iciHaïti - Phantom 509 : Le FAES condamne l’attaque de ses locaux

iciHaïti - PNH : Nouveau patron à la Direction de la Police Administrative

iciHaïti - Phantom 509 : Un véhicule de la DINEPA incendié

iciHaïti - Universités : Vers une coopération universitaire Haïti - Andorre

iciHaïti - Nord : Lancement de 5 projets


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 18 septembre 2020

Haïti - Justice : 4 individus incarcérés dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Me. Dorval

Haïti - Trafic d’armes : L’identités de trafiquants révélées

Haïti - Religion : 9 nouvelles nominations dans l’archidiocèse de Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Migration : 3 importants pays d’accueil d'haïtiens ont rejeté le Pacte mondial de l’ONU
17/12/2018 09:25:16

Haïti - Migration : 3 importants pays d’accueil d'haïtiens ont rejeté le Pacte mondial de l’ONU
3 importants pays d’accueil des haïtiens (USA, République Dominicaine et le Chili) ont rejeté le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières des Nations Unies et ont renforcé considérablement leurs mesures visant a ralentir voir empêcher la migration illégale sur leur territoire.

Rappelons que ce pacte a été approuvé en Assemblée sans vote ni signature le 10 décembre dernier à Marrakech (Maroc) devant quelque 150 pays présent sur 193 et sera définitivement ratifié par un vote le 19 décembre prochain à l’ONU. Toutefois, en l’absence de liste officielles il n’est pas possible de connaître les noms des pays présents et absents à Marrakech. Notons qu’entre autres : les États-Unis, la Hongrie, l’Australie, l’Autriche, la Pologne, la Tchéquie, Israël, la Suisse, la Slovénie, le Danemark, la Slovaquie, l’Estonie, la Bulgarie, la République Dominicaine https://www.haitilibre.com/article-26316-haiti-flash-la-republique-dominicaine-refuse-de-signer-le-pacte-mondial-pour-la-migration.html et le Chili ont rejeté ce Pacte.

Par ailleurs, dimanche, Miguel Vargas Maldonado le Ministre des Affaires Étrangère de la République Dominicaine a annoncé que le Gouvernement dominicain s’abstiendra lors du prochain vote sur l’adoption d'un autre Pacte mondial, concernant cette fois-ci les réfugiés, ce lundi 17 décembre lors de la séance plénière de la 73ème Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Tout en reconnaissant « le caractère humanitaire du pacte pour les réfugiés » à la lumière de ses engagements découlant de sa propre législation et des conventions internationales que l’État dominicain a signées et ratifiées, il souligne que certains des principes contenu dans ce Pacte s’appui sur deux instruments internationaux auxquels la République Dominicaine n’est pas partie soit : la Convention sur le statut des apatrides de 1954 (jamais signé) et la Convention sur la réduction des cas d’apatridie de 1961 (signé le 5 décembre 1961 mais jamais ratifié).

Vargas rappel que seul l’État dominicain peut accorder le statut de réfugié, soulignant que le pacte donne une répartition de la charge et de la responsabilité entre les États membres des Nations Unies, qui pourrait être contraire à l'intérêt national et affecter la capacité de la République Dominicaine qui pourrait être confrontée à un nombre considérable de personnes susceptibles d'être déclarées réfugiées en vertu du nouveau statut international.

Télécharger le Pacte mondial sur les migrations (PDF en français) : https://www.haitilibre.com/docs/Pacte-Mondial-pour-des-Migrations-Sures.pdf

Télécharger le Pacte mondial sur les réfugiés (PDF en français) : https://www.haitilibre.com/docs/5b3636f44.pdf

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-26316-haiti-flash-la-republique-dominicaine-refuse-de-signer-le-pacte-mondial-pour-la-migration.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gc
Posté le 18/12/2018 10:38:28
Je crois que le gouvernement Dominicain a tout les droits de ne pas accepter des personnes illégales sur son sol, parce que c'est un pays souverain. Toutefois c'est à notre gouvernement de faire valoir notre nationalité en eduquant le peuple, en creant des infrastructures durables et equitables pour que nos compatriotes n'aient pas besoin de fuir leur pays à la recherche du mieux être chez le voisin. Ou paka ap kraze, boule peyiw, touye frew apre sa ou panse vwazen an ap vin ouvè bral poul resevwaw lakay li. Si nou te nan plas yo nou tap fè pi mal. Nou di Dominiken rasis e poutan se Ayisyen ki rasis. Siw pa pale fransè ou pa moun pou Ayisyen an.
Sasaye
Posté le 17/12/2018 13:00:27
L'anti-haïtianisme dominicain surpasse tout pacte concernant nos compatriotes. Pour notre honneur et notre intégrité, prenons notre pays en main et annulons tout accord commercial et migratoire avec ces voisins hostiles. Rapatrions nos descendants.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n