nous, y inclus nos frères et sœurs de la diaspora, pourra pleinement participer au développement de notre chère Haïti.

Le programme que je vous propose d'entreprendre, dès ma prise de fonction, se veut pragmatique et réaliste et vise à atteindre les objectifs suivants :

OFFRIR UNE REPONSE RAPIDE AUX URGENCES NATIONALES
Il s'agira notamment :

  • D'assurer la relocalisation et le logement des personnes affectées par le séisme du 12 janvier 2010.
  • D'assurer la sécurité des femmes et des enfants vulnérables.
  • De développer des mécanismes efficaces de gestion des risques et des désastres.
  • D'initier les premières mesures de réduction des risques environnementaux.
  • D'engager des programmes d'insertion sociale des populations sinistrées et déplacées, en mettant en œuvre le recensement des personnes les plus vulnérables (mineurs isolés, orphelins, handicapés, personnes âgées, malades chroniques, femmes chefs de famille monoparentales démunies)

RECONSTRUCTION NATIONALE  Ansanm nou pral fè l
Nous ferons de la reconstruction un levier de développement démocratique et économique. Il s'agit non seulement de reconstruire les infrastructures, habitations et immeubles, mais aussi de promouvoir de nouvelles modalités de gouvernance basées sur la transparence; le dialogue, le partenariat et le renforcement des capacités régionales.

  • Les compétences en matière de normes de construction parasismique et anticyclonique seront renforcées par la formation, le perfectionnement et l'implication de tous les acteurs du secteur de la construction.
  • L'accès à la propriété sera promu pour les sinistrés du 12 janvier 2010, avec une attention particulière aux femmes chefs de famille.
  • Les villes et villages seront reconstruits selon des plans d'aménagement qui tiennent compte des risques environnementaux et de sécurité (notamment des femmes en milieu urbain) et incluent les infrastructures nécessaires à la vie communautaire et à la participation citoyenne dans la gestion des communautés.

BATIR L'AVENIR POUR LA JEUNESSE
Nos enfants représentent la force vive de notre pays. Nous travaillerons avec toute notre énergie pour que le droit fondamental à l'éducation, la santé, la nutrition soit une réalité pour tous les jeunes. A ce titre, ces secteurs seront au centre de notre programme et bénéficieront d'une augmentation importante des investissements et des budgets de fonctionnement. Priorité sera donnée :

  • Au développement de l'éducation fondamentale, avec l'objectif à moyen terme de scolariser tous les enfants;
  • A encourager la scolarisation et le maintien des filles à l'école;
  • A la réduction des coûts de scolarité pour les familles;
  • À l'amélioration de la qualité de l'enseignement par la formation accélérée des maitres et la bonification de leurs conditions de travail.
  • Au développement des curricula, normes de qualité et de mécanismes d'évaluation des acquis;
  • Au développement de partenariats avec le secteur non public (privé; communautaire; confessionnel; ONG; etc) pour la promotion d'une offre éducative de qualité.
  • A l'élargissement des systèmes de bourses et de stages aussi bien à l'étranger qu'en Haïti.
  • A l'introduction d'un service civique mixte qui permettra un brassage social et une initiation au civisme et contribuera aider les communautés défavorisées.
  • Au développement de l'enseignement technique, professionnel et universitaire.

METTRE EN PLACE UN SYSTEME DE SANTE PERFORMANT
La situation sanitaire d'Haïti, la fécondité élevée et l'insuffisance des infrastructures sont parmi les pires de notre région. Des investissements publics importants seront déployés et des partenaires multilatéraux et bilatéraux identifiés pour créer un système efficace et accessible à faible coût pour la population. Le plan directeur de la Santé sera axé sur les priorités suivantes :

  • La structuration du système de santé et le renforcement de la filière des soins
  • Le développement de la petite enfance (prévention, santé et nutrition) ;
  • La prise en charge intégrée des maladies de l'enfance ;
  • Les services de planification familiale et de santé de la femme et de la mère ;
  • Le développement des programmes verticaux de lutte contre les maladies (paludisme ; SIDA ; tuberculose...) ;
  • La santé mentale ;
  • et la réhabilitation des structures hospitalières ;

RESTAURER NOTRE ENVIRONNEMENT NATUREL
Arrêter la dégradation de l'environnement et engager une politique agressive de réhabilitation est une nécessité inéluctable. Notre programme prévoit donc la mise en œuvre d'une politique environnementale nationale autour des axes suivants :

  • La protection des zones vulnérables aux ouragans (comme Gonaïves; Jacmel ou Cabaret) et aux tremblements de terre;
  • L'aménagement des bassins versants et en particulier le reboisement, la réparation des ravins et des berges, le développement d'une agriculture pérenne qui respecte les écosystèmes;
  • Le développement des capacités de gestion des crises;
  • La substitution du charbon de bois;
  • La sensibilisation et l'information des citoyens dès l'école, à l'importance de leur contribution à l'amélioration de l'environnement.

