Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués

iciHaïti - PNH : Funérailles des trois policiers tués à Métivier

iciHaïti - PNH : Réunion d’urgence du CSPN

iciHaïti - Invitation : Conférence débat sur la situation d’insécurité du pays


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #106

Haïti - Indice corruption 2022 : Haïti 171e au monde ex aequo avec la Corée du Nord

Haïti - Mois de l'Histoire des noirs : Message de réflexion de Lesly Condé

Haïti - FLASH : Assassinat de Moïse, 4 suspects détenus en Haïti transférés aux USA


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Menace de blocage du processus de révision constitutionnelle
04/05/2011 11:18:45

Haïti - Politique : Menace de blocage du processus de révision constitutionnelle
Le Sénateur Mélius Hyppolite (Nord-Ouest), deuxième secrétaire du Sénat et l’un des représentants de la minorité, a fait savoir mardi que les Sénateurs et Députés issus de l’Alternative et d’autres sensibilités politiques, boycotteront la session ordinaire consacrée à la réforme constitutionnelle, aussi longtemps que les résultats préliminaires du 4 avril (en lieu et place des résultats définitifs contestés) ayant placé en tête 17 Députés et à 2 Sénateurs [majoritairement en faveur de la plateforme INITE] ne seront pas publié dans le journal officiel «Le Moniteur».

Le Sénateur du nord-ouest, conscient de l’urgence du processus d’amendement, affirme que si leur demande est satisfaite, le élus minoritaires (des deux chambres) prendront part aux débats sur la révision de la Constitution.

La présence du groupe minoritaire est d’autant plus importante que l’absence des 23 députés du groupe minoritaire et des 11 Sénateurs qui les supportent, pourraient rendre impossible le vote de ces amendements qui requièrent selon la Constitution, le vote des 2/3 de chaque chambre, soit 66 députés et 20 sénateurs.

Devant les risques d’un échec de l’ensemble du processus de révision constitutionnelle, les élus de la plateforme INITE, qui détiennent une majorité relative dans les deux chambres, augmentent leur pression sur le groupe minoritaire, en multipliant dans les médias les dénonciations du comportement des élus minoritaires, auprès de la population et de la diaspora.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2859-haiti-politique-1ere-session-ordinaire-sans-le-groupe-minoritaire.html
https://www.haitilibre.com/article-2841-haiti-elections-rapport-de-la-moec.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Roldy
Posté le 04/05/2011 19:24:37
Le bloc politique de l'INITE à majorité relative dans les deux chambres, issu des élections du CEP décrié de Gayot Dorsainvil, de triste mémoire, a des buts et des objectifs inavoués contre le peuple haïtien. Une éventuelle arrivée des 17 députés détournés par une décision du BCEN, soulagerait le Groupe Minoritaire de la Chambre des Députés et du même coup alimenterait les débats sur l'Amendement de la Constitution. Donc, tout citoyen soucieux d'un véritable changement, doit appuyer l'initiative des 23 Députés et les 11 Sénateurs dans le boycott de la séance en Assemblée Nationale Jusqu'à ce que soient publiés dans le journal Officiel Le Moniteur les Noms des 17 Députés en tête dans les résultats préliminaire du second tour des Législatives du 20 mars 2011. Qu'il en soit ainsi pour le Parlement. Adieu tous les accapareurs de pouvoir. Ce temps doit être révolu. Nous en avons marres!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n