Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Internet : Lancement du réseau social haïtien «Zanmi»

iciHaïti - Mexique: Un autocar de migrants haïtiens se renverse, au moins 33 victimes

iciHaïti - République Dominicaine : Plus de 70,000 haïtiens de retour au pays en un mois

iciHaïti - Nécrologie : Décès du Professeur Tony Cantave

iciHaïti - Kidnapping : La PNH libère 3 otages des mains de leurs ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #455

Haïti - FLASH : Le CFI recherche des projets commercialement viables qui ont besoin de capitaux

Haïti - Diplomatie : La Chine bloque une résolution des USA sur Haiti

Haïti - Insécurité : Situation en Haïti, rapport de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Une Réunion Mixte Bilatérale «réussie et prometteuse»
28/03/2015 12:47:35

Haïti - Politique : Une Réunion Mixte Bilatérale «réussie et prometteuse»
Vendredi, dans une conférence de presse, à l’issue de la réunion de la Commission Mixte Bilatérale de haut niveau qui s’est tenue à Santo Domingo, Pierre Brutus, le Ministre haïtien des Affaires Étrangères et son homologue dominicain Andrés Navarro ont exprimés leurs satisfactions sur le bon déroulement de cette réunion qu’ils ont qualifiée de « réussie et prometteuse ». Les discussions ont porté entre autre sur la migration, la sécurité, le transport, le commerce et l'agriculture...

Le Chancelier Navarro a rappelé que le Plan National de Régularisation des Étrangers (PNRE) en situation migratoire irrégulière en République Dominicaine, (gratuit) se terminera le 17 Juin 2015, après 18 mois d’application et que par la suite, son pays se conformera en matière de migrations, à la Constitution et aux lois dominicaine et aux protocoles et procédures pour « si nécessaire », exécuter les rappatriations, dans le respect des droits de l’homme.

Le Chancelier Brutus, a déclaré que la question de l'immigration a été largement discuté avec son homologue dominicain et précisé qu'Haïti prend des mesures pour être prêt quand expirera le PRNE « Haïti est ouvert au dialogue avec la République Dominicaine. Nous devons traiter les choses calmement, face à cette situation. Nous recevons le soutien de l'Union européenne, des États-Unis et de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) » sans donner plus de détails.

Le Ministre Brutus a annoncé qu’en avril prochain, le gouvernement haïtien ouvrira des bureaux dans les villes dominicaines de Santiago (Centre), Barahona (Sud) et à Higuey (Est), pour accélérer le processus de livraison de documents à nos compatriotes vivant dans le pays voisin , afin de leur permettre d'appliquer au PNRE.

Il a annoncé également, qu'Haïti délivrera une lettre temporaire aux haïtiens en situation irrégulière, qui leur servira comme reçu pour s'inscrire dans le plan de régularisation, en attendant que le gouvernement haïtien leur fournissent leurs passeports, le première exigences du PNRE.

« Je n’ai aucun doute que nous allons avancer sur cela et d'autres points, parce que nous partageons le même territoire et serons toujours voisins » a déclaré le Chef de la diplomatie haïtienne, qui garanti que les accords conclus entre son gouvernement et la République Dominicaine seront respectés par les prochaines autorités haïtiennes.

Par ailleurs, le Chancelier Brutus a affirmé que jamais son gouvernement avait dénoncé ou alléguée des pratiques xénophobe et raciste par le peuple dominicain contre les ressortissants haïtiens résidant dans le pays voisin précisant « Ce que nous avons dit, concernait un petit groupe extrémiste en République Dominicaine [...] La meilleure preuve, c’est que nous sommes ici aujourd'hui à travailler avec le Gouvernement dominicain ».

Quant à l'interdiction temporaire, imposée par Haïti sur les fruits et légumes dominicains, suite à l'apparition locale de la mouche méditerranéenne des fruits, le Ministre Brutus a déclaré que les ministres de l'agriculture des deux pays travaillent ensemble pour atteindre dans les prochains jours « des résultats positifs » sur ce sujet.

Les deux Chancelier ont également annoncé que lundi prochain, débutera des réunions dans les deux pays pour discuter de l'insécurité vécue par les transporteurs de fret Dominicains en Haïti. Ils ont également indiqué que dans les prochaines semaines, les ministères de la défense des deux Nations, signeront un accord de coopération et que leur police nationale respectives, travailleront de manière plus directe et coordonnée pour affronter principalement, la criminalité transfrontalière.

Concernant le PNRE Luis Fernández, a indiqué que jusqu’à présent plus de 175,000 applications au total avaient été enregistré dans les 24 bureaux du PNRE répartis sur le territoire dominicain. Il estime que d’ici le 17 juin, date de fin du PNRE l'objectif initiale de 200,000 inscription sera sans doute dépassé.

Dans la deuxième semaine d’avril, un lot d’environ 500 cartes de régularisation seront remis aux immigrants qui ont répondu aux exigences parmi 3,000 dossiers analysé, alors que jusqu’à présent seulement plus de 300 personnes ont régularisé leur statut d’immigration.

Luis Fernández, le Sous-ministre de l'immigration et de la naturalisation a précisé que l’inscription au PNRE, ne signifie pas que tous les demandeurs seront légalisés. Seules les personnes admissibles répondant aux critères, tel qu'établi par le décret et la loi 169- 14, le seront.

Rappelons une fois de plus à nos compatriotes, que pour bénéficier du PNRE, il faut outre posséder des documents d’identification, que le demandeur prouve par des documents officiels qu’il résidait en République Dominicaine avant le 19 novembre 2011. Des preuves déjà difficiles à obtenir pour les haïtiens, qui répondent à ce critère de date (qui n’est pas le seul exigé), mais impossible pour ceux, qui chaque jour tentent l’aventure, bercé par de faux espoirs entretenus par des passeurs haïtiens, qui s’enrichissent sur l’ignorance de nos compatriotes. Le seul avantage immédiat pour un compatriote de s’inscrire au PNRE, c’est de bénéficier du moratoire d’expulsion en vigueur jusqu’au 17 juin en produisant la preuve qu’il s’est inscrit au Plan de régularisation.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-13475-haiti-republique-dominicaine-reprise-des-travaux-de-la-commission-mixte-bilaterale.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Me Kinsson Buteau
Posté le 01/04/2015 22:33:28
@Haitipapmouri -- Me.Duly Brutus, notre chancelier, n'est pas du tout naif, il fait bien son travail, on commence a avoir un peu de respect en Rep. Dom grâce a luí, le droit international, c'est de la vraie Diplomatie, comme il est en train de le faire. Pour le comprendre il faut etudier la situación dans laquelle notre peuple se trouve en Rep. Dom, comme il est entrain de le faire, premierement, on a besoin de recuperer nos valeurs perdues et l uníque façon de le faire, c'est d'établir une Relation socio-culturelle juridique internationale avec des accords internationaux.
Haitipapmouri
Posté le 28/03/2015 13:43:33
Nous avons un Ministre vraiment naïf, croire que les dominicains vont respecter ce qu'ils disent n'est que purement de la naïveté. Ils sont là uniquement pour faire de l'argent sur les haïtiens qu'importent aux dominicains que les Haïtiens vivent bien ou pas chez eux. Ils ont signés qu'ils devaient pas expulser les haïtiens dans de mauvaises conditions, ils le font tous les jours. Il va falloir surveiller cette élite écervelé qui ne fait que acheter pour revendre même ce que l'on peut creer nous même sur notre sol.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n