iciHaïti - Social : Succès populaire des premières activités du Programme «Sport - Santé»

iciHaïti - Politique : le Chancelier Bocchit Edmond au Kenya

iciHaïti - Insécurité : La France très préoccupée par le nombre de décès par balles

iciHaïti - Gold Cup 2021 : J-1 Barrages, les grenadiers vont connaitre leurs adversaires

iciHaïti - Cap-Haïtien : Inondations et glissement de terrain


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Démantèlement d’un réseau de grande envergure de fraude téléphonique

Haïti - Diplomatie : La République Dominicaine demande un soutien international urgent pour Haïti

Haïti - Justice : Message du DG de l'Unité de Lutte Contre la Corruption

Haïti - Météo : Graves inondations dans le Nord et dans les Nippes (Bilan provisoire)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : L’OEA dit non au départ du Président Moïse
20/06/2019 08:41:50

Haïti - Politique : L’OEA dit non au départ du Président Moïse
Mercredi matin, en la résidence privé du Chef de l’État, le Président Jovenel Moïse, accompagné de son Ministre des Affaires Étrangères, Edmond Bocchit s’est entretenu avec une délégation de l’OEA dirigé par l’Ambassadeur Carlos Trujillo, Président du Conseil permanent de l'Organisation des États américains (OEA) et Représentant permanent des États-Unis, accompagné entre autres de Gonzalo Koncke, Chef de cabinet du Secrétaire général de l’OEA. Rappelons que l’OEA est en Haïti (pays membre) à la demande du Gouvernement haïtien via le Chancelier Edmond.

L’OEA précise qu’elle n’agit pas comme médiateur, mais intervient seulement pour tenter de mettre en place les conditions pour faciliter le dialogue entre le Président Moïse, des leaders politiques et des représentants de la société civile, en vue de la formation d’un Gouvernement inclusif, mais, « sans imposer ce dialogue ».

Les discussions ont portées autour de la conjoncture politique, du climat d'insécurité, et de la facilitation d'un dialogue national avec les acteurs concernés « J’ai rencontré la délégation de l'OEA autour de la crise actuelle. L’entretien a porté également sur les problèmes de sécurité et de précarité dans le pays. Je demeure convaincu que le dialogue est le seul atout qui nous permettra de résoudre nos différends politiques » a déclaré le Chef de l’État sur son compte Twitter.

Selon un des membres de la délégation de l’OEA, lors des discussions chez le Chef de l’État, l’OEA aurait précisée qu’elle s’opposait au départ du Président Moïse « Nous supporterons toujours la loi. Si vous n’aimez pas Moïse, la solution est de le battre aux urnes. Nous n’allons pas lui demander de démissionner ».

Par ailleurs, le Président Moïse s’est dit d’accord avec une proposition de l’OEA de former une Commission composée d’experts indépendants internationaux en finance, afin d’aider dans l’audit de la gestion des fonds PetroCaribe. Selon un officiel de l’OEA Moïse « est prêt à aller à Washington pour signer et qu’il n’avait rien à cacher. »

Après ces échanges, la délégation de l’OEA s’est entretenu le jour même en ses bureaux à Pétion ville, Rosemond Pradel, le Secrétaire général de la FUSION, Edgard Leblanc Fils, le Coordonnateur National de l’OPL et l’ancien Sénateur Kély C. Bastien sans parvenir à les convaincre d'intégrer un Gouvernement de cohabitation. La délégation de l’OEA n’a pas rencontré le secteur privé ni des parties de l’aile radicale de l’opposition.

« Nous leur avons dit qu’il n’y a aucune possibilité de dialogue avec le Président à cette phase de la situation […] » a déclaré Kély C. Bastien.

