Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - UNESCO : Vers l'inscription du Rara sur la «liste du Patrimoine Culturel Immatériel nécessitant une sauvegarde urgente»

iciHaïti - Jérémie : Lancement de la table de concertation contre les violences de genre

iciHaïti - PNH : Échange de tirs, 3 arrestations, 1 blessé

iciHaïti - Concours : 46ème Édition du Prix littéraire Henri Deschamps est lancé

iciHaïti - Croix-des-Bouquets : Libération d’un otage des mains de ses ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Santé : L'USAID forme 2,500 agents de santé

Haïti - Insécurité : L'Église victime de kidnapping

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #387

Haïti - Économie : Impact du Covid sur les TPE et les PME haïtiennes (Enquête)


+ de nouvelles



Haïti - ALERTE : Épidémie meurtrière et foudroyante hors de contrôle
21/10/2010 16:34:40

Haïti - ALERTE : Épidémie meurtrière et foudroyante hors de contrôle
Le Dr. Gabriel Thimoté, Directeur général du département de la santé, a déclaré que les hôpitaux étaient surchargés de patients présentant les symptômes de cette épidémie [diarrhée, vomissements accompagnés de fortes fièvre] dans l'Artibonite et les régions du Plateau Central, au nord de la capitale Port-au-Prince. Aucune victimes de l'épidémie n’a été signalés à ce jour à Port-au-Prince, a précisé le Dr. Gabriel Thimoté qui a confirmé que les autorités haïtiennes avaient contacté l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le docteur Ariel Henry, directeur de cabinet du ministre haïtien de la Santé à déclaré « Nous avons enregistré 52 morts sur les rives du fleuve Artibonite qui traverse le centre et le nord du pays. Il s'agit sans doute d'une épidémie causée par l'eau utilisée dans cette région».

« Certaines personnes sont mortes dans leurs maisons dans la région de l'Artibonite et dans les régions centrales d'Haïti, tandis que des centaines ont été hospitalisé d’urgence », a ajouté une autre source médicale.

Les autorités du Ministère de la Santé publique ont dépêché deux équipes d’enquêteurs sur place et des analyses ont été effectuées au laboratoire national pour déterminer les causes de cette épidémie. Selon les premiers résultats d’analyse des prélèvements (non officiel) une forme de choléra serait à l'origine des dizaines de décès survenus ces dernières 48 heures en Haïti, a indiqué jeudi une source du Ministère de la Santé publique, toutefois, selon cette source qui a souhaité garder l'anonymat, le type de souche n’a pas été identifiée.

Le directeur général du Ministère de la Santé, contacté par téléphone, a annoncé que compte tenue de la situation, le gouvernement avait convoqué une réunion d'urgence avec les autorités sanitaires et a refusé de confirmer l'information concernant une souche de choléra « Le gouvernement et les autorités sanitaires vont se rencontrer à l'instant, une annonce sera faite » s'est-il contenté de dire.

Selon l’AFP, 31 personnes seraient décédées à Saint-Marc, 26 à Drouin, 18 à Vérette et 3 à Mirebalais. Des victimes sont également dénombrées à Marchand Dessalines, à Grande Saline et à Lesterre. Les hôpitaux et centres de santé de ces régions sont débordés de malades. Mais le bilan pourrait être bien plus lourd. Le nombre de personnes hospitalisées dans l’ensemble des régions touchées s’élève à 600, selon le directeur général du MSPP, qui précise que le premier cas a été identifié mardi dernier 19 octobre. Selon le fonctionnaire, les victimes qui n’ont pas eu accès à un centre hospitalier ont succombé 2 à 4 heures après l’observation des premiers symptômes de la maladie.. Selon certaines sources non confirmées il y pourrait y avoir plusieurs centaines de morts.

Operation Blessing International (OBI) qui gère l’hôpital local à Saint-Marc, dénombre pour sa part 18 morts et près de 500 admissions de personnes souffrants des symptômes dans les dernières 24 heures (400 mercredi 100 dans la nuit de mercredi à jeudi) et les responsables s’attendent à un nombre au moins équivalent aujourd’hui.

L’OBI a procédé aujourd’hui à l’envoi d'une équipe dirigée par le Dr David Darg, son directeur international de secours aux sinistrés, de Port-au-Prince à Saint-Marc avec une usine de purification de l'eau (WMI) d’une capacité de 10.000 gallons d'eau potable par jour. En plus de l'unité WMI, OBI utilisera l'un de ses dispositifs SANILEC de purification de l'eau et fournira suffisamment de solution chlorée pour purifier l'équivalent d'un autre 120,000 gallons d'eau sur site.

« C'est la gravité de l'épidémie qui nous préoccupe, et ensuite le nombre non-confirmées, mais élevé de morts signalé... tout cela est à l'étude » a déclaré le Dr Michel Thieren, agent principal de programme de gestion en Haïti pour PAHO.

Jessica DuPlessis, la porte parole de l'OCHA a indiqué pour sa part que des équipes médicale avait été déployées dans la zone principale de l'épidémie, au nord de Port-au-Prince précisant « nous voulons nous assurer que l’épidémie ne se propage pas ».

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1472-haiti-sante-alerte-au-moins-50-morts-epidemie-de-cholera.html


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


natacha
Posté le 23/10/2010 08:01:02
J'aimerais dire courage les haitien(nes, moi-même je suis haitienne je voudrais dire courage a tout les haitiens et haitiennes qui sont malades aujourd'hui. Je vous aime ne vous decouragez pas.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n