Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Hebdo-Route : Baisse spectaculaire des accidents

iciHaïti - Petit-Goâve : Arrestation d’un membre du gang «5 secondes»

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (juillet 2022)

iciHaïti - Politique : Réunion entre le Ministre de l’intérieur et le Chef de mission adjoint de l’Ambassade Américaine

iciHaïti - PNH : Arrestation de l’assassin présumé du policier Anthony Dumas


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #872

Haïti - Tourisme : Visites de chantiers des infrastructures d’accueil

Haïti - Tournoi de la CFU : Nos Jeunes Grenadiers U-14, prêt à défendre leur titre (liste des joueurs et calendrier des matchs)

Haïti - FLASH : L’OEA accuse et dénonce 20 ans d’échecs en Haïti de la communauté l’internationale


+ de nouvelles



Haïti - Politique: «Pitit Dessalin» fait un affront au drapeau haïtien
13/11/2018 11:01:48

Haïti - Politique: «Pitit Dessalin» fait un affront au drapeau haïtien
Samedi, lors d’une manifestation de sympathisants, partisans et militants de la plateforme de l’opposition radicale « Pitit Dessalin » le drapeau noir et rouge a été hissé au sommet du mat, sur le site historique de Vertières dans la ville du Cap-Haïtien, provoquant de vives réactions.

Antonio Jules, le Délégué Départemental du Nord, à qualifié l’incident « d’extrêmement grave » et de « honte pour la population » indiquant qu’il s’était rendu le jour même sur le site pour hisser à la place le bicolore haïtien bleu et rouge et annonce que la justice va agir contre les responsables de cet acte.

Par ailleurs il confirme que les dispositions sont prises pour assurer la sécurité de la population lors de la célébration du 215e anniversaire de la Bataille de Vertières le 18 novembre prochain.

De son côté Patrick Chrispin, l'un des conseillers du Président de la République sur les ondes d’une radio de la capitale, pointe du doigt l'ex sénateur Moïse Jean-Charles comme tête pensante de cet acte, l’accusant d'avoir « profané le drapeau haïtien» et violé la Constitution, affirmant « Même avec une foule de partisans [...] un leader politique n'a pas le droit de profaner le drapeau, symbole de la Nation ».

Il rappelle que de telles actions sont punies par la loi et demande aux autorités judiciaires de lancer des poursuites contre Moïse Jean-Charles, le leader de « Pitit Dessalin ».

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gc
Posté le 14/11/2018 08:45:21
Tout cela montre que nous sommes un peuple totalement divisé, sans but, sans vision, sans objectif réel. On est notre plus grand ennemi.
PieRre
Posté le 13/11/2018 18:35:52
Le drapeau haitien est à l'origine noir et rouge. Ça nécessitait un référendum pour changer la couleur du drapeau, ce que n'avait pas fait la Constitution de 1987. Le Parlement, l'exécutif, les partis politiques n'ont aucun mandat de changer à leur gré la couleur du drapeau. Les chefs prennent des décisions sans consulter le peuple, c'est ce qui explique qu'à un moment inattendu le peuple par l'intermédiaire d'un citoyen influent met en question la décision. Il n'y a aucun affront à la nation, le fait qu'un citoyen hisse le drapeau noir et rouge en lieu et place du drapeau bleu et rouge, il est dans son droit. Le drapeau dessalinien est noir et rouge et non bleu et rouge. À un moment de l'histoire, l'histoire règle ses comptes. La nation est divisée c'est ce que traduit le geste de Monsieur Moise Jean-Charles.
Xavier
Posté le 13/11/2018 16:37:46
Encore de la comédie, du théâtre et de la démagogie Tout le monde veux devenir président sans en avoir de la compétence et su style.... Du n'importe quoi
henryjeanbaptiste
Posté le 13/11/2018 15:09:15
C'est bien une provocation pour semer plus de discorde au sein d'une société déjà abusée pour par plus de 204 ans d'existence. Le sieur, Moïse Jean-Charles essaie d'arracher ce symbole qui nous tient encore debout.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n