RENFORCER L'ETAT DE DROIT ET LA SOUVERAINETÉ NATIONALE
L'instabilité politique, l'insécurité et l'inefficacité des institutions nationales, ont affaibli la confiance des citoyens dans l'État et érodé la souveraineté nationale. Pour pallier à cette situation, nous comptons :

  • Entreprendre une réforme du système juridique et pénal (système pénitencier; formation des juges et avocats; réforme foncière) pour un plus grand respect des droits de l'Homme;
  • Lutter vigoureusement contre la corruption à tous les niveaux;
  • Développer la police nationale y inclus par la création d'une unité de lutte contre le grand banditisme, les stupéfiants, les kidnappings et le blanchiment d'argent; et
  • Renforcer les institutions publiques nationales et régionales, notamment par l'amélioration des compétences en matière de formulation, contrôle, suivi et évaluation des projets.

Ce renforcement de nos capacités permettra de mieux aligner les investissements externes et les initiatives privées (ONG, etc.) aux priorités du pays et facilitera le désengagement progressif des troupes de la MINUSTAH.
 
RELANCER LA CROISSANCE ET COMBATTRE LE CHOMAGE
La relance de l'économie devra se faire par une participation accrue du secteur privé dans les divers segments de l'économie et une collaboration étendue entre secteurs public et privé. A cette fin, notre programme prévoit l'amélioration du cadre incitatif, notamment par :

  • L'amélioration du cadre juridique régissant les entreprises au profit d'une efficacité et d'une transparence, tel par exemple un accès simplifié à la propriété foncière;
  • L'amélioration des infrastructures (énergie, ports et routes);
  • Dans le secteur financier, l'extension et la création de fonds de pension (système de retraite) afin d'augmenter les fonds disponibles pour les investissements dans les infrastructures;
  • Promotion de l'investissement dans le secteur immobilier par le biais de garanties de crédit aux particuliers;
  • Extension des institutions de microcrédit à l'ensemble du territoire et développement de fonds d'investissement pour les PME, avec une attention particulière aux femmes et aux jeunes; et
  • Renforcement des compétences technologiques et professionnelles qui permettront de doter le pays des ingénieurs et des cadres dont il a besoin. Ceci consistera dans le développement, en coopération avec le secteur privé et la communauté internationale, de trois pôles d'enseignement technologiques repartis sur le territoire, chacun regroupant sur un même site la formation de techniciens, de techniciens supérieurs et d'ingénieurs dans les domaines prioritaires (agriculture et agro-industrie; construction; mécanique; électricité et informatique, chimie et biotechnologie).

Dans le cas particulier du secteur agricole, notre programme inclut :

  • La réhabilitation et le développement d'infrastructures rurales (irrigation ; routes rurales...) pour permettre un accès plus large aux marchés
  • L'amélioration de l'accès des producteurs aux crédits de campagne pour l'achat d'intrants de qualité de manière à accroitre la productivité des terres agricoles
  • Le développement d'un Centre National de recherche en agricultural en collaboration avec les grands centres étrangers, notamment le Brésil, dans le but de développer de nouvelles technologies et de nouvelles variétés de produits agricoles.

Dans le secteur du tourisme, notre programme prévoit la création de nouveaux pôles touristiques et la promotion accrue des activités artisanales et artistiques liées au tourisme.

Dans le domaine macro-économique, nous mettrons en œuvre une politique fiscale transparente, solidaire et efficace afin d'augmenter les recettes de l'Etat notamment par le renforcement de l'administration fiscale et la publication régulière des données liées à l'utilisation des fonds publics. Notre objectif est que toutes les dépenses opérationnelles soient couvertes par les revenus fiscaux, réservant les fonds externes pour les seuls investissements.
 
MODERNISATION DE L'ETAT ET DÉCENTRALISATION
Le tremblement de terre nous a montré le danger d'une sur-centralisation des organes exécutifs et prône pour une évolution des rôles du niveau central et des régions, et donc pour une révision de la Constitution dans ce sens. Aussi je m'engage à préparer le terrain d'une décentralisation formelle par :

  • La création de postes d'exécutifs régionaux forts qui pourront disposer des moyens fournis par l'Etat pour l'exécution des politiques sectorielles nationales, notamment dans les domaines prioritaires de l'éducation et de la santé.
  • L'évolution du rôle et des compétences de l'Etat central passant par un renforcement des capacités nationales de formulation des politiques, de supervision et d'évaluation et par un transfert des responsabilités de mise en œuvre et des fonctionnaires dans les régions.
  • Un accès décentralisé à l'appareil de justice et aux services juridiques et para juridiques.
  • L'introduction de mesures d'incitation à la participation citoyenne, notamment par la publication régulière des données relatives au suivi des réalisations et des dépenses.

Leslie Voltaire

Lire aussi :

https://www.haitilibre.com/article-1191-haiti-elections-qui-est-leslie-voltaire.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


CASSEUS
Posté le 01/10/2010 13:39:00
Si et seulement si, on pouvait faire de grande chose pour sauver le pays... Mais ce sont des mots des politiens, rien d'autres. Vous voulez savoir pourquoi? Les candidats haitiens ont souvent besoin de l'aide des américains pour savoir s'ils peuvent poser leur candidatures. c'est une honte pour la terre que nos ancêtres nous ont laissé comme héritage. Nous avons perdu notre nationalisme. je ne crois pas que vous pouvez faire quelques choses pour le pays [hors sujet].
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n