Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Social : Pascale Belony élue Miss Haïti 2021

iciHaïti - PNH : Jean Gardy Muscadin nouveau Chef de Cabinet du DG Frantz Elbé

iciHaïti - Social : La capitale paralysée par la grève et les manifestations

iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #585

Haïti - FLASH : Des experts de l'ONU condamnent les expulsions d’haïtiens par Washington

Haïti - RD : Le Gouvernement dominicain qualifie de processus de «somalisation» la situation en Haïti

Haïti - FLASH : Privé de carburants par les gangs, le pays aux portes de l’enfer


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Plan de développement de la filière café (2015-2025)
16/03/2015 13:09:15

Haïti - Agriculture : Plan de développement de la filière café (2015-2025)
L'Institut National du Café d’Haïti (INCAH) un organisme public, autonome à but non lucratif, créé par arrêté présidentiel du 7 février 2003, placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) a pour mission générale de contribuer au développement de la filière du café, tout en veillant à l'amélioration des conditions de vie des personnes y travaillant. Conformément aux orientations stratégiques de la politique nationale de développement du secteur café, l'Institut se constitue en interface entre les différents intervenants de la filière.

Grand axes du développement de la filière café (2015-2015) :

  • Production rénovation de 60% du verger actuel (12 millions de plantules de café et 5 millions d'arbres de couvertures (sucrin, saman, citrus, bananier) à produire chaque année) ;
  • Lutte intégrée contre la rouille (Hemileia vastatrix) et le scolyte des cerises ;
  • Formations et recherche (création et renforcement école technique); partenariats avec institutions de formations et centre de recherche nationaux et internationaux ;
  • Commercialisation et marketing (régularisation du commerce trans-frontalier, alimentation des marchés porteurs (marchés spéciaux et gourmets)) ;
  • Gouvernance : Meilleures coordination des interventions des acteurs tenant compte du Plan Haïtien de Développement de la Filière café (renforcement de l'INCAH et des organisations de producteurs).

Résultats attendus (2015-2015) :

  • Rénovation de 60,000 parcelles cafetières ;
  • Augmentation du rendement de 250 kg/ha à 500 kg/ha (900,000 sacs de 60 kg de production annuelle) ;
  • Formation de 600 techniciens ;
  • Formation de 400 responsables de réseaux de producteurs ;
  • Renforcement de 3 Centres de recherches ;
  • Établissement de 3 partenariats avec les institutions de formations établis avec l'INCAH ;
  • Commercialisation de 240,000 sacs de café/an sur le Le marché national ;
  • Commercialisation de 106,000 sacs/an sur le marché de la République Dominicaine ;
  • Exportations de 60,000 sacs/an sur les marchés spéciaux et gourmets ;
  • Gouvernance : Interventions dans la filière café des ONG et autres acteurs locaux et internationaux coordonné par l'INCAH ;
  • Renforcement de 5 réseaux de producteurs.

Moyens et Stratégies :
Subvention et crédits adaptés ; remembrement de parcelles ; Partenariats Public-Privé (PPP) ; sensibilisation à outrance sur le rôle stratégique de la filière café dans l'économie et la protection de l'Environnement du pays.

Par ailleurs, rappelons que pour la Campagne 2013-2014 l'INCAH avait distribuée 1,500 lbs de semences de café résistant à la rouille, permettant de préparer 1,5 millions de plantules à travers les grandes zones cafetières touchées par la rouille orangée du caféier (Hemileia vastatrix).

Pour la campagne 2014-2015, 1 million de plantules sont en préparation. L'INCAH a distribué 1,000 lbs de semences résistantes à la rouille ; 1 millions de pots pour pépinières et 30 rouleaux de sarans pour ombrières.

Les premiers résultats montrent que ces appuis répondent vraiment a l'attente des organisations et des producteurs. L’INCAH demande aux initiateurs et aux responsables de projets dans la filière café, d’emboiter le pas et d’intégrer cette stratégie de rénovation des parcelles cafetières, comme principales activités dans leur agenda.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Paulou
Posté le 11/05/2015 01:59:45
Comment comptez vous réaliser ce projet sans penser à l'agroforesterie, avec une montagne complètement déboisée vue la situation de la coupe massive de bois pour la fabrication du charbon?
Hitipapmouri
Posté le 17/03/2015 04:03:41
Je pense que c'est dommage que l'on investisse pas plus dans la filière du café. Le café Haitien a les moyens de pénétrer un peu plus les marchés mondiaux, il suffit d'avoir un plan de marketing un peu plus rigoureux. On peux aussi profiter du café pour reboiser ce pays et faire en sorte que les paysans aient plus de moyens pour pouvoir vivre. En tout cas, il y a eu des améliorations et je pense que l'on peut faire mieux.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n