Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Cap-Haïtien : Cap sur le carnaval 2023

iciHaïti - Fondation Digicel : Concours de poésie, participation ouverte

iciHaïti - Circulaire : Clarification sur les documents sanctionnant les examens de fin d'Études

iciHaïti - École Hôtelière d’Haïti : Journée d'intégration de la vacation p.m.

iciHaïti - Arbitrage international : Vers la 1ère séance de tests physiques pour les arbitres officiels FIFA d’Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Note de la BRH : Dégradation continue du climat des affaires au 1er trimestre

Haïti - Mondial Australie/ Nouvelle Zélande : Barrages intercontinentaux de qualification (liste finale)

Haïti - Brésil : Prise de rendez-vous du Visa humanitaire (VITEM 3)

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Social : L’arrestation d’un étudiant provoque des réactions de violence (MAJ 15:00)
25/05/2010 11:03:20

À l’origine de cette situation, l’intervention d’un contingent brésilien de la Minustah dans l’enceinte de la faculté d’Ethnologie, et l’arrestation par les casques bleus de l’étudiant Frantz Mathieu Junior.
 
Certains étudiants affirment que l’arrestation de Frantz Mathieu Junior est due à ses prises de position contre la mise sur pied de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH), d’autres considèrent qu’il s’agit d’un enlèvement. Le étudiants sont hostiles à la mise en place de la CIRH qu’ils considèrent comme une violation de la souveraineté nationale

Des jets de pierres et des barricades de pneus enflammés érigées dans les parages de la faculté d’Ethnologie ont été la réponse à cette arrestation. Des pare brises de plusieurs véhicules ont été brisé avant l'intervention de la PNH qui a du faire usage de gaz lacrymogène.
 
La MINUSTAH à quant à elle indiqué avoir appréhender un étudiant qui avait lancé des pierres contre une patrouille de casques bleus [?] « Il n'est pas convenable de lancer des pierres contre des troupes de l'ONU, et cela constitue une provocation », a dit le responsable de la MINUSTAH. «Toutefois, nos soldats ne devraient pas pénétrer l'enceinte d'une université. Cet acte a engendré une réponse hostile qui nous éloigne de notre véritable travail ».

S/ HaïtiLibre 

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n