iciHaïti - Croix-des-Bouquets : Des tonnes fatras et d’immondices retirées du marché de Dargout

iciHaïti - EDH : Environ 200 poteaux en béton sont arrivée dans le Nord-Ouest

iciHaïti - Démenti : Fausses invitations de la Primature

iciHaïti - Tourisme : Rencontre entre Sco Tour Haïti et la ferme écologique Wynne Farm

iciHaïti - Floride : 19 migrants haïtiens clandestins débarquent près du parc de Boynton Beach


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #311

Haïti - Politique : Le secteur protestants soutient l'opposition et appelle à la transition

Haïti - Sécurité : Le Ministère de l’Éducation condamne les enlèvements et les attaques contre les écoles

Haïti - FLASH : Atterrissage d’urgence d’un avion de Jet Bleu à Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Social : L’arrestation d’un étudiant provoque des réactions de violence (MAJ 15:00)
25/05/2010 11:03:20

À l’origine de cette situation, l’intervention d’un contingent brésilien de la Minustah dans l’enceinte de la faculté d’Ethnologie, et l’arrestation par les casques bleus de l’étudiant Frantz Mathieu Junior.
 
Certains étudiants affirment que l’arrestation de Frantz Mathieu Junior est due à ses prises de position contre la mise sur pied de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH), d’autres considèrent qu’il s’agit d’un enlèvement. Le étudiants sont hostiles à la mise en place de la CIRH qu’ils considèrent comme une violation de la souveraineté nationale

Des jets de pierres et des barricades de pneus enflammés érigées dans les parages de la faculté d’Ethnologie ont été la réponse à cette arrestation. Des pare brises de plusieurs véhicules ont été brisé avant l'intervention de la PNH qui a du faire usage de gaz lacrymogène.
 
La MINUSTAH à quant à elle indiqué avoir appréhender un étudiant qui avait lancé des pierres contre une patrouille de casques bleus [?] « Il n'est pas convenable de lancer des pierres contre des troupes de l'ONU, et cela constitue une provocation », a dit le responsable de la MINUSTAH. «Toutefois, nos soldats ne devraient pas pénétrer l'enceinte d'une université. Cet acte a engendré une réponse hostile qui nous éloigne de notre véritable travail ».

S/ HaïtiLibre 

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n