iciHaïti - Crise : La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme inquiète

iciHaïti - Insécurité : l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Néhémie Joseph

iciHaïti - ONU : António Guterres préoccupé par la crise en Haïti

iciHaïti - Brésil 2019 : Nos Grenadiers U-17 vont disputer la Coupe du Monde (Calendrier)

iciHaïti - Littérature : Louis-Philippe Dalembert Lauréat du Prix de la Langue Française


+ de nouvelles


Haïti - Santé : Démenti formel de rumeurs de cas d’Ébola au pays

Haïti - Politique : Le Gouvernement prend des mesures pour améliorer la distribution d’électricité

Haïti - Crise : Haute tension à Léogâne

Haïti - 213e Dessalines : Offrande florale du Président Moïse sous haute sécurité

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Ramdin en Haïti, rencontres avec Préval, Manigat, Martelly et le CEP...
26/02/2011 05:30:44

Haïti - Élections : Ramdin en Haïti, rencontres avec Préval, Manigat, Martelly et le CEP...
Le Secrétaire général adjoint de l'Organisation des États américains (OEA), Albert Ramdin, a rencontré les hauts responsables politiques et électoraux en Haïti cette semaine, où les préparatifs se poursuivent pour le second tour des élections présidentielles et législatives qui se tiendront dans moins d'un mois.

Lors d'une visite de deux jours, Ramdin a rencontré le président haïtien René Préval et les candidats à la présidence Mirlande Manigat et Michel Martelly. Le haut fonctionnaire de l'OEA a également rencontré Pierre Louis Opont, le directeur général du Conseil Électoral Provisoire (CEP), ils ont parlé de l'état de la mise en œuvre des recommandations visant à améliorer et à renforcer les systèmes électoraux pour le second tour des élections, prévues pour le 20 mars.

La visite comprenait des rencontres avec des représentants du forum du secteur privé haïtien, qui se sont engagés à travailler avec les fonctionnaires électoraux pour aider en ce qui concerne les systèmes de communication qui seront utilisé pour diffuser les informations depuis les bureaux de vote.

Le Secrétaire général a également rencontré les ambassadeurs des différents pays résidents en Haïti, et le Représentant spécial de l'Organisation des Nations Unies pour Haïti, Edmond Mulet, avec qui il a discuté des systèmes de sécurité mis en place pour les élections.

Selon l'Ambassadeur Ramdin, "En termes de logistique, nous espérons que les fonctionnaires électoraux locaux pourront mettre en œuvre d'une manière effective et en temps voulu les recommandations soumises par les experts pour éviter les problèmes rencontrés lors du premier tour. Ils semblent être optimistes. Pendant ce temps, les candidats ont la grande responsabilité de contribuer à une atmosphère de paix, avant et pendant les élections. Il y a un long chemin à parcourir après les élections, et toutes les personnes impliquées doivent être capables de travailler ensemble pour répondre aux attentes du peuple haïtien pour une vie meilleure."

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2373-haiti-elections-mesures-de-securite-pour-le-second-tour.html
https://www.haitilibre.com/article-2158-haiti-oea-quelques-pages-cles-du-rapport-final-de-l-oea.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


uvdld
Posté le 01/03/2011 14:24:57
Lorsqu'il s'agit d'Haiti, c'est complètement le monde a l'envers. Dans tout pays qui se respecte et se fait respecter, il convient au gouvernement d'interpeler les diplomates étrangers pour toute consultation requise. Chez nous c'est le contraire qui se fait. Tout étranger s'arroge le droit d'intervenir dans les affaires haitienne, se pense expert sur le terrain, se croit en territoire conquis (les ONG réclament une position de choix dans le processus de prise de décisions), l'Ambassadeur espagnol fait des remontrances au gouvernement haitien parce que le projet présent ne se déroule pas comme prevu, le représentant de l'OAE convoque le Président, les candidats et directeur d'elections pour s'assurer que les directives de lOrganisme sont suivies, le Canada, les États-Unis et la France se partagent la première victime de le loi sur le droit a l'ingérance et j'en passe... Pour tout ceci nopus, Haitiens, nous en sommes les premiers responsables. C'est le moment maintenant de briser ce carcan qui nous étouffe et nous détruit. [modération].
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n