Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie

iciHaïti - Choléra : Bulletin quotidien #454

iciHaïti - Culture : Histoire des 80 ans du Centre d’Art


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Mondial U-20 Chili 2025, éliminatoires : «J-3» Liste définitives des Grenadiers sélectionnés

Haïti - FLASH : Mgr Pierre André Dumas blessé dans une explosion à Port-au-Prince

Haïti - FLASH : 51 personnes inculpées dans l’Assassinat du Président, dont Martine Moïse, Claude Joseph et Léon Charles (liste)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : «Ce n'est pas un choix que j'ai, c'est un devoir...» dixit Martelly
29/01/2016 06:22:54

Haïti - FLASH : «Ce n'est pas un choix que j'ai, c'est un devoir...» dixit Martelly
Jeudi, en marge de l’inauguration du complexe socio-communautaire du Wharf de Jérémie à Cité Soleil, le Président Martelly a tenu a préciser sa position sur les conditions de son départ le 7 février 2016.

Extrait de l’intervention du Président Martelly :
« Face à la situation dans le pays, chaque jour nous nous asseyons pour réfléchir pour voir comme apporter un dénouement à la crise électorale, il faut que les élections se fassent. Le Président Martelly travaille à trouver une solution à la crise avant le 7 février mais, je vous dis également qu'un 7 février qui arriverait sans une proposition concrète, mettrait le pays dans une situation que même la Constitution ne prévoit pas. Que va t-il se passer après le 7 février ? Il y a beaucoup de monde qui ont des confusions ou des craintes mais je veux vous dire, que nous travaillons pour qu'avant le 7 février nous trouvions une solution.

Au cas où ils essaient [l’opposition] de nous trainer sur le temps pour ne pas trouver de solution, j'ai pris la responsabilité d'inviter des instances, des institutions internationales, c'est moi qui leur ait demandé de venir nous accompagner, parce que je ne suis pas d'accord pour que des personnes qui ne veulent pas d'élections prennent le pouvoir sans aller en élections.

Dans ce sens nous cherchons un dénouement à la crise avant le 7 février, s'ils nous trainent jusqu’au 7 février sans qu'il y ait une solution, je vous dis que ces personnes qui ont un plan macabre de prendre Haïti en otage, comme Président de la République je ne peux pas laisser ce plan fonctionner.

Je demande à la population de rester vigilante, de veiller, je ne crois pas qu'il y ait une seule position dans le pays celle des personnes qui ne veulent pas d'élections, je crois qu'il y a une autre majorité, qui est silencieuse, mais qui veut des élections et qui comprend que la démocratie c'est ce que nous demandons, pour que les élections soient faites, pour qu'un Président remplace un Président.

Nous allons donner au dialogue le temps, pour venir avec une solution pour sortir de la crise au lieu de rentrer dans plus de crise.

Mais je vous dis aussi, il y a des personnes pour leur intérêts personnels, qui demandent des crises, il y a beaucoup de personnes qui veulent que le 7 février arrive sans que je sache où aller, pour qu'ils puissent en bénéficier eux-mêmes.

Je vous rappelle que l'Article 136 de la Constitution demande que le Président assure la continuité de l'État et garantisse la bonne marche des institutions, ce n'est pas un choix que j'ai, c'est un devoir que j'ai, la Constitution le demande et je vais le respecter.

Je ne peux pas être Président de la République et au matin du 7 février laisser le pays dans une incertitude, ça ne se passera pas comme ça. Incertitude non. Consensus oui. Dialogue oui [...] »


SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Lamain
Posté le 30/01/2016 16:43:25
Il ne faut pas laisser le pays entre le main des Politiciens qui ne cherchent que leur intérêt personnel. Martelly à fait ses preuves en tant que chef et nous le suivrons en tant que tel. Neg Ayisyen Gason vanyan. Levé kanpe kont vagabon k'ap anpeche peyi zanset nou yo mache
Jaguar
Posté le 29/01/2016 20:12:13
Ce monsieur dit que c'est un elu qui remplace un elu, mais qu'a-t-il fait des elus dans les communes Durant tout son mandat? Pour moi ces mots ne sont que du vent. Qu'il ramasse ses clics et ses clacs, sans oublier ses corrompus et fiche le camp...
Vérité
Posté le 29/01/2016 15:10:22
Peu importe les résultats finaux de la stratégie de Martelly, l'opposition violente ne laisse pas d'autres choix que la fermeté et appel à l'aide pour éviter une prise de pouvoir par la violence et la haute criminalité. Les mauvais perdant ne veulent pas d'élections: Si nous suivons les débats un peu partout il est clair que le Peuple haitien veut des élections. L'équipe qui ne veut pas d'élections est composée en grande partie de mauvais perdants que le peuple a rejeté aux dernières élections. Étant sans ni gène ni orgueil, ils manipules les plus vulnérables des quartiers populaires dans leurs intérêts mesquins. Jadis, être avocat en Haiti était une profession noble. Or,depuis la propagation du virus présidentite, certains hommes haïtiens qui se disent avocats agissent comme des criminels de bas niveau. Quand des hommes de lois et des politiciens descendent aussi bas pour le pouvoir, il y a lieu de se demander : "Qu'est ce qu'il reste de ce pays ?
Agrippa
Posté le 29/01/2016 14:09:46
Sage décision! Je craignais tellement qu'il y ait un vide présidentiel et que toutes sortes d'individus prennent le Palais d'assaut. Si le Président Martelly reste au pouvoir après le 7 février, c'est la faute du G8 et des autres assoiffés du pouvoir. Je sais qu'ils vont entrer dans une colère noire, mais tant pis pour eux. Tenez ferme, Monsieur le Président, ne lâchez pas!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n