iciHaïti - Nécrologie : Assassinat Commissaire Divisionnaire Harington RIGAUD, Condoléances de la PNH

iciHaïti - Culture : Le créole haïtien langue officielle sur le territoire avec le français

iciHaïti - PNH : Deux ravisseurs arrêtés, des armes et des munitions saisies

iciHaïti - Assainissement : Nettoyage de rues pour améliorer la circulation

iciHaïti - Nécrologie : Gérard Chenet nous a quitté à l’âge de 95 ans


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #51

Haïti - Politique : Il est peu probable que le Brésil fournisse une assistance militaire à Haïti

Haïti - Justice : 422 groupes de défense demandent à Biden l’arrêt des expulsions vers Haïti et une nouvelle désignation du TPS

Haïti - FLASH : Réouverture de la frontière et reprise du marché binational


+ de nouvelles



Haïti - Tomas : En visite à Jacmel, René Préval déconnecté de la réalité
03/11/2010 13:52:10

Haïti - Tomas : En visite à Jacmel, René Préval déconnecté de la réalité
Le président René Préval a effectué, mardi 2 novembre, une courte visite de 3 heures à Jacmel, sa première visite depuis le séisme de janvier dernier.

À la tête d’une délégation composée de Joanas Gué, Ministre de l’Agriculture, Alex Larsen ministre de la Santé publique, Mario Andrésol directeur général de la police ainsi que plusieurs autres personnalités du gouvernement, le chef de l’état a visité la ville de Jacmel, dans le cadre d’une tournée nationale sur la préparation du plan d’urgence visant à protéger la population du cyclone (1) Tomas.

Interrogé par des journalistes sur la situation des sinistrés vivant sous les tentes dans les campements de Jacmel, la zone la plus vulnérables, René Préval a refusé catégoriquement de répondre à cette question, laissant le soin à Ronald Andris, le Maire-adjoint de Jacmel de répondre... Ce dernier toutefois a été incapable de fournir une réponse satisfaisante aux Journalistes.

Une rencontre s’est tenue à Cap Lamandou Hôte, avec les autorités des quatre départements du Grand Sud d’Haïti les plus exposés, notamment les Nippes, Grande Anse, le Sud-est et le Sud, sur les stratégies à adopter face au cyclone Tomas. Lors de cette rencontre, le chef de l’état a exprimé la préoccupation de son gouvernement et appelé à mobiliser la population afin de limiter les pertes de vie.


Le président Préval a déclaré que « le cyclone Tomas s’intensifie d’heure en heure, et pourrait causer autant de dégâts en Haïti que le cyclone Hazel en 1957. Il faut que la population ait l’accès à l’information » a-t-il  précisé.

Ces propos sont non seulement erronés, mais inutilement alarmistes et sans aucune relation avec la menace actuelle. Des déclaration irresponsables qui ne font que renforcer l’inquiétude, déjà grande, de la population. Le chef de l’État qui se trompe d’année, l’ouragan (1) Hazel a frappé Haïti le 11 octobre 1954 et non en 1957, était le pire ouragan de la saison cyclonique dans l’atlantique Nord. Il s’agissait d’un ouragan de Catégorie 4 qui tua plus de 1,000 personnes en Haïti. Tomas est actuellement une tempête tropicale avec une probabilité de devenir un ouragan de Catégorie 1. De plus, il affirme que la tempête Tomas s’intensifie d’heure en heure, une pure invention au moment de sa déclaration, qui ne repose sur aucune observation scientifique.

Enfin, il est presque risible d’entendre le chef de l’État déclarer « Il faut que la population ait l’accès à l’information » alors que le gouvernement n’a publié aucun nouveau bilan depuis samedi (Au moment où cet article a été écrit) sur l’évolution de la situation de l’épidémie de choléra dans le pays en raison de jours féries [!] et ce, malgré le niveau d’alerte sanitaire maximal (les jours de congés semblent pour le gouvernement prioritaires sur la situation de crise et l'information à la population).

Le président Préval a exigé des autorités départementales de l’administration publique du sud-est le démarrage du processus d’évacuation des zones à risques, des personnes vulnérables, sollicitant la collaboration de tous les secteurs pour mieux sensibiliser la population.


Mme Germaine Pierre-Louis, la présidente régionale de la Croix Rouge a déclaré qu’une évaluation a été faite dans les différents abris provisoires pouvant accueillir les personnes vivant dans les camps. Une structure a été élaborée également avec les différentes ONG œuvrant dans le département du Sud-Est pour faire face au cyclone Tomas et que du matériel de santé et des kits alimentaires sont disponibles dans toutes les communes du département.

Notons que pendant que les autorités locales parlent d’abris provisoires, presque tous les établissements scolaires habituellement utilisées dans ces situations ont été touchés par le séisme et fonctionnent sous des tentes, et ne peuvent pas être utilisés par la population... Après cette visite, la population, en particulier celle des camps, est loin d’être rassuré sur son sort.

(1) Un cyclone est une dépression qui se caractérise par sa rotation. Dans l'hémisphère Nord, ils tournent dans le sens inverse de l'hémisphère Sud. Ce qui le caractérise, c'est son oeil, là où la pression est la plus basse. C'est le coeur de la dépression. Un ouragan est exactement la même chose qu'un cyclone. Il s'agit juste de son nom dans l'Atlantique Nord, le golfe du Mexique et l'Est du Pacifique Nord. Cyclone ou ouragan sont des synonymes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1567-haiti-climat-le-point-sur-tomas-moins-de-48-heures-avant-impact.html
https://www.haitilibre.com/article-1561-haiti-tomas-72-heures-avant-l-arrivee-de-tomas.html
https://www.haitilibre.com/article-1562-haiti-climat-le-point-sur-tomas-haiti-en-alerte.html
https://www.haitilibre.com/article-1564-haiti-tomas-haiti-passe-au-niveau-d-alerte-rouge.html
https://www.haitilibre.com/article-1566-haiti-tomas-plan-d-urgence-mobilisation-generale.html

HL/ Claudy Bélizaire

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


korkras
Posté le 03/11/2010 19:59:26
On est presque certain pour la première fois que 90 % des haitiens éduqués ne vont pas écouter Préval pour voter pour quiconque, mais qu'en est il des gens de l'arrière-pays ? Nous avons besoin des braves pour commenter les bavures du Président avec eux pour qu'ils comprennent la nécessite d'avoir un dirigeant qui respectent son peuple. Ce Préval là ! ki jan L fe rive kote L ye la ? li odasye, koulya li bezwen mete yon tchouL [modération]. Comprenez vous bien ce qui se passe actuellement dans notre chère Haiti ? Des diplomates qui se positionnent par rapport aux élections en attendant des informations fiables. Ban kimoon regrette ses declarations antérieure mais se trouve dans l'embarras d'appuyer le groupe des douze qui réclament l'annulation sans condition des élections. Edmond Mulet de son côté presse le CEP et le Gouvernement a respecter le choix de la population sous peine de retirer l"ONU d'Haiti. Pourtant Lebret (le diplomate francais, en attendant encore ses informations a lui, appuyé les élections truquées du 28 novembre arguant qu'on ne dispose pas un autre $29Mi. Cette fois ci comme s'etait déjà annonce, Préval a tout mis dans la balance pour éviter l'exil et la prison en faisant élire Jude Celestin au moyen d'un bourrage des urnes sans précédant.
beaulieu
Posté le 03/11/2010 16:15:08
Est ce que cela vous surprend ? Moi aucunement mr Preval est un peu deconnecter de la realité Haitienne et des besoins de son peuple.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n