Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Plus de 347 radios FM illégales sur 697 en Haïti
06/09/2016 12:32:12

Haïti - Sécurité : Plus de 347 radios FM illégales sur 697 en Haïti
Vendredi, Jean Marie Altéma le Directeur Généra du Conseil National des Télécommunication (CONATEL) en conférence de presse a déclaré « la réalité aujourd'hui c'est que nous avons beaucoup de radios, beaucoup sont dans une situation régulière et légale, mais il y en a beaucoup d'autres qui sont dans une situation irrégulière et illégale » précisant « sur l’ensemble du pays, on dénombre 697 stations de radio rien que sur la bande FM, dont 347 sont illégales »,

Outre cet aspect de légalité, se pose le problème d’interférence entre les stations en raison du taux de saturation de la bande FM (pour les stations légales) : + 158% dans la zone métropolitaine, (département de l'Ouest) ; + 108% dans l'Artibonite, + 122% dans le Nord et le Nord-Est et +122% dans le Sud.

Ajoutant « [...] chaque jour nous avons des demandes pour des assignations de fréquences ou des demandes d'autorisations pour le fonctionnement de station de radio, mais nous ne pouvons pas satisfaire ces demandes parce que techniquement c'est impossible... »

Par ailleurs, Jean Marie Altéma, a indiqué que le CONATEL continuait à recevoir des plaintes de l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC) concernant des stations FM, qui ne respectent pas les normes du CONATEL concernant la puissance et la hauteur des tours d’antenne, ni l’espacement de fréquence exigé par l’Union internationale des Télécommunications (UIT) de 400 kilohertz, ce qui causent des interférences graves sur des fréquences aéronautiques en usage, une situation qui peut avoir de très graves conséquences si un pilote ne parvient pas a recevoir clairement les communications de la tour de contrôle.

Se basant sur le fait que 347 des 697 stations ne sont pas légalement enregistrées, Jean Marie Altéma estime que la première démarche, sera une phase de régularisation, affirmant travailler sur un plan pour réguler la situation, déplorant un manque de moyens techniques et financiers. Par ailleurs, il indique que le CONATEL a déjà lancé une opération d’inspection des tours d’antennes, certaines ne respectant pas la hauteur ont été détruite, parallèlement, il souligne que le service juridique de son institution va procéder prochainement à des interventions, en vue de la fermeture de certaines stations de radios illégales à problèmes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-18186-haiti-avis-le-conatel-menace-les-radios-illegales.html
https://www.haitilibre.com/article-13657-haiti-technologie-ensemble-de-mesures-visant-la-regularisation-des-telecommunications.html
https://www.haitilibre.com/article-13466-haiti-flash-des-entites-clandestines-menacent-la-securite-aerienne.html
https://www.haitilibre.com/article-12571-haiti-telecommunication-interferences-et-fraudes-vers-une-solution-bilaterale.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Olivier Jr
Posté le 08/09/2016 09:46:22
Au lieu de détruire les antennes des stations de radio qui ne respectent pas les normes .Il serait préférable de leur offrir un chance de régulariser leur situation en accordant un délai raisonnable aux propriétaires. De ce fait,Conatel agirait avec plus d'humanité en agissant de concert avec les fautifs. La gestion participative est plus efficace, plus démocrate, tout en donnant une chance à l'autre de participer à la prise de décision. En toute chose, il faut éviter de tomber dans l'arbitraire et l'autoritarismne si l'on veut respecter les droits citoyens et leur offrir une société ou règne la primauté du droit.
pipo
Posté le 06/09/2016 14:23:15
Déplorant un manque de moyens techniques et financiers, donc les 350 autres stations qui paient leur license religieusement chaque année n'ont rien reçu comme protection de la Conatel. Un autre organisme de bon a rien comme l'EDH.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n