iciHaïti - Social : La nouvelle CIN peut enfin être utilisée dans les banques

iciHaïti - Sécurité : 25 accidents, 58 victimes de la route

iciHaïti - Jacmel : Un journaliste poignardé

iciHaïti - Social : Début des mobilisations contre une probable hausse des carburants

iciHaïti - Carburant : La tension monte à Pétion-ville


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Un Sénateur propose à l‘Exécutif d’installer le Gouvernement sans le Sénat en cas de...

Haïti - Technologie : Le Port International du Cap Haïtien a rejoint le système Octopi TOS

Haïti - Politique : La Sénatrice Étienne entend poursuivre en justice le Sénateur Jacinthe

Haïti - Manifestations : La pays paralysé, plusieurs victimes et nombreux dégâts...


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Des vacances parlementaires sans retour
07/09/2019 12:38:17

Haïti - Politique : Des vacances parlementaires sans retour
Lundi 9 septembre, conformément à la Constitution (articles 92.2, 98 et 98.1) les députés et sénateurs sont convoqués en Assemblée Nationale, pour la clôture des travaux de la deuxième session ordinaire de travail des députés de l’année 2019 (8e et dernière session ordinaire de la 50e législature).

Ce départ en vacances des députés (salaires et privilèges payés) est particulier puisqu’à leur « retour » il ne pourront plus siéger comme députés élu, étant au terme de leur mandat de 4 ans et ne pourront qu’au bilan et à la clôture de la 50e législature.

À moins d’être convoqué à l’extraordinaire d’ici là, par le Président Jovenel Moïse, les députés ne remettront plus les pieds à la Chambre basse comme parlementaires.

En l’absence d’élections, le Parlement deviendra dysfonctionnel en janvier 2020, amputé de la Chambre basse. Aucune loi ne pourra être ratifiée et le Président Moïse devra gouverner par décrets.

Le Sénat va continuer de siéger en raison du principe de permanence, mais son intégrité à l’horizon de 2020 est incertaine. En effet rappelons que le mandat de 10 sénateurs : (Antonio Cheramy (VERITE), Évalière Beauplan (PONT), Nawoon Marcélus (CONSORTIUM), Jacques Sauveur Jean (PHTK), Carl Murat Cantave (KID), Wilfrid Gélin (PHTK), Ricard Pierre (Pitit Dessalin), Hervé Fourcand (PHTK), Saurel Jacinthe (INITE) et Francener Dénius (VERITE) qui a été prolongé de 2 ans en 2018 suite à une négociation avec Jovenel Moïse, arrive normalement à échéance en janvier 2020.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 08/09/2019 09:54:00
Rien n'est permanent dans la vie, chaque chose a son temps. La fin du mandat des senateurs arrivent très bientôt, c'est une délivrance en Haiti et pour la Diaspora. Merci bon Dieu.
Homme de Jacmel
Posté le 07/09/2019 19:26:21
Quel soulagement pour la République !! Mais c'est dommage qu'ils recevront leurs privilèges pour ne rien faire. Tandis que l'on étudie des années a l'Université pour toucher du n'importe quoi et ses deshonorables pour briser les chaises et immobilier du parlement, touche....quel horreurs et quel dérives. Allez messieurs vous avez rien mérité de la patrie. Vous méritez un trophée pour la délinquance et corruptions personnifié...
Jaguar
Posté le 07/09/2019 13:03:00
On arrive souvent a constater le cas de dysfontionnement parlementaire, est-ce par manque d'organisation de ces petits messieurs qui se prennent pour des hommes politique? [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n