Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Covid-19 : Liste des 75 Centres de vaccination et horaires par département (Mise à jour 20 sept. 2021)

iciHaïti - RD : Haïti «génère un danger pour la région et en particulier pour la RD»

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (août 2021)

iciHaïti - Sécurité : Arrestations de 3 présumés criminels

iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #550

Haïti - USA : La démocrate Nancy Pelosi, à la défense des haïtiens bloqués à la frontière mexicaine

Haïti - Crise migratoire : Le Gouvernement appelle à la solidarité avec nos compatriotes en difficulté

Haïti - 263e Dessalines : Hommage au Père de la Nation, (discours du P.M.)


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Distributions d'armes, la Minustah dans les brumes
13/10/2010 07:31:48

Haïti - Insécurité : Distributions d'armes, la Minustah dans les brumes
La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) exprime dans un communiqué daté du 12 octobre 2010 sa préoccupation concernant des affirmations relatives à la distribution d’armes à feu dans certaines communes. « Ces allégations qui reviennent à chaque élection sans davantage de précisions, font de nouveau surface » a souligné le chef de la mission, M. Edmond Mulet.

Il va s’en dire que M. Mulet fait allusion aux déclarations faites sur les ondes d’une radio de la capitale samedi 9 octobre par la Sénatrice du Centre, Mme Edmonde Supplice Beauzile (Fusion) qui dénonçait la circulation d’armes illégales dans son département. Dénonciation qui faisait suite, aux révélations du candidat Jacques Edouard Alexis qui avait révélé, 6 jours plus tôt, à l’inauguration de son QG de campagne « que le pouvoir en place était en train de distribuer des armes à feu à ses partisans à l'approche des élections ».

Rappelons brièvement que le 6 octobre après les déclarations relativement imprécises d’Alexis, HaïtiLibre avait écrit dans un article « Des affirmations qui reviennent à chaque élection sans jamais de précision » ce qui se justifiait avant que nous ayons connaissance d’autres informations ultérieurement. Il est curieux que M. Mulet dise presque mot pour mot la même chose 6 jours plus tard « Ces allégations qui reviennent à chaque élection sans davantage de précisions », une phrase troublante de ressemblance... Si nos propos étaient justifiés, dans la bouche de M. Mulet ce n’est plus le cas. En effet le 8 octobre l’Ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine s’empressait de nier l’existence d’un trafic d’armes « Je n'ai pas connaissance de cela [...] je n'ai pas reçu de rapport sur la circulation d’armes à travers la frontière » {qui lui a demandé de faire une telle déclaration?]. Le 9 Octobre la Sénatrice Edmonde Supplice Beauzile sur les ondes d’une radio de la capitale n’était plus dans les allégations mais dans les affirmations.

Que devons nous penser, lorsque la Minustah lance un appel à toute personne qui serait en possession de telles informations de les partager avec la Police Nationale d’Haïti (PNH), la Police des Nations Unies (UNPOL) et avec la Mission d’Observation Electorale OEA/CARICOM, afin de leur permettre de faire la lumière sur la provenance et la destination de ces armes. Alors que la Minustah aurait pu facilement rencontrer Alexis et la Sénatrice Edmonde Supplice Beauzile afin de vérifier le bien fondé ou non de leurs allégations ou affirmations. D’autant plus que la Sénatrice a affirmé sur les ondes « disposer des noms des personnes concernées.». Il aurait alors été plus simple, pour la Minustah d’en faire ensuite publiquement un démenti si cela s’était avéré faux. Pourquoi la Minustah ne l’a t-elle pas fait? Jean Henri Céant, a demandé lundi au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, de mettre l'action publique en mouvement contre les auteurs et commanditaires de ces distributions [d’armes]. Question : pourquoi ni J. E Alexis ni la Sénatrice Beauzile n’ont-ils pas transmis les informations qu’ils détiennent [supposément] aux autorités et ont préféré faire des déclarations dans les médias? Dans quels buts? Qui dit vrai?

Que ces armes circulent ou ne soient que des rumeurs [dans un but politique], un premier objectif a été atteint : installer la peur. Car la rumeur suffit en Haïti pour nourrir la peur quand une population se trouve psychologiquement fragilisée et dans une situation quotidienne de tension due à la précarité et à la violence omniprésente.

Si la Minustah veut jouer pleinement son rôle de stabilisation en Haïti, il est grand temps qu’elle enquête sérieusement sur ces allégations afin de prendre les mesures qui s’imposent et de rassurer la population et ce dans les délais les plus bref.

https://www.haitilibre.com/article-1359-haiti-elections-jacques-edouard-alexis-tres-agressif-mais.html
https://www.haitilibre.com/article-1400-haiti-insecurite-des-armes-de-guerre-en-circulation-en-haiti.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kote nou pran la
Posté le 13/10/2010 14:01:49
N'importe qui ne peut pas dire n'importe quoi. Le porteur du message est aussi important que le message. C'est qui a dit quoi. Il faut mesurer les rumeurs de pa leurs provenances au moins. La MINUSTAH n'aurait pas besoin de confirmation pour se jeter en enquête comme vous le prétendez, s'il y a confirmation l'enquête est necessairement aboutie. Elle doit faire son job avec la moindre ecoute d'une information, vrai ou faux, on va rechercher et mediatiser la conclusion. Est-ce vrai que des armes ont été distibuées, ou non, C'est le job de la PNH et de la MINUSTAH. Ni JEA, ni la sénatrice ESB ne détient la vérité. Il faut prétendre que les deux entités sont la pour nous informer de ce qui est vrai ou faux. A l'heure qu'il est on devait déjà avoir leur avis de ces informations. Se betize yap betize.
Bvline
Posté le 13/10/2010 13:45:18
la Minustha trouve sa force dans la faiblesse des structures organisationnelles de la société haïtienne en générale, le concept de biens communs est inexistant. La minustha devient comme un mal nécessaire.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n