iciHaïti - Ligue des Nations : Des nouvelles de nos Grenadiers à Managua

iciHaïti - Social : Livraison de produits alimentaires pour 59 restaurants communautaires dans le Nord

iciHaïti - Social : Objectifs ambitieux de l’Observatoire de la Jeunesse Haïtienne

iciHaïti - Politique : Activité de plaidoyer des 12 mairesses d’Haïti

iciHaïti - Nicaragua : Le premier groupe des Grenadiers est bien arrivé à Managua


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - PetroCaribe : Daméus soupçonne une compagnie dominicaine un peu rapidement !

Haïti - Politique : Drapeau noir et rouge, l’OPC indigné de l'affront subi par le peuple haïtien

Haïti - RD : Multiplication des arrestations et de déportations d’haïtiens dans la province de Pedernales

Haïti - Éducation : La Bataille de Vertières s’invite dans les écoles


+ de nouvelles



Haïti - Politique : L’opposition menace de traduire en justice Michel-Ange Gédeon !
09/11/2018 08:04:31

Haïti - Politique : L’opposition menace de traduire en justice Michel-Ange Gédeon !
Les avocats du mouvement démocratique et populaire, qui regroupe une vingtaine de partis politiques de l’opposition, issue de l’accord signé à l’Arcahaie le 19 août 2017, envisagent d’intenter une action en justice contre Michel Ange Gédeon, le Directeur Général de la Police National d’Haïti (PNH), si celui-ci ne prend pas les mesures pour faciliter l’identification des policiers impliqués dans des actes de violences sur des citoyens les 17 et 31 octobre 2018, lors des manifestations qui ont fait plusieurs morts et blessés.

« Une requête sera acheminée dans la matinée de ce vendredi 9 novembre 2018 au Directeur Général de la PNH pour lui demander de prendre toutes les mesures administratives qui s’imposent afin de faciliter l’identification des policiers fautifs et les traduire par devant les instances Judiciaires compétentes pour qu’ils puissent été jugés et punis conformément à la Loi.

Sinon, le Directeur Général de la PNH, Michel Ange Gédeon, sera personnellement poursuivi tant sur le plan pénal que disciplinaire par devant les instances nationales et internationales.

Plus loin, les avocats du secteur Démocratique et Populaire saisiront la Cour Pénale Internationale pour solliciter une enquête sur les graves crimes contre l’humanité, commis en Haïti, » informe Me André Michel dans une note.

En savoir plus sur le mouvement démocratique et populaire
Les initiateurs de ce mouvement d’opposition sont : Antoine Bien-Aimé ; Me André Michel, Nènèl Cassy, Walson Sanon, Marjory Michel, Evalière Beauplean, Kelly C. Bastien, Manès Louis, Dupiton Joseph, Antonio Chéramy, Wilner Joseph, Axène Joseph, Roger Millien, Ricard Pierre, Lamercie Charles Pierre, Evelt Fanfan, Camille Edouard Jr, Roody Pierre Paul, Primptemps Bélizaire, Ulrick Saint-Cyr, Jean Baptiste Bien-Aimé, Ronique Paul Jean, Thomas Jean René et Mendez Soraya.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Patt22
Posté le 09/11/2018 08:43:33
Ces opposants politiques ont un plan macabre pour Haïti. Alors qu'ils veulent tout détruire dans le pays, ils sont en train maintenant de menacer la police de poursuite judiciaire qui fait jusqu'ici un travail très professionnel. Il ne faut pas céder a ces pressions indues de ces antipatriotes qui ne défendent que leurs ambitions mesquines... C'est juste du chantage pour tenter de mettre le pays en feu afin d'atteindre leur but dévastateur qui sera l'atteinte du pouvoir
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n