iciHaïti - Honneur et mérite : 40 ans de service dans la fonction publique haïtienne

iciHaïti - Cap-Haïtien : Membres de la Commission municipale

iciHaïti - Petit-Goâve : Don de la Fondation Réginald Boulos à l'hôpital Notre-Dame

iciHaïti - Politique : Un arrêté Présidentiel converti 141 cartels municipaux en «Commissions municipales»

iciHaïti - Miragoâne : Armes à feu saisies au port de l’Autorité Portuaire Nationale


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 10 juillet 2020

Haïti - FLASH : La Mairie de Petit-Goâve incendiée

Haïti - Diaspora : Message du Consulat d’Haïti a Miami

Haïti - AVIS : Digicel ajuste le prix de certains de ses plans prépayés


+ de nouvelles



Haïti - Épidémie : Dernier bilan, 27,933 cas, 1,523 décès, capacité des centres insuffisante
25/11/2010 04:46:24

Haïti - Épidémie : Dernier bilan, 27,933 cas, 1,523 décès, capacité des centres insuffisante
La situation en Haïti est urgente et va aller en empirant dans les semaines à venir. Un mois après les premiers cas de choléra, 24 organisations non gouvernementales (ONG) assurent des services de santé de réponse au choléra dans les Centres de Traitement du Choléra (CTC) et dans les Unités de Traitement du Choléra (UTC). Dans l’ensemble d’Haïti, 36 CTC sont opérationnels avec une capacité de lits totale d’environ 2.830. Ces centres et leur capacité actuelle, ne suffisent pas à répondre aux besoins de la population alors que la flambée s’étend.

Entre le 19 et le 22 novembre, l’OPS/OMS a distribué 87 tonnes de médicaments et de fournitures essentiels, en coordination avec le MSPP et le PAM. Cette opération, qui englobait tous les neuf départements à l’exception de celui de l’Ouest, a reconstitué les stocks de médicaments dans les zones déjà touchées et a positionné des fournitures pour le traitement d’environ 30% des cas potentiels à traiter sur les mois à venir. Cette semaine, des fournitures médicales sont distribuées à 23 hôpitaux et centres de santé dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Les départements les plus affectés en termes de nombres plus élevés de cas et de décès sont : Artibonite, Nord, Nord-Ouest, Ouest (y compris Port-au-Prince) et Nord-Est. Sur les trois derniers jours, les rapports de partenaires en santé dans le département de l’Artibonite indiquent que les zones rurales suivantes en dehors de Gonaïve notent une augmentation de l’activité des cas : Lalomas (Saint Michel), Gros Morne, Cator, Odige, Bayonnais, Marmelade, Platon, ainsi que Bassin et Vieux Cordes. À Petite Rivière de l'Artibonite, les rapports signalent un nombre élevé de cas dans les zones rurales à Perodin (60 cas) et Medor (105 cas avec 22 décès (20.90%)). Dans le Nord, Cap Haïtien a besoin de fournitures et de ressources humaines à cause de son nombre de cas à la hausse. Une augmentation substantielle de cas est signalée à Le Borgne.

Bilan au niveau national :
Le dernier bilan (cumulatif), en date de lundi 22 novembre 2010 et publié hier mercredi 24, par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) fait état de 27,933 cas d’hospitalisation traités depuis le début de l’épidémie soit 2,685 cas supplémentaires de plus que le dernier bilan du 20 novembre (+ 10.63 %) et 1,523 décès soit 108 décès supplémentaires (+ 7.63 %).

Port-au-Prince et région métropolitaine :
À Port-au-Prince et la région métropolitaine (Port-au-Prince: Carrefour, Cité Soleil, Delmas, Kenscoff, Pétion-Ville, Port-au-Prince, Tabarre et Croix des Bouquets) il est fait état de 2,866 hospitalisations depuis le premier cas déclaré dans ces zones, soit 776 cas supplémentaires de plus que le dernier bilan du 20 novembre (+ 33.09 %) et 140 décès, soit 45 nouveaux décès supplémentaires (+ 47.36 %)

De nombreux travailleurs humanitaires et officiels des institutions onusiennes de la santé estiment que les chiffres officiels sont sous-estimé, les informations en notre position le confirme. Les victimes dans des communauté isolés sont peu ou pas rapporté pour des raison d’accessibilité [ou politique...]. Tous s’accordent pour dire que le chiffre des morts est sans doute supérieur à 2,000. Les taux de mortalité dans le Nord-Est (18.2 % -0.4 %), le Sud (9.6% - 0.3%) et le Sud-Est (9.1 % - 4.2 %) restent les plus élevé du pays (taux de mortalité incluant les décès en hôpital et dans la communauté). Entre le 19 et 20 novembre (sur 24 heures) 1 personne par minute a été infectée et confirmée comme atteinte du choléra au niveau national durant cette période (- 0.30 %)

Note (1) : Les comparaisons sont faites entre les bilans du 20 et du 22 novembre 2010 (48 heures). Les chiffres officiels, intègrent les données envoyées par les départements à la Direction de l’Épidémiologie et incluent désormais, les cas notifiés par les ONG et la Mission médicale cubaine

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1725-haiti-epidemie-dernier-bilan-13-personnes-infectees-et-confirmees-chaque-minute.html
https://www.haitilibre.com/article-1733-haiti-epidemie-un-scenario-d-apocalypse.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n