iciHaïti - Éducation : Tournée du Ministre Cadet dans les Centres d'examens

iciHaïti - Social : La Première Dame d’Haïti annule sa visite à Washington

iciHaïti - Politique : Séance plénière dans la salle polyvalente du Sénat

iciHaïti - Tennis : L’haïtiano-Japonaise Naomi Osaka n’est plus #1 mondiale

iciHaïti - Sécurité : 42 accidents, 101 victimes en hausse de 200%


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : L’Unité de Sécurité Générale du Palais sous enquête

Haïti - Santé : Le Centre Ambulancier National dément et déplore !

Haïti - Sécurité : L’intolérance politique met en danger les acquis démocratiques

Haïti - FLASH ONU : Après la MINUJUSTH voici venir le BINUH


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : L'ONU a voté, départ définitif de la Minustah en octobre
13/04/2017 11:33:42

Haïti - FLASH : L'ONU a voté, départ définitif de la Minustah en octobre
Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé jeudi de mettre fin à la présence des Casques bleus en Haïti, pour les remplacer par une force de police plus restreinte.

La résolution adoptée à l'unanimité par le Conseil prévoit la fin de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), déployée depuis 13 ans, d'ici à la mi-octobre.

La résolution approuvée étend le mandat de la mission, la Minustah, pour ses six derniers mois au cours desquels les 2,370 militaires quitteront progressivement.

Il crée une mission de maintien de la paix pour une période initiale de six mois comprenant 1,275 policiers qui continueront à former la police nationale. La nouvelle mission aidera également le gouvernement à renforcer les institutions judiciaires et juridiques et s'engager dans la surveillance, le reporting et l'analyse des droits de l'homme.

La résolution reconnaît « l'étape importante vers la stabilisation » obtenue par la tenue réussie d'élections présidentielles et législatives et le retour du pays à un « ordre constitutionnel. »

Rappelons que le Gouvernement haïtien avait souscrit aux modalités selon lesquelles s’opèrera la transition, notamment :

- Le retrait complet, mais échelonné, des 2370 membres de la composante militaire durant la période de transition ;

- La réduction du nombre d’unités de police constituées (UPC)– et du nombre de policiers individuels ;

- La participation de la nouvelle mission à la mise en œuvre du Plan de développement stratégique de la Police nationale d’Haïti ;

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-20645-haiti-flash-le-gouvernement-haitien-appui-la-nouvelle-mission-de-l-onu.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


JHBlaise
Posté le 14/04/2017 05:32:38
Haiti n'a le droit ni de refuser, ni même de faire des objections sur la soi-disante "nouvelle mission".Les affaires d'Haiti à l'ONU sont gérées par le groupe Washington-Ottawa-Paris qui ne peut, en rien se fier à la Poice locale en ce qui a trait à la défense de ses intérêts dans le pays conquis.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n