iciHaïti - Sécurité : Le sismologue Prépetit préoccupé par le nombre de séismes dans le Grand Nord

iciHaïti - ALERTE : Tentative d’arnaque, appel à la vigilance

iciHaïti - Sécurité routière : Hausse de 38% des accidents

iciHaïti - Santé : Vers une meilleure prise en charge médicale des personnes handicapées

iciHaïti - Covid-19 : Don de 500,000 dollars de l’Espagne à la DINEPA


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 2 juin 2020

Haïti - FLASH : Message du Consulat d'Haïti à Orlando

Haïti - Sécurité : Covid-19 et saison cyclonique, un casse tête pour le Gouvernement

Haïti - FLASH : 2,226 cas, le Covid-19 poursuit sa progression


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Le secteur pétrolier en profond désaccord avec la décision du BMPAD
21/03/2019 11:23:52

Haïti - Économie : Le secteur pétrolier en profond désaccord avec la décision du BMPAD
Suite à l’annonce de Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur, Directeur Général le Bureau de Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD), d’autoriser les compagnies pétrolières en Haïti de procéder aux achats de carburant tout en exigeant une lettre de Crédit Stand-by pour la valeur équivalente à la demande afin de garantir les paiements et minimiser les risques éventuels. https://www.haitilibre.com/article-27223-haiti-politique-importation-de-carburants-l-etat-transfert-sa-responsabilite-au-secteur-prive.html ; l’Association des Professionnels du Pétrole (APPE) a réagit vigoureusement et signifié son refus de se plier à la décision unilatérale du BMPAD dans le cadre de la libéralisation de l'importation des produits pétroliers : Diesel, Gazoline et Jet et rappelle ses revendications.

Dans une lettre datée du 19 mars, portant la signature de Randolph Rameau, Président de l’APPE. adressée à Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur, l'Association prend acte de la volonté « de libéraliser l'importation des carburants tout en maintenant l'administration des prix par le Ministère des Finances »

Toutefois, Randolph Rameau refuse catégoriquement « la décision unilatérale du BMPAD d'exiger des compagnies pétrolières qu'elles ouvrent des lettres de crédit au profit de potentiels fournisseurs » soulignant « Cette demande, que nous refusons, est irrecevable en l'état des discussions sur les modalités de la mise en application de la libéralisation et du fait du montant des avances à rembourser que doivent les douanes aux compagnies pétrolières […] Les douanes doivent aujourd'hui plus de six milliards de Gourdes aux compagnies pétrolières qui ne disposent plus de la trésorerie pour commander les produits nécessaires à leurs exploitations et immobiliser les fonds correspondants aux garanties demandées pour obtenir les lettres de crédit en question », rappelant que les compagnies pétrolières vendent actuellement les carburants aux stations-services moins chers qu'elles ne les paient au BMPAD.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n