Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





IciHaïti - Hebdo-Route : Au moins 132 victimes en 6 jours

iciHaïti - ONU : Importante réunion du Chancelier haïtien avec des membres du Conseil de Sécurité

iciHaïti - Politique : Haïti réaffirme son adhésion à la charte démocratique interaméricaine de l’OEA

iciHaïti - Théâtre : La pièce «Opéra Poussière» de Jean D’Amérique remporte le Prix Théâtre RFI 2021

iciHaïti - Cap-Haïtien : Funérailles émouvantes du Directeur Général a.i de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #557

Haïti - Politique : Le Rassemblement des Jovenelistes condamne la volonté du P.M. d’instituer une autocratie

Haïti - Diplomatie : Le Chancelier Joseph s’est entretenu avec l’Ambassadrice US à l’ONU Linda Thomas-Greinfield

Haïti - Covid-19 : Haïti pourrait mettre plus de 5 ans à récupérer le niveau de revenu par habitant de 2019


+ de nouvelles



Haïti - Jacmel : Des autorités dans le Sud-Est, critiquent les ONG et l’État
17/01/2011 12:17:35

Haïti - Jacmel : Des autorités dans le Sud-Est, critiquent les ONG et l’État
Les autorités dans le Sud-Est du pays soumettent leurs évaluations de la situation un an après le séisme du 12 Janvier 2010. La mairie de Jacmel, exprime ses réserves par rapport au mode d’intervention des ONG dans le département. De son coté, la Délégation départementale, met l’accent principalement sur la faiblesse des institutions étatiques et aussi sur la nécessité d’améliorer la collaboration, entre les différents intervenants humanitaires.

Les relations entre la mairie de Jacmel et les Organisations Non Gouvernementales (ONG), ont souvent donné lieu à des « conflits de pouvoir », depuis le séisme. Ronald Andris, le maire adjoint de Jacmel, déplore que la mairie ne soit pas assez impliquée dans les interventions menées par les ONG dans cette commune ». Il soutient que ce déficit de communication, a des conséquences directes sur les sinistrés dans cette région, il plaide en faveur, d’une redéfinition des rapports entre les ONG et les autorités locales.

Quant à Ramilus Bolivar, Délégué départemental du Sud-Est, il se dit conscient de l’importance de l’intervention de certaines ONG dans son département, mais reproche l’attitude de la plupart de celles-ci « qui souvent ne tiennent pas compte des recommandations des autorités départementales ».

Ronald Andris et Ramilus Bolivar pointent du doigt la faiblesse de l’appareil étatique comme principale cause des écarts de la part des ONG. Les deux représentants exhortent les 53 ONG (1) qui opèrent le Sud-est, à s’assoir d’abord avec les autorités avant d’entamer des interventions.

(1) Selon les chiffres de la délégation du Sud-est.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-649-haiti-reconstruction-tension-a-jacmel-entre-les-ongs-et-edwin-zenny.html
https://www.haitilibre.com/article-643-haiti-reconstruction-jacmel-entre-interets-politiques-et-interets-citoyens.html
https://www.haitilibre.com/article-1057-haiti-jacmel-edwin-zenny-interdit-la-construction-d-abris-transitoires.html

HL/ HaïtiLibre / CB

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Bags55
Posté le 17/01/2011 22:09:40
Enfin! Des autorités municipales qui mettent leurs culottes! L'action d'une ONG dans un milieu ne devrait pas se faire au détriment d'un plan d'intervention d'ensemble, encadré par les autorités municipales. Ce sont ces dernières qui connaissent les vrais besoins de leurs commettants. Ce sont elles qui peuvent définir les paramètres pour une intervention efficace et efficiente. Toutefois, en même temps que j'écris ceci, je suis aussi conscient d'un fond de méfiance de la part des ONG au su de toutes les malversations qui ont eu lieu dans ce pays par certaines «autorités». Pourtant, il est un principe qui devrait être établi pour tout organisme étranger qui souhaite collaborer à la reconstruction d'Haïti, c'est la préséance, la primauté des pouvoirs des administrateurs municipaux, le maire et ses conseillers.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n