iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Social : Manifestation et mobilisation réduites...
07/02/2011 13:12:44

Haïti - Social : Manifestation et mobilisation réduites...
Pour beaucoup et principalement pour l’opposition, le mandat du Président Préval s’achève aujourd’hui... Mais une loi [très contestée] votée par les deux chambres, permet au Chef de l’État de rester au pouvoir jusqu’au 14 mai 2011, date qui correspond à 5 ans de présidence.

Le chef de cabinet du Président Préval a confirmé ce lundi, dans une déclaration à la presse, que le chef de l’État restera en fonction le temps que le pays choisisse son successeur. « Il restera en fonction jusqu'au 14 mai. Il ne partira pas aujourd'hui. »

Un peu plus de 200 personnes ont répondu à Port-au-Prince, ce lundi, aux appels de divers acteurs et partis de l'opposition, en vue de manifester pour demander le départ du Président, René Préval.

Des barricades d’ordures et de pneus enflammés ont bloquées une circulation déjà réduite dans la capitale. Les manifestants ont jetés des pierres sur les policiers et les casques bleus de la Minustah qui ont répliqués en tirant en l’air pour les disperser, créant des mouvements de paniques.

Pour l’instant, il n’y a pas de signe de mobilisation massive aux appels répétés de l’opposition, mais des mouvements isolés de faible ampleur, beaucoup de rues sont vides, la population ayant préférée rester chez elle par prudence.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2294-haiti-politique-le-7-fevrier-un-jour-pas-comme-les-autres.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 08/02/2011 07:09:25
@Roro -- Je ne suis guère optimiste quant à un dialogue entre nos élites et le peuple. Pourquoi? Nous avons deux élites, l'élite marchande qui est un ramassis d'étrangers, ayant donc très peu d'intérêt dans le bien-être du pays. L'autre élite, un ramassis de politiciens sans conviction et aucune notion du concept de pays. Cette élite, prédatrice, n'en fait qu'à sa tête. Et le peuple? D'honnêtes gens pour la plupart qui bossent nuit et jour afin d'assurer un meilleur lendemain à leurs progénitures. Les principaux acteurs devraient réaliser que le sauvetage ou l'anéantissement national dépend de tout à chacun, mais ca requiert cette prise de conscience jusque là inconnue du psychisme haïtien.
Clau
Posté le 08/02/2011 03:19:35
Préval et la communauté international a tout intérêt a ce que Préval continue la mascarade électorale. On fera en sorte que la majorité a la législative soit INITE pour que Préval garde son pouvoir a l'intérieur du pays et ne soit pas jugé pour malversations politiques et détournement de fonds.
Antoine Moliere
Posté le 07/02/2011 21:14:50
Je crois que n'importe qui peut s'évaluer et comprendre quand il n'a pas assez de capacité pour une position donnée. Ce n'est pas un honneur d'être Président, comme ce présent à conduit sa présidence. D'abord pour moi, être Président, c'est le job d'un sage, non pas un régulier. Bien qu'un vrai sage refuserait une telle position.
roro
Posté le 07/02/2011 18:27:25
Même s'il y a une certaine désaffection des gens aux politiques, je ne qualifierais pas la faiblesse de la mobilisation comme un désaveu. Il y a effectivement un sentiment de fatigue, comme le dit Kool Groove, en raison de deux facteurs interreliés: 1) le petit peuple vit au jour le jour et n'est pas prêt a s'engager dans une dynamique de manifestation monstre qui risque de durer et compromettre son gagne pain quotidien (il y en a eu tellement de 1986 a nos jours et les gens ne voient pas le changement) 2) le petit peuple fait payer aux politiciens leur incapacité a s'unir et présenter un projet solidaire de société viable à la Nation et l'opposition a perdu les élections en 2006 en raison de cette incapacité. Le Dialogue National est nécessaire. Nos élites doivent s'entendre avec le peuple pour décider les chemins (Progrès social, entente politique, mécanisme de médiation et de résolution de conflits en cas de crise et désaccord politique majeure, poles de développement à promouvoir dans les Départements selon leur aptitude, rôle et apport de la diaspora, Décentralisation, redéfinition de l'être haitien et la place que devrait avoir la Nation dans l'espace sous-régional etc..) à prendre pour mettre le pays sur les rails pour les prochaines 50 années. Ce Dialogue devrait déboucher sur un acte contraignant (Nouveau Pacte de Refondation de la Patrie, de l'Être Haitien pour le Bonheur et le Progrès) et les sanctions en cas de violation par les parties.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n