iciHaïti - Sécurité : RSF extrêmement préoccupée par les attaques de journalistes au pays

iciHaïti - Culture : Haïti lauréat du fonds d’aide à la production «Des mots à la scène»

iciHaïti - PNH : Premier bilan partiel 1 mort et 4 policiers blessés (officiel)

iciHaïti - Décès : Démenti de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti

iciHaïti - Assassinat : Mots de sympathie du Ministre de la Culture


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Très imposante manifestation carnavalesque antigouvernementale

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - AVIS : 30 Bourses d’études pour le Vietnam, inscriptions ouvertes

Haïti - Économie : L’Association des industries d’Haïti en mission à Taïwan

Haïti - CONATEL : La Guerre des ondes hors de contrôle


+ de nouvelles



Haïti - Société : La culture victime de vandalisme politique
28/04/2011 14:04:45

Haïti - Société : La culture victime de vandalisme politique
La FOKAL s’indigne face à l’incendie criminel, qui a ravagé les locaux de la Bibliothèque Communautaire Jacques Roumain, la radio communautaire « Tèt Ansanm » et le Centre pour la Culture et le Développement de Carice (SKDK), dans cette commune du Nord-est d’Haiti. Un acte de vandalisme qui s’est produit suite à la publication des résultats définitifs des élections du 20 mars dernier et des affrontements entre partisans.

La FOKAL exprime sa plus profonde solidarité et réclame que la lumière soit faite sur ces évènements et que justice soit rendue. C’est là un travail de collaboration de dizaines d’années réduit en cendres dans une zone où les citoyens connaissaient déjà beaucoup de difficultés à accéder à l’information. La bibliothèque de Carice était un espace qui abritait à la fois la bibliothèque, une radio communautaire et une association de jeunes. La salle de lecture servait aussi d'espace de rencontre pour les clubs de jeunes et les associations de la zone. Les élèves venaient y préparer leurs examens officiels.

Au tout début de l’année, le staff du programme bibliothèque de la FOKAL s’était rendu à Carice pour visiter le bibliothèque, lui apporter des livres afin de compléter son fonds documentaire, ainsi qu’un lot de matériels informatiques dans le cadre du projet Mini-Labs Mobiles, qui consiste à doter les bibliothèques du réseau de petits laboratoires mobiles pour favoriser l’accès libre et gratuit à l'information sur une plus grande échelle. Tout ce matériel et tous ces efforts ont été réduit en cendre...

HL/ HaïtiLibre / FOKAL

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


didi
Posté le 28/04/2011 22:46:23
C'est une pratique en Haiti, il y a un petit nombre qui est toujours prêt à tout faire au détriment du peuple haitien. Ces pratiques écœurantes ne font pas notre honneur.Il faut punir les malfrats : auteurs intellectuels, bandits, etc. Haiti n'est pas une jungle, que les tyrans sachent ça.
Josué
Posté le 28/04/2011 16:04:35
C'est un triste acte qui traduit l'incompréhension des gens, ou d'une grande partie de la population, en ce qui concerne la culture. Une fois encore, l'éducation de la population doit être faite. C'est essentiel.
Mike
Posté le 28/04/2011 15:54:11
Qu'en les Haïtiens comprendront-ils la réalité de la vie? Connaissant Carice, il faut traverser 40 passes d'eau et monter près de 400 collines avant d'y atteindre le sommet, on a la chance d'avoir une bibliothèque,les malfaiteurs l'ont réduite en cendre, franchement ça fait mal au cœur, c'est pour cela je demande à tous les compatriotes qui disposent de la lumière de penser à partager leurs connaissances et savoir faire à notre peuple. Des actes barbares comme ça ne nous ressemblent pas, les africains nous devancent trop, nous sommes le 1er peuple noir tandis que nous sommes à côté de la plaque c'est pas possible. Je reviendrai et j'apporterai ma petite pierre et tous les autres doivent aller en Haïti dispenser des cours au paysan leur montrer comment on fait le développement d'un pays ça doit passer inéluctablement par l'éducation du peuple.
Jaguar
Posté le 28/04/2011 14:28:59
La culture est victime de ces actes de violences, elle le sera toujours tous comme les autres institutions dites vitales du pays tant que le manque du respect des valeurs patrimoniales continuent d'etre inexiste chez certaines cervelles sans pensee positive... C'est necessite pour la justice et les autorités du pays de mettre en évidence leurs compétences...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n