Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»


+ de nouvelles



Haïti - Épidémie : Les violences compromettent l’aide humanitaire dans le Nord
17/11/2010 12:52:39

Haïti - Épidémie : Les violences compromettent l’aide humanitaire dans le Nord
La communauté humanitaire en Haïti appelle à une fin immédiate des désordres au Cap Haïtien, qui sont en train de compromettre les efforts déployés par la communauté humanitaire pour faire face à l'épidémie de choléra qui secoue la région.

Au nom de la communauté humanitaire, le Coordonnateur Humanitaire des Nations Unies en Haïti, Monsieur Nigel Fisher a souligné que, « pendant que les approvisionnements en médicaments et matériel d'hygiène arrivent lentement au Cap Haïtien, le personnel médical est submergé. La mortalité liée au choléra ne cesse de grimper et la situation sécuritaire empêche les approvisionnements d'arriver à ceux qui ont le plus besoin d'aide » Le département du Nord fait face à un taux de mortalité hospitalière (7,5%), le plus haut dans le pays.

M. Fisher a appelé tous les acteurs impliqués dans ces désordres sociaux à arrêter immédiatement leur mouvement afin que les partenaires nationaux, et internationaux puissent continuer à sauver des vies « Chaque jour que nous perdons signifie que des hôpitaux sont privés de médicaments, des patients ne reçoivent pas le traitement dont ils ont besoin, et des personnes ignorent le danger auquel elles font face. Il est crucial que tout ce qui est possible soit fait afin de contenir la propagation de cette maladie dans le Cap Haïtien, pendant que nous sommes encore en mesure de le faire, mais cela devient très difficile dans la situation actuelle. » a déclaré le coordonateur.

Les Nations Unies ont jusque là, été obligées d'annuler des vols transportant du savon, des approvisionnements en matériel médical et du personnel médical au Cap Haïtien et à Port de Paix. Sur le terrain, Oxfam a suspendu un projet visant à chlore de l'eau pour 300,000 personnes dans les quartiers défavorisés, l'OMS a arrêté la formation du personnel médical et 500 tonnes d'aliments ont été pillées et brulé dans l'entrepôt du PAM. Les barrages routiers installés par les manifestants empêchent également les gens de se rendre à l'hôpital.

« Nous lançons un appel à tous ceux qui ont commis de tels actes de se souvenir que l'action humanitaire pour combattre le choléra fait la différence entre la vie et la mort pour toutes celles et tous ceux qui sont touchés par l'épidémie ».

Le Président, René Préval a dépêché hier mardi, une délégation gouvernementale de haut niveau formé des Ministres de l’intérieur et des Collectivités Territoriales, Paul Antoine Bien-Aimé, des Travaux Publics, Transports et Communications, Jacques Gabriel, de la Santé Publique et de la Population, Alex Larsen, de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural, Joanas Gué, du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre, Joseph Jasmin, et du Directeur Général de la Police Nationale d'Haïti, Mario Andresol, afin de prendre les dispositions nécessaires pour normaliser la situation.

Lire aussi:
https://www.haitilibre.com/article-1674-haiti-social-emeute-a-cap-haitien-16-blesses-2-morts.html
https://www.haitilibre.com/article-1679-haiti-epidemie-18-382-cas-declares-1-110-morts-pas-de-ralentissement-en-vue.html
https://www.haitilibre.com/article-1681-haiti-insecurite-la-minustah-est-elle-capable-d-assurer-la-securite.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gaspar
Posté le 18/11/2010 22:45:02
Le mouvement peut-être spontané, mais dans le cas ou il serait dirigé, nous pensons que les instigateurs devraient avoir des considération humanitaires. Laissez la chance a ces missions sanitaires de circonscrire ce fleau .
Harfang des Neiges
Posté le 17/11/2010 15:01:41
La présence de la Minustah est essentielle pour nous les groupes humanitaires. Sans sécurité nous ne réussisons pas à acheminer les équipements médicaux. L'ajout d'un désordre social ne peut qu'aggaver la situation. Que l'ONU retire le contingent Népalais pour préserver la cohésion sociale. Il importe également que les Haitiennes et Haitiens fasse preuve de discernement et ne confondent pas le contingent Népalais des autres contingents essentiels à la survie de milliers de personnes.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n