« Nous leur avons fait savoir que pendant plusieurs fois nous avons tenté de dialoguer avec le Président, mais cela n’avait pas marché », soulignant à la délégation que le Chef de l’État a tout fait pour en arriver là et qu’aujourd’hui il ne dirige plus rien « […] le maintenir au pouvoir fera beaucoup plus de mal au peuple haïtien […] » a déclaré Rosemond Pradel

De son côté Me André Michel, Porte parole de l’opposition radicale du mouvement dit « Secteur démocratique et populaire » réagissant à cette mission de l'OEA a déclaré « L’arrivée de la délégation de l’OEA ne va rien changer dans la position du Secteur Démocratique et Populaire. Aucune cohabitation politique n’est possible avec Jovenel Moïse. La solution à la crise Politique actuelle passe inévitablement par la démission de Jovenel Moïse, » ajoutant « nous invitons l’OEA à se mettre du côté du peuple pour faciliter la démission de Jovenel Moïse, ce qui nous permettra d’engager le chantier de la construction démocratique comme le prévoit la charte de l’Organisation. »

TB/ HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Sken
Posté le 21/11/2019 11:09:14
Dorénavant, l`OEA impose son plan de maintenance de la présidence avant même le constat du fait qu`Haïti est en crise.
glycines2
Posté le 22/06/2019 09:11:44
@ng--- J'aime votre esprit d'analyse. Nous devrions plus exercer cette façon d'approcher les événements, les dires et déclarations d'autrui. Cette distance intellectuelle est indispensable pour rester lucide par rapport à tout ce que ces gens-là tentent et persistent à nous vendre. En fait, et si nous nous observons bien, il ne se passe pas grand chose dans ce pays. Nos dirigeants sont incompétents et se noient dans des discours creux, vides. Pourquoi ce pays n'arrive pas à bondir, à décoller, à prendre une autre direction. Administrer un pays, un peuple, demande de la force, de la conviction en se posant sur une structure étatique. Or, Haiti est dépourvu d'Etat. D'autres pays qui se trouvaient dans la même situation qu'Haiti ont pris leur envol. Je prendrais l'exemple du Rwanda, pour ne citer que celui-là. Ce n'est qu'une question d'hommes et également de mentalité, de personnalité et de culture. La structure mentale de l'haitien serait un obstacle, un frein au développement. Il ne suffit pas de rêver, il faut agir, faire, prendre des risques. En fait, pourquoi le citoyen haitien décide t-il d'entrer en politique. Ce n'est pas par amour pour son pays, mais pour se remplir les poches et pavoiser. Mais nous devons prendre aussi notre responsabilité en tant que peuple pour ne pas laisser se chroniciser davantage ce mode de faire. Le vrai pouvoir c'est nous. Sachez-le et agissons.
yfed302
Posté le 21/06/2019 08:16:52
À travers tout ce charabia politique, il faut voir que l'OEA, le gouvernement et l'opposition craignent un VRAI soulèvement populaire. Cela peut arriver à n'importe quel moment, à l'improviste même. Il faut remarquer que la table est mise depuis pas mal longtemps pour cette situation. La population a été trop laissée de côté dans l'administration de la chose publique. Bourgeois, politiciens et fonctionnaires de l'État n'ont pensé qu'à une seule chose: se remplir les poches et ce, le plus vite possible. Ils n'ont pas pensé qu'un jour peut-être, ils devront rendre des comptes.
ng
Posté le 21/06/2019 07:40:51
Les haïtiens dans la plupart des cas vont à l'école, ils apprennent a lire en francais, ils recitent tout ce qui s'papelle connaissance. mais a bien considerer, est ce que les haitiens qui ont été scolarisés ont appris a réfléchir vraiment ? Quelle est celle logique voulant qu'au nom du peuple on puisse tout faire pour bloquer la vie tout court dans un pays, afin de renverser un gouvernement contre les prescrits de la Constitution ? [hors sujet] Imaginons que Jovenel Moise quitte son poste , est ce que les conditions de vie des gens vont changer ? Avec quel argent les opposants vont ils donner a manger a cette population qu ils incitent a la violence ? Comment vont ils faire pour qu il y ait des emplois dans le pays ? De l'électricite, des routes , etc... Foutaise. Les opposants d aujourd hui comme depuis 1806, ne veulent que prendre le pouvoir pour changer leurs propres conditions de vie. Reflechissez, compatriotes, c est a cela que doit servir la scolarisation.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n