iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le Forum Economique inquiet de l’effet négatif des manifestations
26/05/2017 10:55:49

Haïti - Politique : Le Forum Economique inquiet de l’effet négatif des manifestations
Dans une note, le Forum Economique du Secteur Privé constate avec inquiétude que les revendications salariales du secteur ouvrier ont dégénéré en manifestations violentes qui ont perturbé le travail des entreprises du secteur d'exportation textile, les obligeant ainsi à suspendre temporairement leurs activités le samedi 20 et le lundi 22 mai 2017 https://www.haitilibre.com/article-20989-haiti-flash-des-ouvriers-forces-a-prendre-le-beton-des-entreprises-ferment.html

Le Forum réaffirme l'engagement unanime de ses membres vis-à-vis du respect de la loi et en particulier du Code du Travail « L'application de l'article 137 de ce code traitant de l'ajustement du salaire minimum, ne devrait souffrir d'aucune exception, dans l’intérêt de tous » rappelant que « Le Secteur textile qui représente, plus de 80 % des exportations haïtiennes et assure plus de 40,000 emplois directs, est fortement sensible aux variations de coûts des facteurs de production. La survie des entreprises de ce secteur et le maintien des emplois qu'elles créent sont incompatibles avec la violence et passent par un dialogue social constructif aboutissant notamment à la fixation de salaires raisonnables et à l'aménagement de conditions de travail équitables.

Les manifestations organisées en dehors des principes démocratiques et du droit du travail ont entrainé des pertes économiques aussi bien pour les entreprises que pour les ouvriers, ainsi que pour l'économie dans son ensemble et affecté l'image extérieure d'Haïti. Elles ont un effet négatif sur les efforts publics et privés engagés au cours des dernières années pour mieux repositionner Haïti dans la région, pour améliorer ses gains de compétitivité et pour capter plus d'investissements nationaux et étrangers. »

Mercredi la situation n'était toujours pas revenue à la normale au niveau des entreprises du parc de la SONAPI, seules 3 usines ont fonctionné au ralenti, alors que la plupart des autres sont restées fermées malgré la présence sur place des ouvriers qui refusaient de travailler.

Jeudi, au cours d'un point de presse au Salon diplomatique de l'Aéroport International Toussaint Louverture, le Chef de l'Etat interrogé sur le sujet a déclaré « Seul le dialogue peut résoudre le problème du salaire minimum » lançant un appel au Conseil Supérieur des Salaires (CSS) pour qu’il se prononce sur la question avant d’ajouter « L'État est en train de prendre des dispositions au niveau des parcs industriels pour répondre à des besoins urgents en terme d'accompagnement des ouvriers : subvention de la nourriture, assurance maladie et transport »

De son côté, Georges Sassine, le Président de l'Association des Industrie d'Haïti (ADIH), appel au retour au calme, se disant ouvert au dialogue sur l’augmentation du salaire minimum journalier des ouvriers de la sous-traitance, tout en affirmant qu’une augmentation de 100%, était totalement inacceptable pour les patrons.

Notez que les syndicats ouvriers annoncent 4 nouvelles journées de manifestations, pour continuer de réclamer un ajustement du salaire minimum journalier à 800 gourdes : vendredi 26, lundi 29, mardi 30 mai et jeudi 1er juin 2017.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-20989-haiti-flash-des-ouvriers-forces-a-prendre-le-beton-des-entreprises-ferment.html

HL/ SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n